Comment Eisenhower peut vous aider à trouver le temps d’écrire

Partager :

Beaucoup de gens veulent écrire un roman mais peinent à faire aboutir leur projet ou renoncent faute de temps…

J’ai déjà évoqué maintes fois la gestion du temps sur Aproposdecriture. Pour moi, le sujet a son importance. Si vous suivez ce blog sans doute savez-vous quel métier je pratique. Libre, sans patron, sans horaire… et je décide seule de mon planning ! C’est une grande liberté, certes, mais si je n’y prends pas garde, je peux vite dériver et me laisser aller.

Comme vous, j’ai de nombreuses occupations. Professionnelles, personnelles. Je vis de mon activité de biographe et je suis mère de famille. Aussi, je réfléchis souvent à la façon de gagner du temps ou de mieux le gérer. Je teste diverses méthodes que je renouvelle pour ne pas m’enliser dans un fonctionnement qui nuirait à ma productivité.

Voilà donc le fruit de mes réflexions.

Si vous voulez faire aboutir votre projet de roman, il est important d’y consacrer du temps sinon, vous ne finirez jamais.

Il y a beaucoup de petites choses que vous pouvez faire pour trouver le temps d’écrire.

Par exemple :

créer une routine d’écriture et vous y tenir grâce à un calendrier.

définir un objectif de nombre de mots à écrire par jour.

télécharger l’application Writeometer et « booster » votre écriture.

annoncer votre défi à votre entourage et écrire grâce au soutien de votre famille ou de vos amis…

Vous pouvez aussi…

Enfin, vous voyez ce que je veux dire, chacun doit trouver sa méthode pour travailler, progresser en écriture ou mener un projet de roman à son terme.

Mais avancer dans votre projet est impossible sans renoncer à certaines choses. Et ce n’est pas toujours facile de faire le tri et d’estimer l’importance de telle ou telle chose.

 

La méthode qui va augmenter votre productivité

 

Alors, comment faire pour trouver le temps d’écrire ?

Voilà une méthode qui va certainement vous rendre un grand service. Elle vaut pour l’ensemble de vos activités et pas seulement pour l’écriture.

Êtes-vous prêt ?

Avant de vous atteler à une nouvelle tâche, vous devez comprendre si vous la faites parce qu’elle est urgente ou parce qu’elle est importante. Vous constaterez vite que peu de tâches sont dans les deux catégories.

Même le président Eisenhower a utilisé cette méthode

 

L’idée de faire la distinction entre les tâches urgentes et importantes n’est pas nouvelle. L’ancien président américain Dwight D. Eisenhower organisait sa charge de travail et ses priorités de la façon suivante :

1 / Tâches urgentes et importantes : à exécuter soi-même et en priorité.
2 / Tâches importantes mais non urgentes : à exécuter soi-même ou à déléguer rapidement.
3 / Tâches non importantes, mais urgentes : à planifier ou à déléguer.
4 / Tâches non importantes et non urgentes  : à repousser à plus tard, à abandonner.

Le concept a ensuite été rendu populaire par Steven Covey dans le livre Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent.

Bien sûr, tout ce qui est ni important ni urgent est généralement une perte de temps. Vous devriez éviter de faire ces types de tâches autant que vous le pouvez en les éliminant, en les externalisant et en pratiquant l’ignorance sélective.

L’ignorance sélective n’est pas non plus un concept nouveau. Cependant, elle a gagné en popularité au cours des dernières années grâce au best-seller de Tim Ferriss La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !

En ignorant certaines informations non pertinentes par exemple,  les emails, les nouvelles notifications Facebook des copains et des copines à propos des potins ou toutes autres distractions, vous gagnerez en productivité.

Ne laissez pas les tâches urgentes vous envahir

 

Nous passons beaucoup de temps aux tâches apparemment urgentes sans forcément faire ce qui est important pour nous.

Il vous faudra peut-être un certain temps pour faire la différence entre vos activités urgentes et importantes. Vous ne serez d’ailleurs pas toujours en mesure de faire les plus importantes en premier, surtout si certaines activités sont vraiment urgentes !

Pour utiliser efficacement votre temps, préparez une liste de choses à faire avant de commencer votre journée. Vous pouvez même la préparer la veille.

Une fois votre liste établie, relisez-la et notez devant chacune si elle est importante ou urgente. Aidez-vous de la matrice Eisenhower pour classer vos tâches

 

Téléchargez la matrice Eisenhower

 

 

Avant de faire, posez-vous toujours cette question

Cette tâche est-elle urgente ou importante ?

