Les 8 points essentiels de la nouvelle littéraire

Partager :

ECRITUREJ’avais prévu un article mais une question déposée dans ma boîte mail me fait changer de sujet. Et comme souvent, je réponds par un article afin que chacun profite de la réponse.

 

Cette question était la suivante :

Quelles sont les caractéristiques d’une nouvelle littéraire ?

J’ai identifié 8 points essentiels :

1) La nouvelle littéraire est un récit. Elle représente donc un texte narratif, une histoire que l’on raconte.

2) Elle est une œuvre de l’imagination. Elle n’est pas la narration fidèle d’un événement comme pourrait l’être un reportage. Lorsque les nouvellistes s’inspirent d’un fait réel, ils reconstruisent toujours l’histoire à leur manière. Elle devient alors fiction.

3) La nouvelle est littéraire. On emploie des figures de style, on choisit une formule narrative, on exploite les ressources de la langue pour créer des effets, captiver le lecteur, susciter en lui des émotions et des réflexions.

4) Elle est brève et peut généralement être lue en une seule séance de lecture. Le lecteur n’a pas à s’interrompre comme avec un roman. Tout est saisi dans un temps limité et l’univers présenté est extrêmement concentré.

La nouvelle se fonde sur la concision : peu de personnages, d’événements et de lieux. Tout doit être ramassé et réduit.

5) À l’opposé du roman, la nouvelle se concentre sur une action unique. Les nouvellistes ne cherchent donc pas à multiplier les intrigues ou les péripéties, au contraire.

L’action est souvent réduite à un seul événement. Il se passe donc peu de choses entre la situation initiale et la situation finale. Attention, cela ne signifie pas que ce qui se passe n’a pas d’importance, loin de là.

Schéma narratif de la nouvelle littéraire : 

Situation initiale :

présentation du personnage principal, lieu, époque, décor, etc.

Élément déclencheur ou perturbateur :

modification de la situation initiale, l’événement duquel découle la suite de la nouvelle (temps surtout au passé simple).

Péripéties :

actions faites par le personnage principal et par les personnages secondaires (temps au passé simple) qui vont permettre l’évolution psychologique du personnage principal.

Dénouement ou résolution ou chute :

met un terme aux actions et surprend généralement le lecteur.

Situation finale :

résultat, fin du récit.

*****

6) Entre le début et la fin de la nouvelle littéraire, une transformation psychologique s’est opérée chez le personnage principal.

C’est cette concentration qui explique la grande tension dramatique présente dans de nombreuses nouvelles.

7) La concentration de l’action impose un nombre limité de personnages. Notez que la plupart du temps, la nouvelle en présente un seul.

La description physique et psychologique de ce personnage est réduite au maximum. Il arrive même qu’on ignore son identité. Le personnage n’a alors ni nom, ni âge, ni statut civil. Il est juste une personne grammaticale, il , elle ou je , sans plus.

Lorsqu’un personnage central est décrit, son physique reflète parfaitement ce qu’il est. Le personnage devient alors un type humain très précis. Quant à la psychologie du personnage, elle sera dévoilée par son comportement. Les autres personnages, ceux qui gravitent parfois autour du héros, sont traités de façon encore plus succincte.

8) Les lieux dépeints dans la nouvelle littéraire sont en général peu nombreux et esquissés seulement. Ils ont cependant une grande importance. Chaque élément devient significatif. Bref, La nouvelle présente un univers concentré, qui se caractérise par une grande unité.

L’écriture de nouvelle n’est pas un exercice facile. Certains auteurs – même connus – de romans n’excellent pas forcément dans le genre. Personnellement j’aime écrire des nouvelles. J’ai un peu abandonné le genre mais il fut un temps, j’en ai beaucoup écrit car je participais à de nombreux concours d’écriture. Parfois, il m’arrivait de participer à deux ou trois concours par mois. C’était une façon de m’obliger à écrire et de travailler davantage.

C’est assez intéressant de participer à des concours. Et c’est chaque fois un challenge de réussir à écrire une nouvelle, d’autant que les organisateurs y ajoutent des contraintes d’écriture.

Concours de nouvelles

Si cela vous tente, cliquez ici, vous trouverez un calendrier des concours de nouvelles (et autres genres) de 2013 et déjà 2014 !

Maintenant que vous en savez davantage sur la nouvelle littéraire, lancez-vous dans un concours.  Vous verrez on y prend vite goût !

À vos succès d’écriture…

27 commentaires

  1. VARLET-ZANNI LINA dit :

    bonjour,

    article interessant quand on est profane!!
    cordialement
    Lina

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Lina

      Tant mieux si l’article t’a intéressée.
      Mais même initié, c’est toujours bon de revoir les essentiels.

      A bientôt

  2. Eric dit :

    ça a l’air simple… mais pas facile. C’est parti pour une première, je verrai bien comment continuer ^^

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Éric

      La nouvelle, c’est une technique. Certains écrivains sont incapables d’en écrire. Un peu comme les coureurs de fond et les coureurs de vitesse…Il n’en reste pas moins des sportifs. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut essayer pour savoir si le genre vous plait. Le bon côté de la nouvelle, c’est que le travail d’écriture s’éternise moins que pour un roman par exemple. Essayez et vous nous direz comment vous avez vécu cette expérience d’écriture. A votre succès d’écriture !

