Écrire le premier jet d’un roman en 30 jours (4)

Partager :

Nous voilà déjà à la 4e étape de la méthode « écrire un premier jet de roman en 30 jours ». Cette 4e étape s’étale sur du 16e au 24e jour.  Compte tenu de la richesse de cette étape, je suis contrainte de vous la livrer en plusieurs parties.

 

 

 

Étape 4 : Jour 16 à 24 : Construction du plan

 

Vous voilà déjà à mi-parcours de la méthode 30 jours, autrement dit, à quinze jours de votre objectif final l : boucler votre premier jet dans 30 jours.

Cette nouvelle étape consiste à rassembler tout ce que vous avez en un simple document.
Vous avez compris qu’élaborer un plan, c’est comme construire un puzzle, à la différence près que vous créez vous-même les pièces !

Depuis quinze jours, vous avez déjà constitué plusieurs pièces de ce fameux puzzle.  Vous avez élaboré une ébauche du plan, fait les recherches nécessaires. Vous avez aussi travaillé sur les trois parties basiques de votre intrigue : le début, le milieu et la fin.

Durant cette 4e étape, nous allons élaborer un plan solide et voir comment y naviguer. Nous verrons également comment nous dépatouiller en cas de blocage dans le processus. À la fin de cette étape, vous serez presque en mesure de vous lancer dans la rédaction finale de votre livre.

 

Rassembler vos informations :

 

L’objectif de l’étape 4 de la méthode de 30 jours consiste à rassembler dans un seul document toutes les fiches et les informations sur lesquelles vous avez travaillées jusqu’ici.

Quels sont les avantages ?

1/ Puisque vous travaillez à la construction de votre plan, rassembler toutes vos pièces de puzzle dans un même document vous permettra de voir les problèmes restant à résoudre et les « trous » dans votre intrigue.

D’un coup d’œil, vous identifierez les points restant toujours à travailler, les lenteurs dans votre intrigue, les indices qu’il faudra envisager d’ajouter et à quel endroit il est nécessaire d’augmenter la tension. Vous pourrez lister toutes vos questions restées en suspens et surtout celles qui nécessitent davantage d’attention et qui vous obligerez peut-être à remettre en cause telle ou telle partie du plan.

 

2 / Avoir une vue d’ensemble des scènes et des divers enchainements facilitera votre réflexion et encouragera le travail de votre imagination.

 

3 / Vous fournir un instantané de votre livre entier. Un document que vous pourrez mettre à jour et affiner autant que vous le voudrez avant de vous lancer dans l’écriture.

Beaucoup d’auteurs se laisseront vite détourner par la recherche des petits détails. Tout avoir sous la main vous aidera à rester focalisé quand vous écrirez votre livre. Vous n’aurez pas à interrompre le flot de votre écriture pour chercher les petites informations qui vous manqueraient dans une scène, par exemple.

 

Quelques astuces :

Voici quelques astuces pour vous aider à rester sur la voie :

• Pour l’instant, à ce stade de la construction du plan, le mieux est juste de diviser votre livre en scènes. Quand votre plan sera entièrement terminé et quasi définitif, vous pourrez délimiter les nombres spécifiques de chapitre. Le nombre des chapitres changeront souvent.

• À ce stade, c’est toujours le moment d’effectuer changements nécessaires. De toute façon,  vous serez la seule personne à connaitre ces modifications et le plan !

• Les phrases peuvent être écrites en abrégé.

• Les transitions entre les paragraphes ne n’ont pas besoin d’être peaufiner à ce stade du plan. Vous sauterez de sujet au sujet, parfois aléatoirement et c’est très bien.Vous lisserez tout cela pendant l’écriture réelle du roman.

• Étudiez la rigueur dans la progression logique des événements du plan. Si l’avancement de l’histoire ralentit ou s’arrête sur une (ou plusieurs) scène, c’est peut-être le signe qu’elle devrait être placée ailleurs ou définitivement abandonnée. Si l’évolution de l’histoire « coule » régulièrement dans le plan, alors vous êtes sur la bonne voie.

• Utilisez les descriptions, les dialogues, les introspections et les actions dans votre plan. Étoffez le plan avec autant de détails que possible, parce cela aidera à la rédaction du livre qui se fera plus en douceur.

• Le plan doit inclure l’information que vous voulez amener dans chaque scène – mais il n’est pas nécessaire de le faire avec éloquence.

• Ne cessez jamais de penser votre plan et votre histoire comme flexibles.

