Comment trouver une idée de roman en moins d’une heure ?

Partager :

idee-originaleIl y a quelques semaines, un lecteur m’a adressé un mail que je vous livre tel quel. L’auteur se reconnaîtra. Si comme lui vous peinez à trouver votre idée de roman…

 

 

 

 

Bonjour Marie-Adrienne

En lisant Aproposdecriture, j’apprends des techniques, je découvre des astuces et vous remercie d’offrir si généreusement autant de votre expérience.

J’ai bien compris que dans l’écriture, comme dans tout autre domaine, il faut connaître et acquérir des techniques. Pour le reste, c’est à nous de travailler. Écrire, progresser, recommencer…

Aujourd’hui, j’ai envie de me lancer dans l’écriture d’un roman. Je suis prêt à faire tous les efforts et me plier à la discipline nécessaire mais mon vrai souci, c’est de ne pas avoir l’idée du roman à écrire.

Alors, comment trouver cette idée ? Avez-vous des conseils à me donner ?

J’attends votre réponse avec impatience. Je vous remercie par avance.
P., un lecteur fidèle

 

Ce mail m’a touchée. L’auteur y livre avec beaucoup de finesse une des grandes difficultés de l’écriture d’un roman : l’idée !

Autrement dit : la base, le début, car disons-le, sans idée… pas de roman !

Parfois, on n’a pas besoin de chercher. L’idée jaillit, elle est là et devient si envahissante qu’il reste juste à préparer son travail d’écriture et se lancer dans la rédaction.

Mais parfois, on n’a pas d’idée ou alors, on en a tellement que l’on ne sait pas laquelle serait la meilleure à porter, à travailler, celle qui vous tiendra jusqu’au dernier mot.

Voici une technique qui permettra à votre imaginaire de trouver la meilleure idée. Celle qui vous passionnera suffisamment pour écrire un roman durant les mois nécessaires à sa réalisation.

Munissez-vous de feuilles et d’un stylo. Installez-vous confortablement dans un endroit calme.

1 / La première étape : mieux se connaître !

 

Qui êtes-vous ? Qu’est ce que vous aimez ? Quels sujets vous passionnent ?

Pour le savoir, je vous propose de faire un test.

Comment procéder ?

Vous connaissez Georges Perec ? Cet auteur était un adepte des listes.

Inspirez-vous de son « J’aime / Je n’aime pas » que vous pouvez découvrir ici.

Et proposez votre version.

Vous pouvez également faire des listes à partir des phrases et thèmes suivants :

 

Je me laisse souvent aller à

Ce qui me met en colère

Ce qui me fait rire

Ce qui me fait peur

 

2 / La seconde étape est consacrée aux actualités.

 

Quels sujets sont dans l’air du temps ?

Pour vous aider, voici quelques démarreurs :

Aux informations, j’ai entendu que…
 
Dernièrement, j’ai lu dans le journal que…
 
On voit souvent…
 
On entend régulièrement parler de…

Lâchez-vous ! L’objectif est de capter les sujets dans l’air du temps.

3 / Listez ensuite les romans et les films que vous avez adorés ces dernières années.

 

Pour vous aider, voici quelques démarreurs :

J’ai adoré (Titre du roman ou du film)

Jamais je n’oublierai (Titre du roman ou du film)

Dans un deuxième temps, expliquez les raisons de vos préférences.

Pourquoi avez-vous adoré (Titre du roman ou du film) ?

Était-ce l’histoire ? Les personnages ? La période historique ? L’intrigue ? L’écriture ou la façon dont le réalisateur à traiter le sujet ?… Enfin, vous avez compris !

Détaillez vos réponses.

4 / Prenez une feuille. Divisez-la en 3 colonnes (format paysage)

 

  • Dans la 1re colonne : notez toutes les informations recueillies à votre sujet
  • Dans la 2e colonne : notez toutes les informations liées aux sujets d’actualité
  • Dans la 3e colonne : notez toutes les informations liées à vos choix des romans et films

 

Quand vous aurez rempli vos colonnes. Posez-vous cette question :

Comment rédiger un roman qui emprunte à mes préférences, aux actualités, à mes lectures et films préférés ?

 

Laissez faire votre imagination. Brassez le plus d’idées possible, même étranges ou farfelues.