  3. Je crois que la nouvelle littéraire a plus de chance de « résister » par ces temps qui voient la lecture aux prises avec le visuel. Tant mieux pour la langue et l’art littéraire en général. La poésie, quant à elle, perd de plus en plus du terrain. Notre manière de vivre a complètement changé en quelques décennies. Par son caractère concis, la nouvelle littéraire peut toujours intéresser ceux et celles qui boudent la lecture, arguant de manque de temps. Je parle du cas de la lecture chez nous en Tunisie. Toutefois, il faut faire la différence entre la nouvelle et le fait divers médiatique. C’est très important. La fiction est une oeuvre d’art que seuls les formes et les règles de l’art régissent.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      C’est vrai la poésie se perd. Dommage mais on peut la trouver au fond sous des formes diverses, revisitées et plus actuelles. Je pense aux textes des slameurs qui sont étudiés dans les classes du secondaire. Peut-être trouve-t-on là une nouvelle forme de poésie ?

      Bien à vous

  4. Ferhani Jacqueline dit :

    Bonsoir Marie-Adrienne, combien faut-il de mots pour obtenir une bonne nouvelle ? Je vous remercie mille fois.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Jacqueline

      En France, la nouvelle est un genre peu exploité. De ce fait, il est difficile de vous donner des précisions. Aux États-Unis, comme le genre est plus le genre est plus couru, on classifie la nouvelle en trois catégories suivant sa longueur. Il y a :

      – l’histoire courte (short story) qui compte moins de 7 500 mots,
      – la novelette comprend les histoires entre 7 500 et 17 499 mots,
      – la novella, presque un roman, comprenant des histoires entre 17 500 et 40 000 mots.

      J’espère que ma réponse répond à votre attente.

      Bien à vous

  5. Qwerty dit :

    Très bien. vive la nouvelle littéraire

  6. BORIS YAKA dit :

    nouvelle et roman: caractéristique et différence

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Quelques articles ont déjà traité le sujet. Dans la barre de recherche (colonne de droite du blog) tapez NOUVELLES, et les articles concernés apparaitront.
      Bonne lecture

  7. houda ighil dit :

    ça serai mieux si vous posez un exemple d’une nouvelle

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Il n’y a pas une façon d’écrire une nouvelle. Mais majoritairement, si vous tenez compte de ces points-là, votre nouvelle tiendra la route.
      Bonne écriture

  8. Ancega dit :

    Vos conseils sont généreux et précieux. Comment rester en contact? Avez-vous une page, un blog, un site?
    Merci,
    Bonne soirée et bon travail!

  9. Garcia dit :

    Bonjour

    J’écris depuis quelques temps des nouvelles (Short story) chez Short Editions pseudo Pitchakou). Les connaissez-vous ?Si oui, qu’en pensez-vous ? éditeur? Réseaux social spécialisé ?

    Cordialement

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour
      Je pense le plus grand bien de tout ce qui oblige à écrire et donc à s’améliorer. Car c’est en forgeant que l’on devient forgeron, n’est-ce pas ?
      A vos succès d’écriture

  10. Pauline dit :

    Bonjour! Votre article est vraiment très utile. Merci.
    Il y a t’il des dialogues dans une nouvelle ?

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      En général, il n’y a pas ou peu de dialogues dans une nouvelle. Maintenant il y a une différence entre une nouvelle de 2500 mots et une de 15000 mots qui permet plus de liberté et donc d’insérer des dialogues. Mais gardez toujours à l’esprit qu’un dialogue comme tout élément de votre récit doit faire avancer l’histoire, les personnages, l’intrigue. Autrement dit le dialogue doit apporter quelque chose. Pas évoquer la pluie et le beau temps ou juste des salutations… Des dialogues creux juste destinés à faire du remplissage !
      Bien à vous

      Bien à vous

  11. khamis freedom dit :

    La nouvelle, je crois qu’il y a de dialogues statuquo puisque notre ère prône une nouvelle de la révolution. Ce n’est pas comme pour ceux d’avant, qui, par manque de connaissance sur cette dernière rédige en pel-mel. Disons des âmes sèches dans le domaine quoi.

  12. pia dit :

    c quoi les 4 genres de la nouvelle litteraire.
    je connais 2 fantastique et policiere mais c quoi les deux autres ?

  13. Lataillade dit :

    Bonsoir,

    J’avais fait un énorme commentaire il y a quelques temps que je n’arrive plus à retrouver ; savez-vous comment faire pour qu’il apparaisse ?

    Merci pour votre aide.

    Isabelle.

  14. yasmine dit :

    bonjour
    j ai bien aime
    merci a vous

  15. Honegger-cook dit :

    Bonjour,
    Cela est très intéressant et instructif …. merci à vous tous !
    Une question encore cependant : les contes rentrent-ils dans cette catégorie ou en forment ils une autre en eux-mêmes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article