 

Jour 16 : Comment commencer à organiser votre plan

 

À ce jour, votre dossier de projet contient :

• les fiches personnages
• les diverses esquisses
• une esquisse de l’intrigue
• un résumé récapitulatif de l’histoire
• des notes diverses à propos des scènes
• quelques notes sur les fins de scènes
• la liste complète de vos recherches
• une liste de questions destinées à l’entretien avec un spécialiste si besoin
• une fiche d’évolution d’histoire

 

Le but est de rassembler toutes vos informations et ce pour chaque scène. Ces brefs résumés de scènes vous aideront non seulement à organiser chaque scène mais surtout de réfléchir à la façon d’amener l’information de façon organisée et linéaire.

Un résumé de scène doit contenir les informations suivantes :

• le jour ou la scène se déroule dans l’histoire
• le chapitre et le nombre de scènes
• le personnage principal de la scène
• paramètres spéciaux de la scène
• lieu où se déroule la scène
• période approximative
• les faits nécessaires pour écrire la scène
• les notes
• les questions
• une ébauche des scènes

 

Détaillons chacun des points pour être sûr de bien comprendre l’intérêt de chacun :

Jour


Le jour ou la date affectera certains aspects de la scène. Ainsi il est important d’en savoir sur ce point, même si l’information ne servira qu’à votre usage personnel.

La cohérence est très importante dans un roman. Se préoccuper du jour où chaque scène se déroule devient extrêmement important quand votre livre atteindra 60 000 ou 100 000 mots.

Notez donc une date spécifique ou juste le jour durant lequel se déroule la scène.

 

Chapitre et scène

Un chapitre peut contenir beaucoup de scènes. Certains auteurs écrivent des chapitres très brefs contenant seulement une scène chacune. La fin d’une scène dans un chapitre est habituellement indiquée par plusieurs interlignes. Ces indicateurs visuels préviennent le lecteur qu’une scène a fini et qu’une autre commence.

Dans cette partie, vous inclurez donc le nombre de chapitre et le nombre de scène :

« chapitre 4, scène 3 », par exemple.

Au début, comme vous ignorez le nombre de chapitre, numérotez simplement les scènes dans l’ordre : « scène 1 » pour la première scène,  « scène 2 » pour la deuxième, et ainsi de suite.

 

Le personnage principal

Qui est le personnage principal dans cette scène ? Voilà la question à vous poser.
Indiquez le prénom ou le  nom de famille si vous préférez.

Paramètres spéciaux ou particuliers de la scène

Énumérez tous les paramètres importants à considérer dans chaque scène.

Lieu où se déroule la scène

Où se passe exactement la scène ?
Indiquez un emplacement sans détail ou alors très précis. C’est selon les besoins de votre histoire. Pour un polar, vous aurez certainement besoin d’être précis.

Période approximative à laquelle se passe la scène

A quelle heure approximative se passe la scène ?
Pourquoi cette question ? Le temps, le jour ou la date affectera beaucoup les aspects de la scène. L’indication peut être importante même si elle n’est que pour vous.

Faits ou données nécessaires à l’écriture de la scène

Il est importante de connaître d’énumérer un certain nombre de faits faisant partie intégrante de chaque scène. Vous noterez ici les faits dont vous aurez besoin en tant qu’auteur, mais dont le lecteur n’a pas à connaitre.

Notes

Ces notes résultent de vos recherches. Des informations qui serviront à l’écriture de la scène
Par exemple, si vous avez fait une chronologie établie, vous pourriez la faire figurer ici.
Si vous avez trop d’informations à s’insérer dans votre plan, vous pouvez en inscrire aussi ici.

Questions

Cette partie sert à lister toutes vos questions

Si vous devez chercher quelque chose avant d’écrire une scène – par exemple, vous devez vérifier des détails ou des points spécifiques liés à votre intrigue – vous pouvez inscrire une question ou un rappel dans cette section.

Ébauche de scènes

Cette section inclura les grandes lignes ou les résumés de ce qui se produit dans chaque scène. Vous ne serez peut-être pas en mesure de tout concevoir au début, mais vous pourrez l’enrichir ensuite grâce à la description, les dialogues, les pensées des personnages et l’action, comme c’est le cas pour la construction de votre intrigue et l’évolution de votre histoire.

 

Passer de l’ébauche de plan à un plan finalisé

 

Une fois que vous avez fini de compléter toutes les informations, point par point, comme nous venons de le voir, il est temps d’incorporer toutes les informations de vos autres fiches de travail.

