Si l’on veut faire un petit effet littéraire, les répétitions peuvent être volontaires, mais la plupart du temps, elles sont induites par erreur ou manque de vocabulaire.

 

 

 

 

 

En trop grand nombre, les répétitions peuvent être considérées comme des fautes de style et nuire au texte.

Sachez donc les repérer et adoptez très vite de bons réflexes.

 

En août 2013, j’avais déjà abordé le sujet des répétitions : https://www.aproposdecriture.com/traquez-les-repetitions

Mais un abonné a relancé l’idée d’un nouvel article, il y a plusieurs semaines, alors c’est parti :

 

L’article de 2013 proposait surtout des moyens pour repérer les répétitions. J’avais donné à cette époque quelques solutions que je réactualise.

 

Comment repérer les répétitions ?

 

1/ S’aider d’un logiciel

 

Le logiciel Antidote, excellent correcteur, détectera vos répétitions et bien d’autres fautes ! Mais il est payant. Personnellement, je n’ai pas hésité à investir. Avec mon métier de biographe, c’est un outil de travail dont je ne me passerai plus !

 

Si vous ne voulez pas trop investir, le programme Repetition Detector 2 peut vous aider à lutter contre les répétitions (tout en conservant votre mise en forme), mais pas seulement : auxiliaires, adverbes et adjectifs abusifs, phrases entières “tics d’écriture” et répétitions euphoniques sont aussi repérables. Il est gratuit pendant 30 jours, mais si vous souhaitez continuer à l’utiliser, vous devez acheter une licence d’utilisation (durée illimitée) pour seulement 5,60 €

 

2 / Utiliser un programme de détection en ligne 

 

En 2013, j’évoquais le Répétoscope, mais il n’est plus actif.

 

3 / La lecture à voix haute

 

En effet, les répétitions peuvent facilement se détecter en lisant votre texte à haute voix. Votre oreille deviendra alors votre meilleure alliée !  Munissez-vous d’un surligneur de couleur et soulignez au fil de votre lecture le mot ou le morceau de phrase qu’il faut retravailler.

 

Maintenant que vous avez repéré les répétitions, voyons maintenant comment les éviter ?

 

 

6 techniques assez simples pour éviter les répétitions

 

1 / Ne pas répéter !

 

La première technique pour éviter les répétitions, c’est déjà de ne pas répéter !

Donc après avoir identifié les répétitions de votre texte, analysez-les.

Essayez de comprendre votre façon de vous exprimer à l’écrit. Traquez vos « tics » d’écriture : un mot, un verbe ou un adjectif qui revient trop souvent. Obligez-vous à ne pas y recourir systématiquement, même si vous les appréciez particulièrement.

Cette rigueur allégera le travail de réécriture qui nécessite de se consacrer sur des points plus complexes.

 

 

2 / Remplacer par des pronoms

 

Vous disposez d’une grande gamme de pronoms pour remplacer des noms :

 

  • les pronoms personnels sujets (il, elle…),
  • les pronoms compléments (le, la, en, y…),
  • les pronoms possessifs (le sien, le mien..),
  • les pronoms relatifs (qui, que…),
  • les pronoms démonstratifs (celui-ci, celle-ci…), etc.
  • les pronoms adverbiaux (y, en)

 

Exemple : Dans son dernier rapport, l’infectiologue X démontre que la pandémie est loin d’être enrayée. Elle est même toujours d’actualité.

 

 

3 / Remplacer par des synonymes

 

Il s’agit de remplacer un nom par un autre nom qui a un sens identique ou très proche.

 

Exemple : Aujourd’hui, un livre sur cinq est vendu en grande surface. Les ouvrages sont aussi présents dans les stations-service des autoroutes.

 

Si vous ne parvenez pas à le trouver, consultez un dictionnaire de synonymes. J’utilise beaucoup le site Lexilogos :

 

http://www.lexilogos.com/francais_langue_dictionnaires.htm

 

Vous verrez, il y a de quoi faire !

 

 

4 / Utiliser la dérivation

 

La dérivation consiste à utiliser des mots de même famille, mais de classes grammaticales différentes.

 

Exemple : Il reprend les cours demain. J’espère que sa reprise se passera bien.

 

5 / Utiliser l’hyperonyme

 

L’hyperonyme est un terme générique englobant tous les autres termes qui peuvent se rapporter à lui :

 

Exemple : siège → chaise, fauteuil, tabouret ;

                rouge → écarlate, cramoisi, vermillon.

 

L’utilisation d’un hyperonyme set beaucoup dans les descriptions. Très utile pour éviter les répétitions.

 

Exemple : La fauteuil était bancal et ne tenait que sur trois pieds. Il faillit basculer lorsqu’il s’assit sur ce siège.

 

6 / Utiliser la périphrase

 

La périphrase est la figure de style dans laquelle on dit en plusieurs mots ce que l’on pourrait dire en peu de mots.

Généralement, on remplace le mot par un groupe de mots qui le définit de façon imagée.

 

Exemple : on utilise la périphrase comme “l’île de Beauté” pour la Corse.

Exemple : Les sapeurs-pompiers ont fait preuve d’un courage à toute épreuve. Ces combattants du feu ont sauvé plusieurs personnes de l’incendie.

ExempleUn rapport élaboré à l’occasion du lancement en France d’un programme de mobilisation contre l’illettrisme n’hésite pas à qualifier ce fléau des temps modernes de priorité nationale.

Dans cette phrase, « fléau » évite de répéter « illettrisme » et l’adjectif « des temps modernes » complète l’information.

 

En plus d’éviter une répétition, l’utilisation d’une périphrase permet souvent d’apporter une information supplémentaire.

Cette technique est très utilisée par les journalistes.

 

Dans cet autre exemple, le nom de la femme est remplacé par une information sur sa vie personnelle :

À quarante-sept ans, Hélène de Fougerolles est une de ces comédiennes qui, dans l’ombre, font le cinéma français C’est depuis son salon que cette mère de famille évoque sa fille Shana, autiste. 

 

Remarque : ces concepts sont généralement précédés d’un adjectif démonstratif : ces combattants du feu, cette mère de famille…

 

Voilà un article qui devrait vous permettre d’éviter quelques répétitions.

J’insiste, un texte doit rester harmonieux et l’écriture, fluide. Ainsi, toutes les répétitions ne sont pas bonnes à traquer. Sachez donc trouver le bon équilibre… Et pour cela, mon ultime conseil : lisez votre texte à haute voix, votre oreille signalera immédiatement la dissonance de vos mots !

 

 

Quelle méthode utilisez-vous pour éviter vos répétitions? J’attends vos idées dans les commentaires

 

À vos succès d’écriture…

 

 

 

Share This