Dans cette deuxième partie, découvrez les cinq autres secrets à appliquer pour écrire de meilleures histoires…

 

 

 

 

6 / Écrivez sur la mort

 

Vous êtes certainement en train de penser « Quelle étrange idée »

Mais ne jugez pas sans réfléchir. Pensez aux cinq derniers romans que vous avez lus.

Combien évoquaient la mort ?

Dans les bonnes histoires, on trouve toujours le thème de la mort. Pourquoi ? Parce qu’il est universel et qu’il touche tout le monde. Chaque personne y est confrontée un jour, personnellement ou dans l’entourage. La mort touche et provoque un séisme devant lequel chacun agit et réagit différemment.

Alors usez de la puissance de ce thème dans votre histoire.

 

7 / Modifiez comme un pro

 

La plupart des écrivains écrivent plusieurs versions de leur roman.

La première version, c’est le « premier jet ». Ne le partagez pas. À ce stade, le projet est top secret, si je puis dire.

Ce premier jet sert à explorer votre histoire, à poser les ingrédients nécessaires, à construire la structure, mettre en place intrigues, personnages, décor. À estimer la cohérence de l’ensemble.

Dans cette partie, il peut persister des vides. Certains auteurs aiment se lancer dans l’écriture quand leur fin est écrite. Je pense que ça n’est pas absolument nécessaire mais il est quand même conseillé d’avoir une petite idée de la fin de votre histoire avant de commencer. Voire plusieurs et choisir celle qui s’imposera en cours d’écriture. C’est quand même toujours plus facile d’avancer quand on sait où l’on va, non ?

Il est préférable de travailler le premier jet avec attention afin d’éviter les changements structurels importants ou les idées clés de votre livre au cours de l’étape suivante. Enfin, c’est ma façon de voir les choses. Mais vous serez certainement d’accord, rien de plus compliqué de revoir sa structure, les intrigues ou de devoir opérer des changements de personnages sur 200 pages !

Si votre premier jet est bien finalisé, la deuxième étape ou la deuxième version peut se limiter à une phase d’écriture suivie d’un bon polissage.

Pour ma part, je déteste reprendre plusieurs fois mon travail. Quand c’est une nouvelle, passe encore mais quand il s’agit d’un long texte… le travail peut se révéler énorme et démotivant.

Alors soignez vos premiers jets, n’hésitez pas à y consacrer du temps, cela vous évitera de multiplier les versions.

 

8 / Maitrisez les règles et cassez-les

 

Les bons écrivains connaissent bien toutes les règles et ils les suivent.

Les grands écrivains connaissent bien toutes les règles et ils les cassent.

Cependant, les meilleurs écrivains ne cassent pas les règles sans raison. Ils les brisent parce que leurs histoires ont besoin d’un nouvel ensemble de règles.

Alors respectez les règles, mais rappelez-vous que vous n’êtes pas au service des règles. Vous êtes au service de vos histoires !

 

9 /  Surmontez le syndrome de la page blanche

 

La meilleure façon de vaincre le syndrome de la page blanche, c’est d’écrire. Si, je vous promets !

Si vous êtes coincé, n’essayez pas de bien écrire.

N’essayez pas non plus d’être parfait.

Sortez de vos habitudes d’écriture. Faites de “petits échauffements”, autrement dit des jeux d’écriture. Si vous cherchez des petites idées vous trouverez de quoi vous amuser et retrouver le plaisir d’écrire dans ce livre

 

Ecrire, un plaisir à la portée de tous : 350 techniques d’écriture créative.

 

 

Ce n’est pas le seul livre à offrir des jeux d’écriture mais vous pouvez acquérir cet ouvrage sans hésiter,  c’est un petit trésor. De quoi titiller votre imagination et votre clavier !

Parfois, pour écrire de meilleures histoires, il faut déjà simplement commencer par écrire !

 

10 / Partagez votre travail

 

Vous écrirez mieux si vous savez que quelqu’un lira vos textes. Alors partagez votre travail.

Des plates-formes sont à votre disposition. Relisez l’article sur Scribay https://www.aproposdecriture.com/scribay-le-reseau-social-des-auteurs

Si vous écrivez en secret, personne ne vous dira jamais si votre écriture est plaisante, si elle accroche, si vous allez dans le bon sens, si vos personnages sont crédibles….

Quand on partage son écriture, il faut s’attendre aux critiques positives ou… négatives. Apprenez à les entendre et remettez votre travail d’écriture en question. C’est une belle façon de progresser.

Partager vos écrits peut doper votre écriture et la rendre meilleure. On a toujours envie de faire mieux et de plaire. L’écriture, c’est comme en cuisine. Quand on a des invités, on prépare sa meilleure recette, non ?

 

Avec ce deuxième partie, vous détenez maintenant 10 secrets importants. Si vous les appliquez, vous écrirez de meilleures histoires. J’en suis convaincue. Certains secrets peuvent même vous sembler… basiques ou évidents. D’accord… mais les appliquez-vous ?

Certains ont écrit des années sans jamais faire lire leurs textes. Comment savoir alors si leur écriture plait  ?

Faites-vous régulièrement de petits exercices d’écriture ? Hum… je doute.
La plupart s’attaquent à l’écriture d’un roman sans entrainer leur écriture ni l’entretenir. Comment ne pas s’étonner alors de ne pas progresser ? D’être bloqué ? De manquer d’imagination ou d’inspiration ?

Connaissez-vous la technique littéraire ? Si oui, tant mieux. Vous pourrez appliquer les règles. Et mieux, prendre le contre-pied pour donner de la puissance à vos histoires, à votre structure, à vos personnages… Mais si vous les ignorez… se lancer dans l’écriture d’un roman sans rien connaître vous garantit un chemin long et pénible. Décourageant.

J’arrête là, vous avez compris ! Pas de baguette magique mais du TRAVAIL !

 

Quel serait votre conseil pour écrire une meilleure histoire ?

 

À vos succès d’écriture…

 

Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur votre réseau social préféré. Je vous serais très reconnaissante.

 

Share This