Il y a quelques jours, j’ai reçu ce mail : “J’ai essuyé un incident bien fâcheux dernièrement. L’ordinateur qui me sert de machine à écrire m’a lâchée brusquement. J’apprends des techniciens que la carte mère est endommagée et que mes textes s’en iront au rebut avec elle.  J’en ai eu un nœud à la gorge sur le coup. Puis, je l’ai envisagé avec beaucoup de poésie. “Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie, et sans un seul mot de mettre à rebâtir… ”  Mais tout de même, j’en ai tiré une leçon : trouver un moyen sécure de sauvegarder mes textes. Un moyen qui me permette quoi qu’il advienne perte, panne d’ordinateur ou de mémoire externe) où que je sois (en lieux éloignés des réseaux internet) d’accéder à mes manuscrits.

Quelles sont vos pratiques à vous Marie-Adrienne ?

 

Une ébauche d’article sur le sujet était en attente depuis un moment et donc suite à ce mail, j’ai décidé de m’y atteler car la sauvegarde des écrits est un vrai problème, trop souvent négligé. Piratage, panne de courant, batterie vide, écran mort, café qui se répand par maladresse, crash complet du matériel, bref… Avez-vous déjà eu peur de perdre vos dernières modifications, vos textes voire l’ensemble de vos écrits et de vos données ? Chacun sait que le contenu d’un ordinateur représente des heures de travail et qu’il est impossible de réécrire à l’identique ce qui est perdu.

 

Comment mettre à l’abri d’une défaillance technique ?

 

Vos données informatiques sont précieuses, il est donc fortement conseillé d’en faire une sauvegarde régulière. Et pour cela, il existe différents moyens :

 

1 / Une clé USB

 

Arrivée dans les années 2000, la clé USB est un des dispositifs de stockage les plus utilisés. Très pratique, pas chère et peu encombrante malgré ses très grandes capacités de stockage, la clé USB a révolutionné les possibilités de transfert et de transport des fichiers.

 

Mais une clé USB est-elle un support fiable ?

 

Si vous l’utilisez avec précaution, une clé USB peut durer 75 ans, mais après les nombreux transports qu’elle endure, les nombreuses machines auxquelles elle se connecte et les nombreuses mains, pas toujours bienveillantes, dans lesquelles elle passe, elle survit rarement plus de 10 ans, et encore, si on ne la perd pas avant… Combien de clés USB avez-vous perdues ? Combien ont subitement arrêté de fonctionner, sans raison ?

Combien ont subitement disparu… et toutes vos données avec ?

 

Alors si vous souhaitez simplement conserver des données chez vous, sans transférer des fichiers quotidiennement et juste voir une sauvegarde de vos écrits, la clé USB peut rester un moyen à moindre coût. Mais je vous ai donné avez une petite idée des risques encourus à utiliser ce support pour sauvegarder durablement.

 

2 / Un disque dur externe

 

Les disques durs externes ont une capacité de stockage supérieure à celle d’une clé USB. Ses autres avantages, c’est qu’ils peuvent se transporter facilement et que leur prix reste abordable. Vous pouvez en outre le garder longtemps (100 ans !) si vous y prenez soin.

 

Sa grande capacité de stockage vous permet de sauvegarder vos écrits mais aussi vos photos, vos films et vos musiques.

 

Attention cependant, il est compliqué de pallier à la faille technique d’un disque dur externe.

 

 

3 / Le Cloud

 

Invention la plus récente pour conserver ses données, le Cloud s’impose comme la solution pour sauvegarder ses fichiers en échange d’un abonnement qui dépend de la capacité souhaitée. Notons qu’une connexion est nécessaire pour récupérer ou transférer des fichiers sur le Cloud.

 

Cette stratégie de stockage est-elle extrêmement fiable ?

 

Oui car si votre ordinateur tombe en panne les données sont immédiatement transférées sur le Cloud. Ceci dit, lorsqu’elles partent, il est difficile de tout contrôler. Difficile également de savoir où elles se trouvent exactement, impossible aussi d’être 100 % à l’abri d’un souci de serveur comme ce fut le cas pour Facebook. Au-delà de cela, je vois deux défauts majeurs à cette sauvegarde : le coût qui peut être élevé selon le forfait et surtout le côté sécurité, les data centers peuvent être des cibles privilégiées des hackers. Et s’ils rencontrent un problème, vous êtes directement impacté. Il faut aussi savoir que certains pays autorisent des tiers à inspecter les données (loi américaine Patriot act). Pas top, hein ? Enfin, personne ne sait vraiment ce qu’il adviendrait des données stockées en cas de faillite de la société !

 

 

Ma solution personnelle

 

J’ai commencé à vraiment me préoccuper de la sauvegarde de mes écrits quand j’ai débuté mon métier de biographe. Au fil du temps, j’ai dû affiner mes systèmes car il me fallait pouvoir archiver en toute sécurité les biographies de mes raconteurs, les contenus de ma formation en ligne Histoires Captivantes, le blog et des tas d’autres fichiers.

 

Pour le blog et mon site internet Lecrigraphe.com, tout est chez l’hébergeur. Une sauvegarde automatique est programmée toutes les 24 heures. Donc pas de souci de ce côté-là.

 

Pour le reste, au début de mon activité, je faisais une sauvegarde dans ma boîte mail par date. Je m’envoyais le fichier en pièce jointe dans un mail vide après chaque session de travail. Ma boîte mail me servait donc d’espace de stockage. Ainsi, il était facile de télécharger cette pièce jointe depuis n’importe où et n’importe quel ordi si le mien plantait. Pour savoir quelle était la dernière version, j’ajoutai  à la fin du nom du fichier v1, v1.1 v2, v2.1, v2.2, v2.3  et ainsi de suite

 

Mais j’ai vite arrêté, car avec la multiplications des textes et des différentes versions, je ne m’y retrouvais plus. Et puis c’était assez fastidieux.

Depuis, je sauvegarde tous mes fichiers sur une clé USB et un disque dur externe. Comme ça, les documents existent sur 2 supports différents. C’est sûr, facile, mais il faut le faire régulièrement pour se garantir une sauvegarde actualisée. Là encore, je date les différentes sauvegardes.

 

Avec des sauvegardes sur deux supports différents je me donne une chance de garder un secours car comme je l’ai dit plus haut, clé USB et disque dur restent sujets à la casse, à la panne ou à la tasse de café qui finit sur l’ordinateur, surtout s’il reste branché dessus en permanence. Et la question des multiples versions et de l’actualisation des données se pose toujours…

 

Quant au Coud, Dropbox ou autres, aucun ne m’a inspirée.

 

Depuis quelque temps, je réfléchis à une solution durable et sans risque : le serveur NAS.

 

C’est quoi le serveur NAS ?

 

 

SYNOLOGY DS220+ 2-Bay NAS-Case


Un serveur NAS est un disque dur externe qui est connecté. Le NAS est donc accessible avec une simple adresse internet. Il apparait sur le réseau de l’ordinateur. Je ne vous donne pas plus d’explication car ca devient assez technique. Cependant, le NAS est fiable, sécurisé et accessible de n’importe où. C’est probablement la solution que je choisirai prochainement pour sauvegarder tous mes fichiers et surtout mes biographies que je dois archiver.

 

Et vous, comment sauvegardez-vous vos écrits ? 

 

À vos succès d’écriture…
Share This