9 façons de maîtriser votre prochain roman

Partager :

check-list_0Je fais une halte dans notre périple américain… Ce premier week-end de juin, mon neveu se mariait et nous avons fait la fête. Il m’était donc difficile de vous emmener en voyage. Mais pas d’inquiétude, nous repartirons vite à la rencontre des écrivains américains.

 

 

J’avais cet article de côté depuis un moment et je pense qu’il est toujours bon de refaire des points réguliers sur la façon de se préparer à l’écriture d’un roman.

Voici ces 9 conseils qui vous seront donc certainement très utiles :

1/ Planifier

 

Préparer un plan de votre travail et de votre roman est la meilleure façon de se lancer dans un projet d’écriture. J’entends déjà hurler celles et ceux qui prétendent écrire sans plan, parce qu’il n’est pas nécessaire et que bon nombre de grands écrivains écrivent sans plan… Je sais tout cela ! Mais je réponds que beaucoup écrivent aussi en s’aidant d’un plan soigneusement préparé ! Même les très grands… et surtout les très grands auteurs.

Je ne dis pas que vous devez planifier chaque petite chose. Un roman doit aussi s’écrire de lui-même. Mais il est important d’avoir les principaux points de l’intrigue et des personnages élaborés pour donner à votre histoire une certaine direction.

Planifier sera la seule façon de ne pas être bloqué, de tourner en rond – ce qui n’est pas drôle du tout – d’abandonner momentanément ou pire définitivement lassé de se trouver dans l’impasse.

2 / Lire des histoires similaires

 

Vous écrivez un mystère ? Lisez quelques Sherlock Holmes ou Agatha Christie.
Vous écrivez du fantasy ? Lisez Tolkien, ou les Harry Potter.
L’apocalypse ? Découvrez La route (Cormac McCarthy) et L’aveuglement (Saramago).
Une dystopie ? Replongez-vous dans des titres comme 1984 (Georges Orwell), Fahrenheit 451 (Ray Bradbury), Globalia (Jean-Christophe Rufin)… Ce sont les références qui me viennent spontanément à l’esprit mais vous voyez ce que je veux dire.

L’idée c’est de se plonger dans l’atmosphère de votre roman avant de commencer à écrire. Lire des histoires similaires qui coïncident avec votre thème peut également vous donner des idées pour ajouter de la profondeur de votre création. Ne soyez pas trop fier, utiliser des histoires qui sont venues avant vous.

3 / Construire ses personnages, ses décors

 

Si l’intrigue est le corps de votre roman, vos personnages et les décors en seront l’âme. Ils feront la différence entre une bonne histoire et une grande histoire. Prenez vraiment le temps d’apprendre à connaître vos personnages à travers des esquisses de caractère. Explorez profondément leur personne – physique, mental, émotionnel… Soignez vos décors.

Vous devez les connaître parfaitement quand vous commencez votre roman. Relisez l’article se documenter pour écrire son roman.

4 / Explorer les flash-back et les histoires secondaires

 

Cela va de pair avec le point 3 – Flashbacks et histoires secondaires sont l’une des meilleures façons d’ajouter de la profondeur et de la réalité à vos personnages.

Croyez-le ou non, cette tactique permettra d’ouvrir de nouvelles perspectives que vous ne soupçonniez même pas. Toutes vos histoires secondaires ne seront pas utilisées mais ne sous-estimez pas l’impact qu’elles peuvent avoir indépendamment.

5 / Penser à un titre unique

 

Pour le choix du titre, faites preuve d’imagination et amenez quelque chose de nouveau. Évidemment, vous devez  jouer avec les limites de votre genre mais n’ayez pas peur de bousculer les convenances. L’originalité interpelle, intrigue… et paye ! Vous n’êtes pas l’unique personne à écrire. Et devinez quoi ? Tout le monde n’atteindra pas forcément son objectif et ne finira peut-être jamais son roman. Si vous atteignez votre objectif, votre roman doit se démarquer et être unique.

