Georges Simenon, un romancier fascinant

Partager :

Quelques mots sur Georges Simenon

Georges Simenon est né à Liège (Belgique) le 12 février 1903 et mort à Lausanne (Suisse) le 4 septembre 1989.

D’abord journaliste, auteur sous différents pseudonymes de romans populaires, il créa en 1931 le personnage de Maigret qui le rendit universellement célèbre. Il publia sous son nom plus de 200 romans, 155 nouvelles et 25 textes autobiographiques.

Les romans durs

Si les « Maigret » ont davantage marqué, je dois avouer que ce sont les « romans durs » de l’auteur que j’apprécie tout particulièrement.

Il en paraît 117 entre 1931 et 1972, date à laquelle Simenon met fin à sa carrière romanesque. Difficile, bien sûr, de passer tous ces romans en revue. Mais, en égrenant quelques titres, on s’apercevra qu’en explorant d’autres intrigues et d’autres personnages Simenon réinvente son style, ou l’affirme, et brise le cliché, encore persistant aujourd’hui, d’un écrivain talentueux mais de ligne droite, sujet-verbe-complément, allant d’un pas simple et lent d’un point A à un point B.

Simenon est, au contraire, un romancier qui sait inventer des formes de récits en fonction de ses nouveaux héros, là où Maigret l’obligeait à suivre des chemins plus balisés.

Quelques romans durs à découvrir ou redécouvrir  :

 

Vous l’avez compris… j’adore Simenon ! 

Allez, je ne vous fais pas patienter plus longtemps.Voici une nouvelle vidéo.

Interviewé le 6 mars 1960 par Gérard Pelletier à l’émission Premier Plan, Georges Simenon raconte la façon dont il a créé son célèbre commissaire Maigret. Il explique également les raisons de son succès auprès des lecteurs et son style d’écriture qui lui est propre. Un pur régal !

À bientôt…

 

Un commentaire

  1. Laurent Paré dit :

    Merci pour ces liens. J’ai apprécié les documentaires sur Simenon a différentes époques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article