Divers éléments composent un récit : le développement de l’histoire, la progression du personnage et sa profondeur… Tous ces éléments contribuent à transformer une bonne histoire en une grande histoire. Mais ce qui peut pimenter votre histoire et captiver le lecteur, ce sont de bonnes scènes d’action.

 

 

 

Mais comment écrire une bonne scène d’action ?

 

Voici cinq conseils pour vous aider à écrire un combat, une fusillade, une poursuite…

 

1. Lisez !

 

Les grands écrivains lisent, alors pourquoi pas vous ?

Allez fouiller du côté de Robert Ludlum, Clive Cussler, James Rollins et autres… Désolée, ce sont des auteurs étrangers mais vous trouverez de belles scènes d’action à étudier. Vous découvrirez justement que toutes réunissent les conseils qui suivent.

 

2. Développez bien vos personnages

 

Prenez le temps de bien dresser le portrait de vos personnages. Après tout, ce sont eux qui agissent, combattent, fuient ou autres.

Ainsi, soignez vos personnages et quand la scène d’action arrive enfin, vos lecteurs leur seront suffisamment attachés pour vouloir savoir ce qui se passe et surtout ce qui leur arrive.

Faites le nécessaire pour impliquer émotionnellement vos lecteurs. C’est la clé pour les garder et les divertir !

 

3. Visualisez vos scènes

 

Si vous, auteur, vous peinez à visualiser votre combat, ne vous attendez pas que vos lecteurs y parviennent. Aussi, imaginez chaque instant de votre scène.

Écrivez-la de plusieurs façons et voyez quelle version restitue le mieux votre scène d’action.

Si vous pouvez faire lire les diverses versions, demandez aux lecteurs s’ils ont pu se faire une idée claire du combat (ou autres scènes d’action) ?

Rappelez-vous que des scènes d’action n’impliquent pas toujours des combats. Il peut s’agir de la course contre le temps de votre protagoniste qui doit arrêter une bombe à retardement !

De toute façon, quelle que soit la scène d’action, toutes doivent être clairement rédigées.

 

4. Pimentez vos verbes

 

Les verbes sont les éléments essentiels de chaque scène d’action. Ils doivent être précis et décrire parfaitement l’action.

Ne racontez pas, montrez. Et la seule façon d’y parvenir c’est de bien choisir les verbes :

éclater, retentir, crier, se déchaîner, gicler, jaillir, s’élancer, chanceler, tituber, s’écrouler, fuser, trébucher, s’échapper, s’enfuir…

Enfin, vous avez compris, utiliser des verbes très “visuels”.

Dans une scène d’action, les verbes sont les plus importants de la phrase. Ils doivent décrire parfaitement l’action, être percutants pour mieux emporter le lecteur dans la scène.

 

5. Augmentez le rythme

 

Une façon d’accélérer le rythme de votre histoire, c’est de raccourcir les phrases. Longues, elles ont tendance à ralentir l’élan de l’action.

Une autre astuce pour éviter d’encombrer votre scène et casser le rythme est de supprimer les longues descriptions.

Utilisez-les seulement si elles sont liées à l’action, sinon abandonnez les descriptions purement et simplement.

 

À vos succès d’écriture…
Share This