6 / Éviter de stagner à la première ébauche

 

La chose la plus importante lorsque vous commencez votre premier roman, c’est d’écrire vos idées et votre roman. Laisser tourbillonner vos idées dans le cerveau n’est pas suffisant. Écrivez… Écrivez ! Il est facile de tomber dans le piège de relire ce que vous avez déjà écrit et de stagner là-dessus. On peut même y passer des semaines !

Si vous êtes au milieu d’un premier projet, je vous recommande fortement de hiérarchiser vos idées et d’en générer de nouvelles en améliorant les anciennes. Vous aurez toujours le temps de relire, de supprimer des passages et les idées qui n’ont rien amené à votre histoire.

 

7/ Faire les recherches nécessaires

 

Se lancer dans un nouveau projet est toujours très  excitant. Cependant, dès vous creusez davantage, vous rencontrez des obstacles en raison d’un manque de connaissances. Ne pas cherchez pas à tricher,  les lecteurs ne seront pas dupes et vous perdrez en crédibilité. Faites les recherches nécessaires pour réussir votre roman. L’histoire n’en sera que meilleure, et c’est beaucoup mieux que de se faire appelé pour couper les coins.

 

8 / Demander de l’aide (si vous en avez besoin)

 

Si vous avez besoin d’aide, demandez-la. Nous connaissons tous des gens qui peuvent nous aider. Et moi, je connais un bon blog ! 😉

Parfois, il suffit juste d’un peu de temps, d’un échange et d’une nouvelle idée pour retrouver la motivation.

 

9 / Écrire ! Écrire

 

Régularité, rigueur et opiniâtreté sont les qualités nécessaires à l’aboutissement d’un projet d’écriture. N’attendez pas l’inspiration pour écrire… vous pouvez l’attendre longtemps.

Planifiez vos temps d’écriture selon votre organisation personnelle.
Quand vos plages d’écriture sont établies… Ne dérogez pas à la règle ! Sinon, vous trouverez toujours une bonne excuse de ne pas vous mettre au travail.

 

À retenir : se lancer dans un projet d’écriture n’est pas facile. Ne vous méprenez pas. Soyez bien préparé avant de partir pour ce voyage. Ces 9 conseils devraient vous faciliter la route.

Comment vous préparez-vous à l’écriture d’un livre ? J’ai défini 9 façons… Quelles sont les vôtres ?

 

PS : Dans mon week-end chargé, il y avait aussi mon anniversaire. 50 ans ! Ouf, le temps passe vite.
Quand j’étais enfant, plongée dans mes livres, je me suis promis qu’un jour j’écrirai. Aujourd’hui, je passe mon temps à le faire et je vis de ma passion. Avec ce blog, je suis vraiment heureuse de partager avec vous tout ce que j’ai appris et découvert durant toutes ces années d’apprentissage.

9 commentaires

  1. Magali dit :

    Bonsoir Marie-Adrienne,

    Bien qu’éternelle amoureuse des mots, il est toujours délicat de trouver les mots pour vous remercier de ces précieux conseils que vous nous prodiguez en toute générosité alors que tant font de la rétention d’information et donc de formation par crainte d’être dépassés…Là avant que l’élève ne dépasse le Maître que vous êtes en la matière, je crois que des siècles n’y suffiraient pas…Merci, tout simplement pour être ce guide dans le brouillard, le phare qui illumine quand tout est noir…

    PS : difficile de trouver un autre conseil , est-ce que faire une biographie de nos personnages peut être intéressant et porteur? Vie, traits de caractère, relations et liens aux autres,vie passée avant l’intrigue, profil psychologique???

    Belle nuit empreinte d’histoires qui cette fois sont les vôtres…

    Bien à vous.