Reprenez les fiches du travail de la 1ere étape surtout celles des jours 4 et 5

Et incorporez-les dans votre plan. Ainsi au fur et à mesure, vous saurez si vos scènes sont bien en place.
Quand vous aurez mis les événements de votre résumé d’histoire dans votre plan vous verrez alors si la chronologie fonctionne et si vous en êtes satisfait de l’organisation fonctionne. Si vous doutez de l’enchaînement d’une scène à une autre… introduisez un espace vide et continuez.

Incorporez vos diverses notes de scènes

Une fois que votre résumé d’histoire est complètement incorporé au plan, occupez-vous des diverses notes rédigées le jour 6. Il s’agit des diverses notes de scènes que vous intégrez à chaque scène. Cette action peut se révéler difficile car vous douterez de nombreuses fois de l’emplacement même des scènes, et pire de vous demander s’il faut conserver une scène ou la supprimer définitivement.

Jugez au mieux de chaque emplacement  : au début, au milieu ou à la fin. Essayez de les rapprocher de préférence des autres événements déjà inscrit dans votre plan. Vous pourrez toujours changer l’ordre des scènes plus tard, ainsi ne vous inquiétez pas trop de l’emplacement des diverses notes de scènes.

Si vous doutez vraiment de la position d’une scène, vous pouvez la mettre de côté et voir plus tard si elle mérite ou non d’être préservée. Ce n’est pas un réel problème à ce moment du processus puisque vous n’incorporerez pas nécessairement des scènes dans l’ordre pendant cette étape, il est peut être le plus facile de mettre un point d’interrogation dans le champ de nombre de scène.

Incorporez les notes de fin de scène

Une fois que vous avez incorporé la plupart vos notes diverses de scène, prenez votre fiche de travail comportant vos notes de fin de scènes, également créées le jour 6.

Incorporer des notes de fin de scènes ne sera pas aussi difficile, parce que la plupart d’entre elles se concentreront à la fin du livre. Donc vous pouvez juste les mettre à la fin de votre document dans l’ordre approprié. Si vous n’êtes pas sûrs de l’ordre précis de ces scènes, ne vous inquiétez pas, vous serez en mesure de les intervertir plus tard.

À la fin de jour 16, votre plan se sera gentiment construit. Vous aurez incorporé votre ébauche d’histoire, vos diverses notes de scène et les notes de scènes finales dans le plan. Observez maintenant votre plan de haut en bas. Vous verrez beaucoup de trous, mais vous verrez aussi une progression solide.

Gardez à l’esprit que chaque scène doit faire avancer l’histoire. Elle doit ajouter à la scène précédente et faire avancer l’intrigue. Votre plan agit comme itinéraire  : vous voyez le sentier que vous devez emprunter et vous placez vos scènes en conséquence.

Il est beaucoup plus facile d’appréhender l’écriture d’un roman quand il est sous forme de plan qui s’offre comme un guide solide.

Un plan présentant chaque scène en détail, vous permet de repérer  d’un coup d’œil si chaque scène sert à l’intrigue et la mène finement.

Une telle construction fait facilement apparaître la scène qui semble ralentir ou arrêter l’évolution de l’histoire. Peut-être mérite-t-elle alors d’être déplacé, coupée ou définitivement supprimée. Et cela, mieux vaut s’en rendre compte avec de se lancer dans l’écriture de votre histoire.

Jour 17 : Incorporez les éléments de l’histoire

 

Le jour 17, vous incorporerez les éléments de votre fiche de travail « évolution de l’histoire » à votre plan qui a été créé les jours 14 et 15.

La fiche de travail d’évolution d’histoire énumère des événements dans l’ordre chronologique. Il ne sera donc pas trop compliqué de l’insérer dans votre plan. Incorporez autant des éléments d’évolution d’histoire à votre plan que vous le pourrez. Si vous doutez de quelque chose, mettez-le en surbrillance pour y revenir plus tard.

À la fin du 17e jour,  regardez votre plan de haut en bas. Complétez-le où vous le pouvez et comblez un maximum de trous.

 

*****

 

La suite, vous la lirez dans les prochains articles !

La méthode 30 jours est assez technique. En première lecture, elle peut apparaître un peu brouillon et fastidieuse. Mais elle a le mérite de conduire à un premier jet solide et offrant la garantie de n’avoir rien laissé au hasard.

 

À vos succès d’écriture…

 

 

Un commentaire

  1. FREDERIC elwa dit :

    oui vous lire c’est toujours faire une plongée
    dans l’inconnu des méandres de la littérature.
    Certes, on y trouve toujours une éclaircie dans
    ces sentiers battus de la littérature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article