Pourquoi les contes de fées restent populaires ?

Partager :

Le 25 mars, Disney lançait en France sa nouvelle version de Cendrillon. Dès sa sortie aux États Unis, le succès du film fut immédiat. En France, il ne fait aucun doute…

 

 

 

 

 

Pourquoi ce conte fédère autant d’intérêt à l’époque des réseaux sociaux ?

Personnage bien connue de Charles Perrault et des frères Grimm, l’histoire de Cendrillon n’a eu de cesse de générer des variations à travers les époques. En 1950, Walt Disney s’était déjà emparé du conte et en avait fait un chef d’œuvre resté intemporel.

Force est de constater que soixante-cinq ans après sa première apparition dans un long-métrage, la princesse à la pantoufle de verre n’a rien perdu de son attrait. Et Cendrillon n’est pas la seule histoire au même pouvoir.

Combien avons-nous vu ou lu de versions différentes du Magicien d’Oz, de Blanche-Neige, Jack et le Haricot Magique, de Peau d’âne, de Roméo et Juliette…

Combien de ces histoires ont été réinventées au fil des ans ?
Pourquoi les lecteurs ou les spectateurs aiment tant ces contes de fées ?
Pourquoi certaines histoires incitent les lecteurs à revenir encore et encore ?
Pourquoi les contes de fées restent-ils populaires depuis si longtemps ?

 

Voici quelques raisons rendant les contes de fées si intemporels.

Les contes de fées ont traversé nos vies

 

Cendrillon, La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, le Petit Poucet…Tous ont bercé notre enfance. Nous les avons lus, entendus et partagés chez nous, à l’école… Et le simple fait d’avoir été partagé leur donne la légitimité d’être adapté.

Les contes de fées donnent du sens

 

« Ayez du courage et soyez gentil. » C’est le message que Cendrillon répète encore et encore dans ce nouveau film.
Et que dire de La Belle et la Bête et de la recherche de la beauté ?
De Superman, à la bonté innée, toujours prêt au combat au nom de l’humanité.
De l’histoire de Roméo et Juliette, qui tente à prouver que l’amour peut vaincre de tout.
Ces messages peuvent apparaitre plats et niais mais les gens ne se lassent pas d’y croire.

Nous comblons nous-mêmes les « vides »

 

Les contes de fées défient toutes les règles de la création de personnages. Si vous regardez les versions traditionnelles, les personnages des contes de fées sont très peu développés ce qui permet d’en donner de multiples versions. Et c’est justement ce qui fait l’attrait de ces histoires. En effet quand une histoire manque de quelque chose, nous le comblons nous-mêmes. Avec tant de choses à explorer, les contes offrent une infinité de possibilités. Les résultats sont personnels et profondément attirants.

Notre culture change et les histoires évoluent

 

Avec chaque génération vient une nouvelle perspective, une nouvelle série d’expériences, de valeurs et d’idées.
Il est donc facile de comprendre pourquoi certaines histoires ne vieillissent pas, et peu importe combien de fois, nous y avons apporté du nouveau.

Et quoi, me direz-vous ?

 

Là vous vous demandez peut-être en quoi cet article vous concerne, vous, écrivains.

Bonne question ! Heureuse que vous me la posiez.
Eh bien comme tous les écrivains, vous vous pliez en quatre pour trouver une histoire totalement originale et dont personne n’a jamais entendu parler. Mais après cette analyse sur l’attrait intemporel des contes de fées, je me dis que nous sommes parfois très durs avec nous-mêmes. On s’impose l’originalité absolue, alors qu’il suffit parfois de regarder simplement ce qui s’est fait autrefois. N’ayez donc pas peur d’emprunter aux grands œuvres et d’y d’ajouter votre touche personnelle !

 

Quelle histoire vous tient à cœur encore et toujours ?

La zone commentaire est à vous !

À vos succès d’écriture…

 


La clôture du 3e CONCOURS DE NOUVELLES organisé par Aproposdecriture approche mais il est toujours temps de participer. Le thème de la fraternité offre de grandes possibilités.

Lisez le règlement du concours et participez !

 

Envoyez votre nouvelle à cette adresse aproposdecriture59@gmail.com
AVANT le jeudi 30 avril 2015 minuit
.
Indiquez svp : 3e Concours de nouvelles, dans l’objet de votre mail.

5 commentaires

  1. Elisa dit :

    En France, au dix-septième siècle,les loups pullulent ; leurs victimes sont nombreuses, surtout chez les enfants qu’on envoie garder les troupeaux dans les champs.
    Pour ne pas affaiblir les patrimoines, les droits de succession accordent aux fils aînés la part du lion sur l’héritage paternel.
    Les femmes meurent souvent en couches. Les veufs se remarient ensuite et confient à leur nouvelle femme foyer et enfants. Ceux-ci sont alors laissés à la merci de leur belle-mère et très souvent maltraités.
    Ces faits historiques, véridiques, sont à l’origine de nos contes de fées les plus célèbres, écrits par Charles Perrault :Le petit chaperon rouge, Le chat botté,Blanche-Neige ou Cendrillon…
    Alors peut-être, dans nos faits divers d’aujourd’hui, les contes de fées de demain ?
    Le dernier article de Elisa : La fenêtre de MilenaMy Profile

  2. Raphaël dit :

    J’avais lu Les Contes de ma mère l’Oye de Perrault parmi les tous premiers livres dont j’ai parlé sur mon blog de littérature. Ce que j’avais particulièrement aimé, c’était que la lecture est rapide. En général les pavés me démoralisent ! Les textes courts sont tellement plus fort !

    Le style aussi était plaisant, je m’étais d’ailleurs amusé à écrire une petit texte inspiré de ma lecture d’un contre, et en me concentrant sur un aspect particulier qui m’avait intéressé (ou qui n’était pas dans le conte mais que j’avais imaginé).

    Aller, si ça intéresse, voici le lien : http://litterature-personnelle.fr/contes-de-ma-mere-loye-charles-perrault/
    Le dernier article de Raphaël : Jour 18. Déconcentré #TJEMy Profile

  3. Ophélie dit :

    Bonjour,:-)

    Ce qui m’interpelle, c’est que les Walt Disney laissent sous entendre des messages existentiels… Cendrillon, la vie récompense nos actions positives, la loi du karma?!? Et le dernier en date, la Reine des Neiges, est porteur de sens avec un message finalement plus pour les adultes que pour les enfants… Nos pensées qui créent notre réalité… et une invitation à se libérer de nos croyances, nos limitations et à écouter notre âme…
    Ces histoires au final sont un moyen détourné pour faire passer un message essentiel? Alors au fond de nous ça résonne?!?

    🙂

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      C’est exactement pour cela que les films de Walt Disney ont tant de succès. Ils redonnent parfois un sens et rappellent des valeurs oubliées !
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article