Les 3 éléments les plus importants du 1er chapitre

Partager :

Le premier chapitre d’un roman est sans doute le plus important. Si un lecteur n’est pas accroché, il cesse sa lecture et passe à autre chose. Dommage !

 

 

 

 

Considérez votre premier chapitre comme la partie visible de l’iceberg (non… de votre histoire !). La partie immergée, c’est toute celle que les lecteurs ne peuvent pas encore voir et que vous dévoilerez page après page dans les autres chapitres.

Dans le 1er chapitre, vous avez juste besoin d’attiser suffisamment la curiosité du lecteur pour l’amener à découvrir ce qui se passe sous l’eau, la partie cachée de l’iceberg.

Comment écrire votre premier chapitre ?

 

Mais que faut-il pour accrocher ?

Il n’existe pas une, mais plusieurs façons de démarrer votre histoire et votre premier chapitre. En revanche, il y a trois éléments clés qu’un premier chapitre doit comporter pour captiver le lecteur.

 

1. Mettre en place le personnage principal

 

Pour le lecteur, le personnage principal constitue le fil conducteur de l’histoire. Donc, mieux vaut très vite les mettre en connexion !

Je vous l’accorde, c’est simple à dire, mais plus difficile à faire.

Comment être sûr que votre personnage principal sera remarqué ?

La méthode la plus simple est de commencer votre histoire au moment où le personnage principal est le plus  vulnérable ou au contraire le plus fort.

Par exemple, il est facile de repérer immédiatement Harry Potter, d’entrer en connexion et de s’intéresser à lui tant on déplore la méchanceté de sa tante et de son oncle à son égard.

Un autre exemple… Il est facile de s’attacher à Katniss personnage de fiction, héroïne de la trilogie Hunger Games (Suzanne Collins). On est vite attiré par sa force pragmatique et sa volonté de protéger sa sœur envers et contre tout.

 

2. Mettre en place un cadre

 

Rien de pire que de commencer à lire une histoire sans connaître l’endroit où vous vous trouvez. Les lecteurs ont besoin de points d’ancrage auxquels s’accrocher ! Pas question de partir dans de longues explications pleines de détails, mais juste distiller l’essentiel. Les bases du monde dans lequel vous les plongez.

Si vous voulez un excellent exemple de construction du cadre dès le premier chapitre, jetez un œil au livre Les chroniques martiennes de Ray Bradbury.

Alors qu’une bonne partie du livre évoque l’histoire des premiers colons terriens vers la planète Mars, le chapitre d’ouverture montre la culture martienne à travers un seul couple, révélant ainsi tout ce qui est sur le point d’être perdu.

 

3. Établir le suspense

 

Dans le 1er chapitre, il est peut-être trop tôt pour déployer le conflit majeur de votre histoire, mais il doit déjà en contenir les éléments pour créer le suspense et préparer ce qui est à venir. Introduisez vite la notion d’enjeu.

Sans suspense, rien ne pousse à poursuivre la lecture.

Et si votre histoire n’évolue pas clairement vers quelque chose, pourquoi le lecteur continuerait-il à lire ?

 

Le but du 1er chapitre est d’amener le lecteur au 2e chapitre

 

Les premiers chapitres peuvent être difficiles à écrire. Vous devez donner rapidement aux lecteurs ce dont ils ont besoin pour entrer dans votre histoire sans les submerger.

Ferrer le lecteur nécessite de l’habilité et un dosage subtil entre information et rétention d’information. Mais en vous concentrant sur les bons éléments, vous pourrez écrire un 1er chapitre accrocheur et captivant.

 

À vos succès d’écriture…

 

Quel livre vous a accroché dès le début ?
Relisez le 1er chapitre et essayez d’expliquer pourquoi.

 

Si vous trouvez cet article utile, partagez-le ! Vous aiderez vos amis passionnés d’écriture et moi par la même occasion.

26 commentaires

  1. H.Cathy dit :

    Très enrichissant cet article
    Merci ça m’aide pour commencer mon roman car je suis au premier chapitre

  2. Jean Marie Francescon dit :

    Merci Marie-Adrienne pour ce nouveau partage d’expérience. Pour les romancier-res en herbe, vous êtes une bienfaitrice de l’Humanité !

