Écrire un roman nécessite plusieurs étapes. Pour gagner du temps, dressons un récapitulatif complet du travail à effectuer.

******************************************************************

Participez au 1er concours d’écriture du blog Aproposdecriture.

Pour en savoir davantage, cliquez ici

 

Rappel : clôture du concours le 30 août 2013 minuit !
PS : les premières nouvelles me sont parvenues. Merci aux participants.

************************************************************************************************************************

1 / Avant de commencer l’écriture

 

Tout démarre par une idée. Si elle vient spontanément. Tant mieux !

Sinon, feuilletez votre carnet à idées. Vous vous en souvenez, j’en parlais dans cet article.

Ensuite, commencez à poser les bases de votre roman.

Faites une étude approfondie de vos personnages.

Pour cela, établissez une fiche détaillée des personnages principaux. Je vous dis comment dans cet article. Relisez-le.

Décrivez vos personnages au point de vue physique, moral. Rédigez une biographie pour chacun. Après cela, ils n’auront plus de secret pour vous !

Vous pourrez alors les faire agir en conséquence, mais également en faire des personnages plus vrais que nature et qui sortent de l’ordinaire.

Après les personnages principaux, établissez des fiches « décor ».

Décrivez les endroits les plus significatifs dans lesquels se déroulera votre récit. C’est d’autant plus important si vous prévoyez de placer votre histoire dans un paysage réel. Vous devrez alors faire des recherches documentaires.

Si votre histoire se déroule dans un monde créé de toutes pièces, ne négligez pas cet aspect, vous éviterez les incohérences.

Dernière étape essentielle avant de se lancer dans l’écriture : le plan détaillé du roman.

  • Il vous aidera à savoir où vous voulez conduire vos lecteurs
  • Il vous permettre d’avoir une vision globale de votre roman.

Quelles sont les grandes règles :

  1. Toute bonne histoire a un début, un milieu et une fin.
  2. Les incidents qui composent l’intrigue sont reliés par des causes et des effets.
  3. Une histoire est celle d’un « changement de situation » pour le protagoniste.

 

Le plan se déroule en 5 actes :

 

1. L’incitation à l’incident. Chaque histoire commence par un événement qui introduit le principal problème ou de conflit.

2. Progression. La tension de l’histoire se construit à travers une série d’événements.

3. Climax. Au plus fort du drame, un événement se produit qui représente un changement dans la situation du protagoniste.

4. Chute. Le changement qui se produit pendant ce Climax s’illustre dans une nouvelle série d’événements qui mènent tous aux conséquences de ce changement.

5. L’histoire se termine par une catastrophe (dans le cas d’une tragédie) ou d’une autre résolution (comme un happy end), qui montre la chute du protagoniste ou le triomphe.

N’hésitez surtout pas à complexifier cette trame plutôt basique. Je vous ai donné quelques pistes dans les derniers articles.

Vous pouvez vous contenter d’un plan plus ou moins précis. C’est selon la façon d’écrire de chacun. Sans compter que le plan peut aussi évoluer en cours de travail d’écriture.

2 / L’écriture

 

Ça y est… Le grand moment est arrivé, vous avez bien réfléchi et déjà fait un gros travail de préparation. Vous êtes prêt à vous lancer dans l’écriture du texte !

Ce travail prendra plus ou moins de temps selon votre assiduité, votre envie, la longueur de votre roman…

Voici quelques règles si vous voulez avancer et finir :

Établissez un planning de travail. 30 minutes d’écriture tous les jours ou deux heures les mardis et jeudis matins, parce que vous ne travaillez pas ces jours-là !

Je vous donne des idées d’organisation… À vous d’étudier vos plannings pour fixer vos temps d’écriture. Écrire un roman demande du travail et de l’organisation. Plus vous serez organisé mieux, plus à l’aise vous serez car l’écriture restera votre seule préoccupation.

Un conseil : n’hésitez pas à écrire beaucoup quitte à supprimer ensuite ou à réécrire !

3 / Après l’écriture

 

Vous voilà arrivé au bout. Félicitations ! Votre roman est complet.N’oubliez pas de lui trouver un titre !

La première des choses à faire ensuite, c’est de relire la totalité. Et plusieurs fois s’il faut.

Cela vous donnera une bonne impression générale. Vous pourrez aussi faire un première correction, revoir l’orthographe, vérifier la cohérence.

Ensuite, faites relire par un tiers.

Choisissez bien cette personne. Elle doit rester objective vis-à-vis du contenu et de la qualité de ses remarques. Mais ce n’est pas facile car la part affective est très importante.

À force d’être trop dans le texte, on ne voit plus les fautes.Si vous pouvez, demandez à un spécialiste de corriger l’orthographe et de la syntaxe.

Et à d’autres, de donner leur opinion sur le contenu.

Pourquoi ? Parce que celui qui s’occupera des aspects techniques s’y concentrera totalement.

Ça y est !… Il reste maintenant à envoyer votre roman aux éditeurs.

Ne vous lancez pas sans rien connaître ! Il y a des règles à respecter et si vous les ignorez vous gâchez toutes vos chances.

Primo, respectez les règles de mise en page.

Secundo, mieux vaut connaître également les lignes éditoriales des éditeurs à qui vous souhaitez adresser votre manuscrit. N’envoyez pas votre polar à un éditeur qui n’édite que des œuvres d’auteurs étrangers !

Enfin, n’oubliez pas d’écrire la lettre qui accompagnera votre manuscrit.

Après vos envois, il reste à attendre. Soyez patient et surtout quelles que soient les réponses, ne vous découragez pas. Continuez d’écrire, de travailler… ça paye toujours !

 

À quelle étape êtes-vous dans la rédaction de votre roman ?

Partagez vos expériences dans les commentaires.

À vos succès d’écriture…

 

 

Share This