Le livre qui a changé ma vie !

Partager :

« Cet article participe à l’événement Le livre qui a changé ma vie, à l’initiative de Cédric Vimeux du blog Virtuose Marketing »

J’ai déjà participé à un événement sur un thème similaire. Il ne fallait pas évoquer un mais trois livres qui avaient changé ma vie. Vous pouvez lire l’article ici.

Pour l’écrivain que je suis, se limiter à trois livres, c’était déjà très difficile, alors un seul…c’est presque impossible. Pour la simple et bonne raison, que les livres que j’ai lus ont tous contribué à faire de moi celle que je suis aujourd’hui.

Alors, comment choisir le livre qui a changé ma vie ?

L’intitulé de l’événement tourne en boucle dans ma tête depuis plusieurs jours. C’est trop dur ! J’admire tant d’auteurs. Jamais je ne pourrais réduire mon choix à un livre.

 

Le livre qui a changé ma vie

 

Le Petit Larousse illustré version 1960Finalement, je crois que j’ai trouvé le livre qui a changé ma vie : c’est le Petit Larousse illustré !

Je vous explique. Enfant, j’étais souvent malade. J’ai fait mon CP en partie à la maison. Comme c’était l’année de l’apprentissage de la lecture, ma mère s’y est collée. Soyons honnêtes, les méthodes pédagogiques n’étaient pas très élaborées mais je ne remercierai jamais assez ma mère de s’être lancée un tel défi.

J’ai fini l’année en sachant lire. Pourtant, ce ne fut pas sans peine car je suis dyslexique. Et j’ai fini d’user les nerfs de ma mère qui ne savait plus quelle méthode trouver pour m’aider.

J’en viens maintenant au Petit Larousse illustré. Un jour, tandis que je traînais mon énième angine et mon ennui, j’ai fouillé la bibliothèque de la maison. J’ai attrapé un énorme livre, attirée par la couleur jaune de la couverture. Il était lourd et plutôt encombrant.

J’ai vite regagné mon lit que le médecin me déconseillait de quitter. Quand j’ai ouvert le Petit Larousse illustré…un monde merveilleux s’est offert à moi ! Des mots par milliers, des images, des dessins… je tournais les pages et trouvais toujours plus intéressant. Et puis, tous ces mots qui s’affichaient à longueur de pages. J’étais fascinée. Plus je lisais, plus j’en découvrais.

En quoi le Petit Larousse illustré a-il changé ma vie ?

 

J’ai passé mon après-midi plongée dans le Petit Larousse et à partir de ce jour-là ma mère ne m’a plus jamais entendu me plaindre de m’ennuyer. J’ai découvert les noms communs mais me suis également délectée de la partie réservée aux noms propres. J’ai découvert des pays, des hommes et des femmes célèbres… Ce Petit Larousse a forgé ma curiosité qui ne m’a plus jamais quittée.

Quand je lisais, je notais sur une feuille tous les mots que je ne connaissais pas. Dès que j’atteignais trois mots, j’abandonnais ma lecture et retrouvais mon Petit Larousse illustré. Instantanément, tout s’éclairait. Mes recherches pouvaient durer une heure car si vous avez déjà utilisé un dictionnaire… un mot vous envoie sur un autre qui vous envoie lui-même sur un autre et ainsi de suite… et l’on y passe des heures délicieuses.

Quelque temps plus tard, j’ai décidé de lire le Petit Larousse. Mais je n’ai jamais passé le cap de la lettre C.

Ceci dit, ce livre a changé ma vie à jamais. J’ai même fini par espérer qu’une nouvelle angine me retienne à la maison. Car assez vite, j’ai commencé à m’ennuyer à l’école. J’apprenais plus dans mon Petit Larousse qu’avec la maîtresse.

J’ai aussi découvert la richesse de notre langue française. Ce Petit Larousse resta longtemps mon trésor. Et je suis sûre que vous devinerez aisément quel livre s’emporterait sur une île déserte !

Chaque année, je ne résiste jamais à ouvrir la nouvelle parution.

Le Petit Larousse illustré 2013 offre

– 150 000 définitions
– 62 000 noms communs
– 28 000 noms propres
– 5 000 illustrations
– Une chronologie universelle : 1 250 dates-clés de notre histoire
– Les célèbres pages roses de citations, proverbes et mots historiques
– Une grammaire et toutes les conjugaisons.
– L’orthographe rectifiée indiquée aux entrées concernées ;
– Plus de 350 cartes en couleurs

… je vous l’avais bien dit il y a de quoi faire et il est de plus en plus ludique !

