personnagesPas facile de jongler avec tous ces termes. D’ailleurs, je rédige cet article pour répondre à la question d’une lectrice du blog.

 

 

 

 

Je vais essayer de faire simple. Allons-y

 

A / Le personnage principal

 

Le personnage principal est celui au travers des yeux duquel le lecteur suit l’histoire.

Souvent, il s’agit du narrateur. En fait, son point de vue est l’angle de vue du récit, donnant un meilleur aperçu du héros, vu de l’extérieur.

Ex :  Le docteur Sheppard dans Le Meurtre de Roger Ackroyd d’Agatha Christie.

 

B / Le protagoniste

 

Le protagoniste est le meneur de l’intrigue, celui qui force l’action. Principal instigateur de l’effort mis en œuvre pour atteindre l’objectif de l’histoire, il n’est pas nécessairement le personnage principal. Sa responsabilité est de faire avancer l’intrigue.

Ex : Lestat dans Entretien avec un vampire d’Anne Rice

 

Notons que, par opposition, lantagoniste sera défini comme le personnage qui empêche d’atteindre l’objectif de l’histoire.

 

C / Le héros

 

Le héros est la combinaison du personnage principal et du protagoniste, le héros est à la fois le moteur principal de l’intrigue et l’acteur au travers duquel le public ressent l’histoire.

Ex : Bob Morane est le héros inventé par Henri Vernes

Il ne faut pas confondre le personnage principal avec le protagoniste, même s’il est courant de les fusionner pour créer le héros.

 

Exemple de romans où personnage principal et protagoniste sont dissociés

 

Dans certaines histoires, le héros, le protagoniste et le personnage principal ne constitue pas un même et seul personnage.

Par exemple,

1 / Dans Le Fantôme de l’Opéra, de Gaston Leroux

Le protagoniste est Christine Daaé tandis que le personnage principal est le “Fantôme”.

2 / Dans  La Chute de la maison Usher,  d’Edgar Allan Poe, le protagoniste de l’histoire est sans nom et n’a pas un grand effet sur ​​l’histoire. Mais il est présent même s’il montre peu d’émotion tout au long de l’histoire, et que le lecteur s’y intéresse peu.

En revanche, le personnage principal de l’histoire, c’est Roderick Usher, sur lequel le lecteur porte tout son intérêt et suit sa situation et ses émotions.

3 / Chez Arthur Conan Doyle auteur de Sherlock Holmes, Watson est le personnage principal de l’histoire mais le protagoniste, c’est bien Holmes !

4 / Enfin dans Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl.

Il ne fait aucun doute que Charlie soit le héros. On veut le voir gagner le ticket d’or et vivre de belles choses. Charlie est aussi le personnage principal, même si Willy Wonka le suit de près.

Mais Charlie n’est pas le protagoniste. Il n’a pas grandi ou changé au cours de l’histoire. Au début c’est un très gentil garçon, à la fin, il est le même très gentil garçon.

Pour conclure, l’intérêt de dissocier personnage principal et protagoniste offre la perspective de complexifier la structure de votre histoire.

 

Voilà, j’espère que c’est un peu plus clair.

 

À vos succès d’écriture…

 

Share This