Continuez tant que vous n’avez pas trouvé. Creusez, faites fonctionner vos méninges. L’idée va s’offrir à vous.

En effet, si vous avez suivi sérieusement chacune des étapes du test, l’idée de votre roman va apparaître comme une évidence après quelques minutes de réflexion. Une idée de roman qui ne pourra que vous plaire puisqu’elle contiendra tout ce que vous aimez. Un atout non négligeable car vous allez porter votre projet de roman plusieurs mois. Alors mieux vaut être intéressé par votre idée et votre roman.

Testez cette méthode, vous m’en direz des nouvelles !

À vos succès d’écriture !

13 commentaires

  1. Jean-Patrick dit :

    Sans être un fanatique des tableaux heuristiques (mind mapping en anglais), j’avoue que pour une recherche d’idée, au singulier ou au pluriel, c’est un outil pratique.
    Je mets au centre un élément crucial (personnage, lieu, événement de départ) ; les autres ingrédients s’y agrippent au fur et à mesure.
    Par exemple, au milieu « le roi des c.. », que fait-il ? ses habits ? ses certitudes ? qui le contredit ? que mange-t-il ? comment prépare-t-il ce qu’il mange ? comment est son couturier ? que pense son cuisinier officiel ? etc. etc. etc.
    En regardant cette toile d’araignée, une intrigue se dégage : et si le couturier voulait l’empoisonner et si le roi, tellement c.., empoisonnait son majordome par maladresse. Et de là, comme Zola, je cherche des renseignements sur les habits, la cuisine d’ici et d’alors. Et le roman sur le pouvoir, la jalousie, la méfiance, la vengeance pousse naturellement.
    Surtout, il faut choisir au départ un élément auquel on tient, le fil se déroule plus facilement.

    Mais je suis preneur d’autres méthodes !

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Vous avez raison, le mind mapping est un outil puissant pour construire une histoire. J’envisage d’ailleurs d’en parler dans un prochain article.

      Il est intéressant de proposer diverses façons de faire. Chacun pourra ainsi trouver sa meilleure méthode.

      A bientôt

  2. Helena dit :

    Bonjour,
    J’utilise très régulièrement le mind mapping pour plein de choses pas seulement pour l’écriture) car c’est un outil fabuleux. Je suis néanmoins entrain de tester le J’aime/Je n’aime pas de Georges Pérec comme le suggère cet article et c’est aussi très puissant. Avec tout ce que j’aime sous les yeux, j’ai comme une photo de mon univers, une ambiance « cocon » qui se dégage de cette liste. Des émotions positives surgissent. À l’inverse, avec tout ce que je n’aime pas sous les yeux, je dispose d’autant d’éléments qui me font réagir. Les trucs qui énervent. Je crois que cet exercice est excellent pour caractériser les personnages ou créer des lieux agréables ou hostiles. Merci Marie-Adrienne pour cette idée !

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Pas de quoi Helena ! Le but est d’échanger nos idées, nos façons de faire. Et surtout trouver sa meilleure méthode.

      Cordialement

  3. jasmine dit :

    je cherche un meilleur début à mon roman pouvez vous m’aider !

  4. dubois dit :

    j’ai trouvé mon idée: c’est une adolescente qui apprend que la mort de sa meilleure amie n’est pas naturelle elle va donc chercher l’assassin et le tuer.
    Mais je ne sais pas comment l’écrire: c’est mon premier roman je suis débutante.
    Alors pouvez-vous m’aider à l’écrire ????
    merci d’avance

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Bien sûr, vous imaginez bien qu’une bonne idée (si bonne soit elle) ne suffit pas à faire tout un roman.
      Vous trouverez de l’aide au fil des articles du blog. Préparez bien votre travail d écriture. Créez vos personnages. Vos décors. Montez votre intrigue. Fouillez diverses pistes. Créez intrigues principale et secondaires. Puis lancez-vous dans l’écriture

      À vos succès d’écriture

  5. Deltos dit :

    Bonjour, tout d’abord merci pour ces conseils et ensuite, j’ai une petite idée mais un peu brouillon. Si vous pouvez m’aider pour développer cette idée ou me donner d’autres pistes, merci d’avance. Voici mon idée :