Je déplore que mes enfants n’aient pas le même curiosité que moi. Quand ils ignorent la signification d’un mot, d’abord ils me demandent et si je les renvoie au Petit Larousse… ils se résignent et préfèrent rester dans l’ignorance. Dommage ! Leur manque d’intérêt de découvrir les mots reste déconcertant.

Une étude a montré que 3500 mots les plus courants de la langue française suffisent pour s’exprimer et se faire comprendre. Ils correspondent au vocabulaire de base de la langue française. Une autre étude a évalué qu’un « érudit » utilise couramment quelques 15000 mots différents…

Quand on sait que le Petit Larousse donne 150 000 définitions, cela laisse une belle marge d’apprentissage des mots à accomplir.

Au fond, en rédigeant cet article, je réalise que mon amour des mots date probablement du jour où j’ai ouvert mon Petit Larousse et que j’ai reçu cette belle bouffée de mots.

Aujourd’hui, quand j’écris, je ne feuillette plus le Petit Larousse. Mais si besoin, j’accède d’un coup de clic à des dictionnaires en ligne. J’utilise beaucoup le site www.lexilogos.com

Cependant, j’ai toujours un dictionnaire chez moi. Au moins pour le jour où j’aurais à partir sur une île déserte 😉

À bientôt

Dites en commentaire, si le Petit Larousse ou autre dictionnaire offre un intérêt pour vous et pourquoi ? Utilisez-vous encore un dictionnaire papier ?

 

8 commentaires

  1. LINA ZANNI dit :

    Bonjour Marie,

    Finalement, c’est un bon choix, car que serions nous sans ce fameux dico ! maintenant il y a internet, mais…………cela n’a pas la même odeur!!!!!
    Cordialement.
    Lina

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Eh oui Lina… Aurais-je tant aimé l’écriture si cette rencontre fulgurante entre Le Petit Larousse et moi n’était pas survenue ? Je me pose souvent la question.

      Au plaisir

  2. Frederic dit :

    Bonjour,

    Et moi qui pensais être le seul fou furieux à m’être livré aux mêmes délices. Vous n’imaginez pas comme cela me fait plaisir de lire cet article. J’ai eu précisément la même merveilleuse expérience que j’ai poussée jusqu’aux encyclopédies ! Enfant, j’ai dévoré une encyclopédie qui ne parlait que de la faune, puis ce fut celle des mondes marins, puis je me suis même essayé aux technologies !
    Il n’y a que l’Universalis qui m’aura stoppé. Trop difficile pour un gamin !

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Nous sommes au moins deux fous furieux maintenant !
      J’ai fait aussi la collection « Tout L’univers ». Mon frère y était abonné. C’était génial car dans un même exemplaire, les sujets étaient très variés. Faune, flore, technologie, histoire, géographie… Un jour, dans vide-grenier, je suis tombée sur la collection complète. Quand j’ai feuilleté quelques exemplaires, les souvenirs sont aussitôt revenus. Certaines illustrations étaient même restées gravées dans ma mémoire. Que du bonheur !

      Bien à vous

  3. Esther dit :

    Bonjour,
    Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas ouvert un dictionnaire papier. J’utilise surtout des dictionnaires en ligne. Mais votre article m’a donné envie de sortir le dictionnaire (et le Bescherelle) que je possède du fond de mon tiroir afin de le redécouvrir.

    Merci à vous.

  4. Lania dit :

    Bonjour
    Je me promène encore dans vos liens
    Oui, je pense que pour ma part le dictionnaire a été une planche qui m’plongée, non pas dans la gueule du crocodile, mais bien plutôt dans les nuages pour rencontrer l’Imaginaire. IL est l’heure de vous abandonner.
    Au plaisir de vous retrouver.
    Lania

  5. Syl dit :

    Je suis totalement d’accord !

    Je l’ouvre dès que je rencontre un mot inconnu ou qu’il est employé dans un contexte que je ne connais pas. J’y découvre aussi des jeux de mots qui donnent du relief à l’histoire.
    Je note tout cela dans un répertoire, phrase d’où le mot est issu comprise, si l’emploi est savoureux.

    J’utilise aussi cnrtl.fr qui dispose de plusieurs dictionnaires, et qui s’évade en citations, étymologie, synonymie, etc.

    J’utilise aussi les illustrations du Petit Larousse. Elle sont très utiles pour enrichir le vocabulaire. Je me souviens avoir eu à décrire une charpente. J’espérais trouver quelques mots de vocabulaire dans la définition, et je suis tombée sur une image détaillant toutes les parties de celle-ci !

    A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article