5 façons de pousser son écriture

Partager :

Pour se lancer et progresser, il est important d’apprendre les bases et les techniques d’écriture, mais à un moment donné, vous avez besoin de nuancer vos mots et la profondeur de votre message. Alors, comment pousser votre écriture ?

 

 

 

Voici cinq façons de pousser son écriture :

 

1. Allez plus loin en vous-même

 

Nous sommes des gens compliqués. Vous et moi avons des profondeurs que personne n’a encore vues. Nous avons des démons intérieurs et dans nos cœurs, des blessures si bien cachées. Ces éléments que nous gardons bien enfouis peuvent être à l’origine d’une écriture puissante, mais nous avons trop peur de les montrer.

Mais si vous voulez aller plus loin en écriture, la première personne que vous devez utiliser, c’est vous !

Prenez vos échecs passés, vos peurs, vos rêves et versez-les dans votre écriture. Donnez de vous-même et les mots vous récompenseront.

2. Attaquez-vous à de plus grands thèmes

 

Nous avons tous tendance à ne pas approfondir les choses, à nous précipiter sur le contenu sans entrer dans les détails comme il le faudrait. Et cela ne risque pas de s’arranger, dans ce monde en évolution perpétuelle, nous prenons de moins en moins le temps de nous attaquer à des sujets profonds et significatifs.

Mais en réalité, les lecteurs réclament du sens et de la résonance émotionnelle, et vous pouvez leur donner.

Lorsque vous écrivez, n’hésitez donc pas à fouiller des niveaux plus profonds du sujet que vous illustrez. Pour cela, pensez aux grands thèmes et lieux communs de la littérature occidentale du XVIe siècle au début du XXe siècle.

Par exemple, si vous écrivez un thriller action-aventure. Le premier niveau pourrait être la chasse aux « méchants ». Le niveau plus profond serait par exemple d’explorer la question de l’existence de Dieu, de la science contre la foi. Écrire sur deux niveaux donne un moyen de se connecter avec plus de force avec les lecteurs.

3. Utilisez le freewriting ou l’écriture libre

 

Si vous souhaitez en savoir davantage, relisez l’article sur le sujet.

Utilisez le freewriting sur une courte durée, disons 10 minutes. Soit en laissant libre cours à votre pensée soit en vous imposant un thème spécifique.

Ne vous censurez pas, laissez juste votre esprit et vos doigts agir en toute liberté.

Certains recommandent d’écrire à la main parce que l’impact touche différentes parties du cerveau, mais je ne pense pas que ce soit là l’essentiel. La chose la plus importante est de ne pas cesser d’écrire pendant le temps que vous avez défini même si vous pensez ne pas écrire quelque chose de bien

Réglez une minuterie et écrivez. Lorsque la minuterie s’arrête, jetez un œil au texte et voyez si de bonnes idées sont à utiliser.  Je vous garantis que vous allez y revenir à plus tard car vous ne manquerez pas d’être surpris par ce que vous aurez réussi à écrire.

4. Copiez les grands

 

J’ai lu une biographie de Yohji Yamamoto, styliste japonais. J’y ai trouvé une citation qui m’a beaucoup plu

« Commencez par copier ce que vous aimez. Copiez, copiez, copiez, copiez.
À la fin, vous y trouverez vous-même ».

 

Alors, prenez les livres que vous aimez et copiez le style. Oui, copiez à la main ou au clavier. Vous ne plagiez pas, vous apprenez !

En copiant, vous verrez comment les grands écrivains abordent certains aspects de l’écriture et vous découvrirez certaines des choses que vous n’auriez pas vu en lisant seulement.

Vous pouvez également l’utiliser comme un tremplin au freewriting. Prenez leurs mots et mettez les vôtres.

Utilisez leur style et affiner le vôtre.

5. Laissez reposer votre travail

 

L’un des conseils de Stephen King dans son livre Ecriture : Mémoires d’un métier est de laisser reposer votre manuscrit sitôt fini.

Imprimez-le et mettez-le dans un tiroir jusqu’à l’oublier suffisamment pour y revenir avec un œil neuf.  Car c’est seulement à ce moment-là, que suffisamment détaché, vous serez capable d’y retravailler librement.

Lorsque vous reprenez l’écriture, vous pouvez modifier, mais aussi enrichir votre travail, le rendre plus évocateur. Vous pouvez affiner votre choix de mots. Votre écriture deviendra plus forte, vous y mettrez plus de vous-même.

 

Alors, lancez-vous ce défi et poussez plus loin votre écriture. Vous n’y verrez que des avantages : améliorer votre écriture, clarifier votre voix et étonner favorablement vos lecteurs

Que faites-vous pour pousser plus loin votre écriture ?

S’il vous plaît, écrivez-le dans les commentaires ci-dessous.

À vos succès d’écriture…

 

5 commentaires

  1. LOPEZ dit :

    Madame, en réponse à vos conseils, vous trouverez sur le lien ci-dessous,
    http://www.edilivre.com/memoires-oubliees-j-l-gilbert.html#.UxQDnfl5N8E

    des références à un roman initiatique, que j’ai écris il y a trois ans. Peu de succès peu de promotion. Aimés par les professions médicales. Cercle familial et professionnel. Certains ne sont pas arrivés au bout du roman. Grâce à vos conseils avisés et professionnels, je commence à comprendre que l’imaginaire, à besoins d’outils pour les concrétiser. Vauban, Léonard de Vinci, sont passés par là…
    J.L.GILBERT

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Jean

      Je suivrai le lien edilivre dès que j’aurai un moment.

      Bien à vous

      PS : c’est déjà très courageux d’être allé au bout de votre projet d’écriture.

  2. Mersel dit :

    Bonsoir à tous!

    Vous pouvez me soutenir : j’ai écrit une nouvelle que j’ai publié sur le site Nouvelocratie : http://www.bibliocratie.com/nouvelocratie/

    Les 12 participants au concours qui auront réussi à récolter le plus de vote verront leur nouvelle publiée dans un recueil! Vous pouvez voter 1 FOIS PAR JOUR, tous les jours, jusqu’au 9 Avril 2014 INCLUS.

    Pour ceux qui avaient déjà voté, malheureusement les votes repartent de zéro. Il y a une nouveauté : il est obligatoire de s’inscrire avec une adresse email (avec un mot de passe) pour pouvoir voter. Donc, une fois sur le site, il faut cliquer sur « Mon compte » (en haut à droite) puis « s’inscrire » (entrer son adresse email et créer un mot de passe). Il faut ensuite cliquer sur le menu dans « nouvelocratie », vous cherchez ma nouvelle LA PEUR DE LA SUCCESSION (c’est la dernière tout en bas de la page) et le système est le même à partir de là, si vous aimez vous pouvez cliquer sur le cœur sous l’image.

    VOUS POUVEZ FAIRE PASSER A VOS AMIS, A UN MAX DE MONDE. SI VOUS AVEZ DES ASTUCES POUR QU’UN MAXIMUM DE PERSONNES PUISSENT LIRE CECI, VOUS POUVEZ ME CONTACTER. IDEM POUR TOUTE DIFFICULTÉ SUR LE SITE!

    Je remercie infiniment ceux qui m’aideront!

  3. FAMOU Pascal Léonard dit :

    RAS bravo à ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article