    Le Continent de ( insérer un nom
    sympa ), autrefois peuplé des nains, elfes sylvains hommes occidentaux et orientaux , voyait des jours de paix. Or, un jour ayant précédé à une nuit de pluie d’étoiles, un signe annonciateur d’un grand évènement, une météorite s’écrasa sur un petit hameau essentiellement habités par des fermiers. De cette météorite sortit une pierre d’une lueur verdâtre, faisant sortir presque indéfiniment de terribles hybrides, mi hommes mi oiseaux, tant que la pierre était alimenté avc du sang frais. Ces hybrides, avec une force, une taille et une intelligence bien supérieure à celle des humains, prirent d’assault les cités fortifiés de l’époque et les firent tomber, une par une. Après la bataille finale durant laquelle elfes, nains et humains marchèrent contre un ennemi commun. Malgrès ces effort communs, l’union ne réussit pas à vaincre leur ennemi commun. Terrassés, les survivants se réfugièrent dans les montagnes du Nord pour organiser une rébellion, les autres, soumis à l’esclavage ou abbatus. Dominant le continent, les hybrides décidèrent de s’établir à l’arbre – monde, au centre de la grande forêt, au centre du continent. Cet arbre devient le berceau de leur civilisation, où ils exploitent le sol, élèvent des dragons ( pour le combat entre autres ) , cultivent, chassent ( en gros, s’autosuffisent ) Leur chef suprême créa, grâce à ses immenses pouvoirs que son sang royal ( en partie ) lui confère, il créa 2 démons mineurs pour diriger le continent, mais sous son obéissance. L’un des démons occupe la partie Ouest, l’autre, la partie Est ( chacun possèdent une capitale qui leurs sont propres ) Malgrès le fait d’avoir le même maitre, des conflits éclatent souvent entre les 2 démons, possédant tous deux une immense armée. Pour remédie à cela, le chef des hybrides créa une immense frontière, séparant le monde Est /Ouest, du Nord au Sud , Allan jusqu’a l’arbre monde. Les conflits s’apaisèrent un peu de cette manière. Pour mon protagoniste, j’avais l’idée d’un jeune homme, esclave à l’arbre monde, mets la main, en faisant le ménage dans les appartements royaux, sur une relique, pouvant détruire la pierre créatrice et ayant le pouvoir de détruire les dieux eux – mêmes. Le protagoniste va s’enfuir à dos de dragon ( ou autre chose ) et va rejoindre la rébellion pour s’entraîner, découvrir qu’il est un mage et a pour but de faire tomber les 2 capitales et détruites les hybrides ( grâce aux dieux et à la rébellion d’elfes, nains et hommes ).

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Brouillon ? je comprends car je peine à suivre moi aussi.
      Primo : essayez de résumer votre roman en 2 phrases. C’est une bonne façon d’identifier le sujet de votre roman
      Secundo : reprenez le fil de votre histoire… quel est son but ? Détruire les hybrides… à quelle fin ?
      La réponse à cette question, c’est en gros la fin de votre histoire. Si vous avez la fin… remontez le fil de votre histoire pour arriver au début.Autrement dit, vous refaites un plan de façon synthétique en posant les étapes cruciales de l’intrigue.

      J’espère que c’est plus clair pour vous.
      A vos succès d’écriture

  6. fouad dit :

    forcement l’idée de ne pas pouvoir mettre mon livre à terme et pouvoir le faire arriver au grand jour, va me tuer. c’est une chose qui me ronge, me détériore, me tue. j’ai déversé toutes mes idées qui me venaient dans la tête, mais pour les façonner je n’y arrive vraiment pas, je risque la folie.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Fouad

      Écrire nécessite du courage, de la patience et du travail. Reprenez calmement votre travail. Faites une pause s’il le faut pour mieux y revenir les idées plus claires. Peut-être est-ce votre premier projet d’écriture. Alors on met souvent la barre très haut. En gros c’est comme si vous débutiez en course, et que vous vous lanciez dans un marathon. Forcément… ça peut coincer !

      Bon courage

  7. Lam dit :

    Mercii beaucoup pour vos conseils ! Sa ma bcp aider ! Si un jour je publi mon roman ! je vous invite à le lire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article