Bernard Werber, un auteur au parcours singulier

Quelques mots sur Bernard Werber :

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de Bernard Werber, un auteur tout à fait étonnant.

Né à Toulouse, le 18 septembre 1961, Bernard Werber écrit dès l’âge de 13 ans, des histoires pour un fanzine. Après des études de criminologie et de journalisme, il devient journaliste scientifique pendant une dizaine d’années, notamment pour Eurêka, le magazine de la Cité des sciences et de l’industrie.

De ces années lui vient son goût pour la science, qu’il mêle à ses thèmes favoris, des fourmis à la mort jusqu’aux origines de l’humanité.

Les œuvres de Bernard Werber ont été traduites en 35 langues.

Avec 15 millions d’exemplaires vendus dans le monde, Bernard Werber est l’un des auteurs français contemporains les plus lus au monde. Il est même considéré comme une star en Corée du Sud.

L’écriture de Bernard Werber

Le style d’écriture de Bernard Werber mêle différents genres, notamment la saga d’aventure, la science-fiction de l’entre-deux-guerres et le conte philosophique.

Dans la plupart de ses romans, il utilise la même forme de construction, alternant des articles informatifs d’encyclopédie et deux ou trois fils narratifs. Les articles précisent ou élargissent les intrigues qui se recoupent épisodiquement.

De plus, toutes ses productions, romans et nouvelles, s’entrecroisent. On retrouve ainsi des personnages comme Edmond Wells à la fois dans la trilogie des Fourmis et dans L’Empire des anges, mais également des thèmes récurrents, comme l’Arbre des possibles d’Isidore Katzenberg, ou encore le roman Nous les dieux, reprenant des éléments de la nouvelle L’École des jeunes dieux.

Depuis 1996, Bernard Werber a décidé de sortir un livre par an, à chaque début d’octobre. À ce jour, deux exceptions : 1999 et 2011, où ne sont sorties que des bandes dessinées. Après la rentrée littéraire, l’objectif est de « proposer au public autre chose que le prix Goncourt », comme il dit !

Je ne suis pas une inconditionnelle de l’auteur. Je dois l’avouer. La science-fiction n’est pas ce que je préfère lire. Cependant, Bernard Werber demeure un auteur fascinant qui a toute sa place dans ce blog.

Je vous laisse découvrir la vidéo (durée : 58 mn) :

Si vous souhaitez en connaitre davantage sur Bernard Werber, visitez le site officiel de l’auteur : cliquez ici

À bientôt

4 traits nécessaires pour être un bon auteur de fiction

Comment devenir un bon auteur de fiction ?

Beaucoup de gens veulent écrire mais tous ne sont pas nécessairement des écrivains.

En effet, le désir d’écrire ne suffit pas à faire de vous un écrivain. Certains traits de caractère sont à posséder pour faire un de vous un bon auteur de fiction.

Pour ma part, j’en vois 4 tout à fait essentiels. Non seulement vous devez avoir ces traits de caractère, mais en plus vous devez les entretenir, les nourrir, et  leur permettre de grandir afin  qu’ils travaillent pour vous presque sur commande.

Utilisez ces 4 traits au maximum, et vous pourrez vous mesurer aux meilleurs même si, de vous à moi, vous aurez besoin de plus que cela, je le crains.

Les 4 traits de caractère essentiels pour être un bon auteur de fiction

1 – Curieux

Si vous voulez progresser en écriture, il ne faut pas craindre d’être curieux, d’explorer de nouveaux sujets ou creuser une nouvelle idée qui vous sortira de votre zone de confort et vous propulsera peut-être vers les hauteurs.

Si vous vous limitez, vous limitez vos idées donc vos histoires et par voie de conséquence vos chances de succès.

Question: « Mais comment faire ? »
Réponse: De temps en temps, stoppez votre travail d’écriture et examinez votre histoire.  Demandez-vous quels autres éléments pourraient influencer différemment le déroulement de l’histoire ? Quels faits ou personnages pourraient être les déclencheurs. En restant ainsi à l’affût, vous ouvrez le champ des possibles. Et puis, la nouvelle idée peut finalement se révéler meilleure que l’idée initiale.

2 – Observateur

Ce trait peut-être le plus important de tous.

La bonne fiction est souvent issue de la vie réelle. Gardez à l’esprit que les lecteurs aiment la fiction quand ils peuvent s’identifier à elle. Alors prenez autour de vous ce que le monde vous offre et notez tout dans un petit carnet. Vos observations pourront vous servir à un moment ou à un autre.