Encore une fois, vous ne pourrez ignorer toutes les choses urgentes de votre liste. Mais vous ne devez pas surestimer l’importance des choses que vous avez à faire. Penser d’une chose qu’elle est urgente ne signifie pas qu’elle mérite que vous consacriez tout votre temps.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas nécessaire de libérer une journée entière pour écrire. 30 minutes par jour suffisent pour écrire un livre.

Si vous appliquez la méthode Eisenhower toute la journée, vous serez susceptibles d’accomplir les choses que vous voulez faire, y compris l’écriture. Alors, qu’attendez-vous ? Il est temps d’écrire !

 

La méthode d’Eisenhower peut-elle vous aider à trouver plus de temps pour écrire ? Quels autres conseils donneriez-vous pour trouver plus de temps ?

 

À vos succès d’écriture…

 

Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur votre réseau social préféré. Je vous serais très reconnaissante.

 

5 commentaires

  1. Stella dit :

    Chère Marie-Adrienne
    J’adore. Tu es une magicienne qui fais toujours apparaître de nouvelles ressources pour toucher nos étoiles et décrocher notre lune. Merci.

    Quand j’étais chez L’Oréal, avec l’un de mes boss on travaillait ainsi et selon la matrice. Très efficace.

    Comme tu l’as déjà écrit et conseillé il fait se réserver un moment par jour et créer les mêmes conditions pour que notre mental sache que là c’est le moment pour lui de laisser place à notre intuion creative et donc à notre plume.

    Merci d’être là avec ta générosité de cœur et ta présence lumineuse.

    Bisous

    Stella
    Le dernier article de Stella : En un éclair…My Profile

  2. Bonsoir, Marie-Adrienne.

    Encore un un article utile pour ceux qui veulent s’organiser, de façon à trouver le temps d’écrire un livre. N’empêche que dans la société où nous vivons, il est bien souvent difficile de trouver le temps de le faire. Eisenhower était entouré de conseillers, il pouvait déléguer beaucoup de tâches. Tout était fait pour qu’il soit à son aise, dans la meilleure forme possible.

    Le citoyen ordinaire, lui, doit gagner sa vie, passer le plus clair de son temps au bureau ou à l’usine, dans les transports, et quand il rentre enfin chez lui, il a bien besoin de se détendre un peu. De plus l’écriture, c’est très spécial. Ce n’est pas automatique. Il faut de l’inspiration, sinon on est vite rebuté; mais l’inspiration est capricieuse, elle est parfois au rendez-vous au mauvais endroit et au mauvais moment.

    Bref, les gens qui n’ont jamais écrit ne peuvent pas savoir la volonté, la persévérance, la capacité de sacrifice et de renoncement qu’il faut pour écrire. Mais, quand on vient à bout de son livre et qu’il est là, sur la table, revu et corrigé, c’est une satisfaction exaltante. Alors, si vous avez envie d’écrire n’hésitez pas, pensez-y chaque fois que vous avez un moment à vous, emmenez vos personnages partout où vous allez, notez dans un carnet leurs réactions, les mots que voulez leur faire dire. Vous pouvez mettre des années pour écrire le mot fin, mais vous aurez la juste récompense de vos efforts.
    Le dernier article de Liberto Borges : Une femme m’attendMy Profile

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Certes Eisenhower jouissait d’une équipe de conseillers mais il avait aussi beaucoup de charge que le citoyen ordinaire.

      Quand on ne prend pas le temps, on le trouve pas ! C’est ça l’idée. Et parfois on perd inutilement du temps et on se plaint ensuite de ne pas en avoir assez. Je sais de quoi je parle. Et si on ne prend pas garde on peut vite se laisser dériver. Des mails qui arrivent toute la journée et auxquels on répond de suite. Or majoritairement aucun n’a un vrai caractère d’urgence. En attendant, on a perdu sa concentration et quand on se remet à écrire il faut un temps fou pour la retrouver. Et ce n’est qu’un exemple !

      Un autre ? Combien de fois se vautre-t-on devant la télé le soir sans aucun programme précis à regarder. On attrape la télécommande, et on zappe… à force on finit toujours par trouver un programme à regarder. Pas forcément intéressant mais plus acceptable que les autres. Et voilà comment gâcher du temps sans se rendre compte.

      Voilà des exemples du quotidien, du vécu… et voilà pourquoi il faudra se faire violence si l’on veut avancer dans son roman. La faute n’est pas le manque de collaborateurs à qui déléguer… mais simplement un problème personnel, une organisation de son temps et une meilleure gestion.

      Bien à vous

  3. MAX dit :

    Bonjour, super article ! Je perdais justement du temps à me demander comment en gagner et voila que je tombe sur votre article qui va me donner matière a réfléchir !
    merci encore bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article