    Je viens de passer le cap du premier chapitre. L’écriture des scènes suivantes va bon train, mais jamais ne j’aurais pensé qu’il fallait documenter toute l’histoire du roman en gestation, avant de concrétiser cette première étape. J’ai donc « rongé mon frein » pour ne pas écrire trop vite. Et alors, grâce à vos autres conseils, je crois avoir réussi à éviter un blocage qui se serait immanquablement produit bientôt, si je n’avais pas eu sous le coude, les fiches personnages, les fiches lieux, les schémas des intrigues et des tensions entre protagonistes, par exemple. Mais peut-être que trop préparer est aussi une forme de procrastination ?

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Jean-Marie

      Oui, il y a de ça. Et il faut y veiller. Trop préparer… c’est aussi repousser le moment de l’écriture et de laisser les doutes s’infiltrer. Si on n’y veille pas, il se crée une surenchère de documentation, de recherches… On croule sous les préparations. Alors oui, il faut rester vigilant. Et ne pas plonger dans le phénomène inverse. Bien se préparer, c’est se libérer et il faut résister à l’envie de la surpréparation.

      D’un autre côté… se lancer dans l’écriture d’un roman, avec une idée (certainement géniale !) quelques notes griffonnées, des personnages à moitié fouillés, des décors bricolés. Je vous garantis que vous ne passerez pas le cap des 30 pages.

      Alors voilà, l’écriture, c’est cela aussi, une question de dosage ! Un moment il faut savoir se dire « stop, finie la préparation… je me lance. je suis prêt ».

      …Bienfaitrice de l’Humanité… on ne l’avait jamais faite celle-la… Merci Jean-Marie !

      À bien y réfléchir, finalement, l’image me convient… non, je plaisante. ‘-)

      Bon journée et bon courage pour l’écriture !
      PS (venez nous parler de temps en temps de l’avancée de votre projet)

      • Célyne dit :

        Merci Marie-Adrienne
        Je suis tout à fait d’accord avec Jean Marie,
        Vous êtes réellement une bienfaitrice de l’Humanité des romancières et romanciers. Je ne manque aucun de vos conseils et grâce à vous, je suis rassurée de ne pas manquer d’étapes parce que c’est bien d’avoir l’idée de génie mais il faut aussi bien l’écrire : )

  3. Le Sorcier dit :

    En tant que jeune écrivain j’adhère complètement à cet article !
    Je l’étendrais en disant que chaque chapitre doit amener le lecteur à lire le suivant.
    Il faut donc articuler chaque chapitre pour qu’il contienne l’essence d’autre chose, et finir sur une « pique » qui fera dire au lecteur « ah, non ! je ne peux pas m’arrêter maintenant! »

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Tout à fait d’accord. Ceci dit l’enjeu est d’autant plus fort pour le premier chapitre qui est déterminant pour la suite.

      A vos succès d’écriture

  4. M. BOUTADA dit :

    Merci beaucoup Marie-Adrienne, pour ces conseils qui me sont précieux et très utiles pour quelqu’un qui découvre votre aide et votre altruiste, aussi humaniste!
    Mohamed

  5. merci pour ces conseils toujours judicieux.
    Je viens d’appliquer les conseils à la lettre !
    vais-je captiver mes lecteurs ?
    à suivre.

  6. Bonjour,

    Je partage avec plaisir. Je suis jeune auteure et je connais certaines personnes qui pourraient être intéressées par votre blog.
    En tout cas, moi, depuis que je viens vous lire, je trouve vos conseils précieux et utiles. Ils m’ont fait avancer.
    MERCI beaucoup pour ça.

    Virginie Carré-Lapresad

  7. Frédéric dit :

    OUI COMME TOUJOURS, FRED, VOUS AVEZ LE SECRET DE
    DES ENTRÉES QUI PRÉPARENT LA DIGESTION.
    MERCI ENCORE POUR VOS COUPS D’ÉCLAT, QUI NOUS FONT
    RÊVER D’AVANTAGE.

    CORDIALEMENT

  8. burkhard dit :

    Merci pour vos articles très intéressants. Ils donnent de très bons outils pour chaque personne qui souhaite se lancer dans l’écriture.Bon je pense que lorsqu’on traite du sujet de l’écriture, on se doit d’avoir une conjugaison parfaite et des accords parfaits…Je me permets juste d’attirer votre attention sur le fait qu’à la fin du premier point on écrit : on est vite attiré par sa force… et non attirer.Mais ceci n’est pas trop important. Merci pour vos précieux conseils. Au plaisir de lire vos prochains articles.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      C’est rectifié ! Merci.
      Il n’est pas question de conjugaison parfaite ou d’accords parfaits mais juste de manque de temps et d’une mauvaise idée : sauter l’étape cruciale de la relecture. Alors n’hésitez pas à me signaler les fautes.