Lire plus

Gallimard, une histoire de romans

Aujourd’hui, pas de video de vie d’écrivain mais celle d’un éditeur français, Gaston Gallimard (1881- 1975), fondateur des Éditions Gallimard qui occupent une place majeure dans la littérature française du XXe siècle.

Avec cette video, nous survolons un siècle d’histoire et retrouvons une quantité d’écrivains célèbres au fil des ans. Passionnant !

Je vous laisse la découvrir :

Si vous voulez en connaître davantage sur cette maison d’édition, je vous conseille un très beau livre :

 

À bientôt

8 articles pour faire un point sur vous et l’écriture

Voici 8 articles que je viens de sortir des archives d’Aproposdecriture.
Ce florilège vous permettra de faire un point sur vous et l’écriture :

Avez-vous l’esprit écrivain ?

On ne devient pas écrivain, on naît avec l’esprit écrivain, plus exactement avec une capacité naturelle à écrire. Je vous pose la question… Avez-vous l’esprit écrivain ?

Découvrez l’article, il répondra à votre question !

Quel genre d’auteur êtes-vous ?

Grâce à un test, ces deux articles vous feront découvrir quel genre d’auteur vous êtes

Dans le premier article, découvrez le test et faites-le !
Dans le second article, découvrez les résultats du test.

Quand et comment commencer à écrire ?

Un livre de 200 pages commence par un seul mot. Ce premier mot peut vous conduire à une idée, qui devient un paragraphe, puis un chapitre…

Pour en savoir plus, cliquez et découvrez mes conseils

Pour vous échauffer avant d’écrire, voici un livre très utile. Je vous le conseille vivement.

Ces 350 propositions d’écriture créative, la plupart inédites, vous aideront à jeter l’encre et à prendre confiance. Étonnantes et insolites, elles ne sont pas figées et seront autant de pistes à explorer, à vivre et à renouveler selon votre créativité. Avec ce livre, vous partez à la rencontre de votre imaginaire, vous apprivoisez les mots qui vous habitent, vous améliorez vos écrits, vous affirmez votre style et structurez votre pensée.
Découvrez l’écrivain que vous n’osiez devenir !

Quelles peurs peuvent empêcher d’écrire ?

Nous avons tous des peurs qui nous empêchent d’écrire. Voici les principales peurs qui retiennent les écrivains et quelques conseils pour y remédier et se mettre quand même au travail.

Certaines peurs vous étonneront certainement, découvrez-les !

Lire plus

Sur les pas d’Alain Fournier et du Grand Meaulnes

Alain Fournier 1886 – 1914

Cette fois, je m’attaque à un rêve… en effet, quand j’ai lu Le Grand Meaulnes, j’ai immédiatement succombé. Un roman d’aventure. Un roman d’amitié. Il n’en fallait pas plus pour me plaire. Et comme j’aime partager avec vous, j’ai choisi de vous parler de ce roman et de son auteur Alain Fournier.

Généralement considéré comme l’auteur d’un seul livre, Le Grand Meaulnes publié en 1913, alors qu’il a vingt-sept ans, n’est pourtant pas le seul écrit d’Alain Fournier. C’est d’abord par des poèmes en vers libres et quelques nouvelles publiés dans diverses revues qu’il manifeste son désir de devenir écrivain. Mais c’est en août 1905, qu’il déclarait dans une lettre à son ami Jacques, former un autre projet, celui d’être romancier, à la manière de Dickens. Et sans doute peut-on dater de cette époque les toutes premières ébauches du Grand Meaulnes.

Un autre projet inachevé

Avant même l’achèvement du Grand Meaulnes, Alain Fournier avait entrepris l’écriture d’un second roman, qu’il voulait appeler « Colombe Blanchet », inspiré par les compagnonnages et l’atmosphère de sa période de garnison à Mirande.

Il espérait le terminer à la fin de 1914, mais la guerre l’en empêcha. Alain Fournier meurt au combat le 22 septembre 1914 à Saint-Remy dans les Vosges.

Il reste aujourd’hui du manuscrit 7 chapitres inachevés et quelques esquisses et notes, qui ont été publiés en 1990.

Mais je ne cause pas davantage et vous laisse découvrir la vidéo dédiée à Alain Fournier. Elle dure un peu plus de 26 minutes. Alors mettez-vous à l’aise et entrez dans le monde de l’auteur.

Un grand merci à France 5. Pour cette superbe video

Pour celles et ceux qui voudraient se plonger dans le Grand Meaulnes, c’est à consommer sans modération !

 À bientôt !