    Magali

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Merci Magali

      Personnellement, j’aime bien faire une biographie de mes personnages. J’invente une vie à chacun en gardant à l’esprit le but que je souhaite atteindre dans mon histoire. En quelque sorte, les personnages sont comme des marionnettes et vous tirez les ficelles.

      Sinon Magali, je reprends une phrase d’Hemingway figurant dans la page A propos du blog où je me présente :

      Nous sommes tous des apprentis dans un art
      où personne ne devient maître

      En écriture, on ne cesse jamais d’apprendre !

      Revenez souvent… A très vite

  2. charles (infopreneurs-Haiti) dit :

    Bonjour et Merci pour tout ces bon conseils je me demande seulement est ce que ces conseils sont applicable pour transformer un scénario en roman car moi j’aime écrire des films mais j’aurai voulu les transformer en Ebook pour kindlle, est-ce que un arrangement est possible pour une aide pratique.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Bien sûr ces conseils sont applicables à toute préparation de travail d’écriture.
      Sinon très honnêtement, je ne suis pas une spécialiste de scénarios de films. Et si les préparations sont identiques, les techniques d’écriture sont spécifiques sur certains points. Surfez sur le web vous devriez trouver l’aide appropriée à votre projet. Bien à vous

  3. Florian dit :

    Je vous remercie pour tout les conseils que vous prodiguez qui je suis sur ont aidé, aident et aideront pas mal d’auteurs!
    Je suis moi même un auteur débutant, si vous aimez lire ou même juste me donner votre avis allez voir mon blog 😉
    http://histoiresdunsoir.over-blog.com/

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Florian

      Merci pour l’intérêt que vous portez au contenu d’Aproposdecriture.
      Je suis allée voir votre blog… Super ! Il faut continuer. C’est en écrivant (et en travaillant !) qu’on apprend à écrire. Ne négligez pas l’orthographe.

      N’avez-vous pas envie d’écrire de plus longues histoires ?

      Personnellement j’ai écrit des quantités de nouvelles et participé à de nombreux concours littéraires. Je trouvais très enthousiasmant d’avoir une idée et de l’écrire aussitôt. C’est un exercice difficile mais j’ai beaucoup appris.

      Revenez souvent
      Bien à vous

      Marie-Adrienne

  4. Eric dit :

    M’étant inscrit aujourd’hui, je parcours votre blog avec enthousiasme. Merci pour cette générosité.
    Pour répondre à votre question, je m’échappe parfois, quand le besoin s’en fait sentir et aussi curieux que ça puisse paraitre, en écrivant une histoire courte complètement différente… et j’applique aussi ces conseils dont vous parlez.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Eric

      Depuis un an, je m’efforce de mettre dans ce blog tout ce que j’ai appris mais aussi tout ce que j’aurais voulu trouver quand je me suis intéressée à l’écriture (il y a longtemps !). J’aurais certainement gagné un temps précieux mais avec du recul, je ne regrette rien car au fond, c’est peut-être ce qui fait l’intérêt du contenu du blog !

      À très vite

  5. kuchiki dit :

    Perso je ne peux travailler avec un plan.
    Mais c’est ma façon de travailler. Pour certains un plan est nécessaire et peu les aider.
    Même pour mes personnages ne je ne constitue pas de fiche. Ils sont présent en moi, je vis avec un certains temps, je ressens ce qu’ils ressentent. C’est pour cela que je ne peu écrire un roman sur plusieurs années mais qu’en 1 mois au maximum.
    je doute que beaucoup de personne travaille de cette façon. Ce n’est pas la meilleur, mais c’est celle qui me convient.
    A chacun de trouver sa méthode, et cela en pratiquant en testant plusieurs.

    Dommage que je n’ai vu le poste plus haut plus tôt. Car oui on peu convertir un scénario en roman je le fais actuellement. Seulement un scénario est plus court qu’un roman, va falloir rajouter pas mal de choses.
    Un scénario transcrit que ce que l’on voit essentiellement. Un roman faut tout mettre, sentiments descriptions, sensations…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article