      Bien à vous

      • burkhard dit :

        Merci d’avoir pris en compte ma remarque. J’en suis honoré. Loin de moi l’envie de vous donner des leçons.J’apprécie beaucoup vos articles et j’ai conscience de votre niveau d’écriture. De plus, j’admire votre carrière et je trouve merveilleux le fait que vous souhaitez partager votre savoir. Alors merci pour tout. Je souhaitais simplement attirer votre attention sur une faute mineure.Pour l’instant c’est moi qui apprend de vous et non l’inverse. Bonne continuation dans vos démarches et merci encore de partager votre savoir.

  9. Jean Philippe Gombaniro Tembeya dit :

    Bonjour Marie-Adrenne,

    Je suis ravi de lire vos conseils sur la rédaction du roman et surtout sur son commencement, stratégies du premier chapitre. C’est pour moi un coup d’envoi, je me considère en bon début de match d’écriture que je gagnerai en captivant les lecteur de mon roman. Ne manquez pas de prodiguer conseils et partager votre savoir a quiconque se montre enseignable. Mes remerciements. JP

  10. Je dirai aussi qu’il faut considérer le fait que le premier chapitre sera offert gratuitement en téléchargement sur le web. Il sert alors aussi de carte de visite et de première publicité de l’œuvre

  11. Broudin Jean-Luc dit :

    Bonjour Marie-Adrienne
    Bon,je suis personnellement au troisième chapitre (environ)et je suis assez rassuré avec cet article, mon premier chapitre correspond à la description..je suis pas trop mal, je peux continuer..
    J’ai une question: Est-il préférable d’écrire les chapitres dans l’ordre, j’ai fait ainsi jusqu’ici bien que j’ai une trame d’écrite pour chaque chapitre suivant, mais je ne me permet jamais de m’y rendre et de revenir ensuite sur le fil de mon écriture. J’aimerai avoir votre avis.
    Merci
    Cordialement
    Jean-Luc

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Écrire les chapitres dans l’ordre dépend de la façon dont vous avez préparé votre travail d’écriture. Si vos chapitres sont construits et le plan plutôt précis, vous pouvez vous permettre d’écrire les chapitres dans l’ordre qui vous plaira. En revanche, si votre construction reste sommaire, vous risquez de vous embrouiller si vous ne suivez pas le fil conducteur induit par l’ordre des chapitres. D’où l’intérêt de bien préparer son travail. Ensuite la liberté est plus grande.
      Bien à vous et bon courage. A vos succès d’écriture

  12. Junior dit :

    Boujour
    D’abord je vous remercie pour le blog.
    Et à votre question de romans qui accroche dès le début, je crois que j’ai un problème, malgré moi, avec quelques romans célèbres.
    Par exemple: envie de lire aussi Madame Bovary mais je n’ai pas pu terminer le premier chapitre. Même chose avec Père Goriot.
    Est-ce bien normal ? ou jsuis pas un bon lecteur !

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Oui vous êtes normal ! Mais les 2 romans que vous évoquez sont des classiques. Certes des oeuvres majeures de notre littérature mais quand ils datent. Madame Bovary est paru en 1857 et Le père Goriot en 1842. On écrit aujourd’hui comme on n’écrivait à cette époque. Comme tous les arts, l’écriture évolue.
      Ceci dit, c’est dommage que vous n’ayez pas passé le 1er chapitre de ces deux oeuvres.

      Bien à vous

  13. David G. dit :

    Bonjour,

    Super article et très enrichissant. Je suis à mon troisième chapitre. Faut il inclure obligatoirement le principal protagoniste dans le chapitre 1? Et encore quand je dis principal protagoniste, il est l’un des personnages principaux.
    Dans le premier chapitre, j’ai mis en place la victime car elle est importante dans la suite de l’histoire. Je suis en train d’écrire un polar.
    Merci pour vos conseils et encore bravo pour l’article.

    Cordialement,

    David

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Il n’y à rien d’obligatoire en écriture cependant c’est bien de présenter le personnage principal le plus tôt possible.

      A vos succès d’écriture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article