5 façons de choisir le mot juste (et sans Thesaurus !)

Partager :

Pour un écrivain, choisir le mot juste reste probablement la deuxième difficulté après l’inspiration. Le choix des mots est un élément essentiel de votre écriture car il est en relation directe avec les réactions de vos lecteurs…

 

 

 

 

Vous pouvez avoir une idée géniale mais si vous l’exprimez sans les mots appropriés, vous ne trouverez pas votre public.

 

Alors comment faire pour affiner votre choix de mot et améliorer la qualité de votre écriture ?

 

Le premier réflexe serait de recourir à un thésaurus. Un ouvrage que je vous conseille toutefois de posséder car il fait partie de la caisse à outils de l’écrivain.

 

 

Thesaurus. Des idées aux mots, des mots aux idées

 

 

Mais dans cet article, je vais partager 5 astuces pour vous aider à choisir les mots justes très simplement.

 

1. Identifier les mots faibles et répétitifs

 

La toute première étape dans le processus est de repérer les phrases que vous voulez changer dans vos textes. Même s’il est difficile d’affiner les mots ont parfois besoin d’une cure de jouvence. Pour simplifier, concentrez-vous d’abord sur les mots que vous utilisez trop souvent, qui alourdissent votre phrase, ou qui vous semblent maladroits.

 

Comment pouvez-vous identifier ces phrases ?

 

  •  Lisez votre texte à haute voix. Cela vous permet d’entendre les incohérences et donc de mieux les identifier.
  • Attardez-vous surtout sur les phrases comportant des verbes faibles et sur les répétitions.

Relisez aussi cet article du blog dans lequel j’évoquais la façon de traquer les répétitions.

  • Utilisez CTRL + F dans votre document pour voir combien de fois vous utilisez des mots spécifiques et faites quelques modifications.

 

2. Ne négligez pas les solutions gratuites !

 

Il n’est pas toujours nécessaire de fouiller son thésaurus pour trouver de nouveaux mots. Ouvrez vos oreilles et vos yeux. Ayez un bloc-notes avec vous et notez tous les mots intéressants qui se présentent à vous. Quand vous réviserez votre texte, vous aurez ainsi votre « propre thésaurus » prêt à l’emploi !

Une bonne façon de procéder si un mot vous gêne dans une phrase, c’est de le supprimer carrément de votre texte et de laisser un vide visible dans votre document. Relisez la phrase sans ce mot puis décidez de ce qui pourrait mieux remplir au mieux ce vide. Votre cerveau – cette si belle machine ! – cherchera la solution. Ce vide l’aidera à se mettre au travail !

 

3. Visez l’écriture émotionnelle

 

Maintenant que vous avez une liste d’idées, il est temps de choisir la meilleure façon de l’exprimer. Votre objectif principal est de décider quel mot ou quelle phrase provoquera la réaction émotionnelle que vous visez chez vos lecteurs.

Demandez-vous ce que vous cherchez vraiment à dire. Même un mot qui semble bon, il peut ne pas être le meilleur pour votre phrase.

Je m’explique.

Exemple :

Je le regarde, incapable de détacher mon regard de son visage.

Cette phrase est correcte, non ? Mais si je veux lui donner davantage d’intensité ou induire une notion de colère, je peux écrire

Je le fusille, incapable de détacher mon regard de son visage.

Mais si je veux amener l’idée d’une sorte de fascination, je peux écrire

Je le dévore, incapable de détacher mon regard de son visage.

 

Comme vous le voyez, un simple changement peut donner une ambiance tout à fait différente. Le choix du verbe s’est concentré sur l’incidence émotionnelle que je veux provoquer chez le lecteur.

Assurez-vous toutefois de ne pas sacrifier votre message pour le plaisir des mots plus forts.

 

4. Soyez précis

 

Une façon simple d’affiner votre choix de mot est de pousser le détail. Par exemple, si vous trouvez que vous utilisez trop souvent le mot «soda» trop, ma solution est d’indiquer à votre lecteur quel type de soda

Exemple :

Virginia sirotait son soda.

Ou

Virginia sirotait son Coca Cola.

Le changement est léger mais il donne une image plus précise et évite la répétition.

 

5. Ne vous butez pas

 

Je sais comment ça se passe. J’occupe mes journées à trouver les bons mots et surtout à retranscrire au mieux ceux que j’ai entendus.

En premier lieu,devant un mot à changer, votre cerveau fera un blocage jusqu’à induire l’idée qu’il n’existe aucune alternative à votre idée d’origine.

Si vous ne trouvez pas de meilleure solution pour exprimer l’idée que vous avez en tête. Laissez tomber votre phrase bancale et revenez-y plus tard. Cela vous donne le temps de chercher mieux et surtout de libérer votre esprit de sorte que vous aurez une meilleure disposition quand vous y reviendrez.

 

Tout cela ne veut pas dire que vous ne devez jamais plus utiliser ce fameux thésaurus, mais qu’avant d’y recourir vous disposez de petites astuces qui vous permettront de trouver des solutions.

Le thésaurus n’offre d’ailleurs pas toujours la solution !

Alors fouillez dans vos propres ressources.

 

Je viens de partager mes 5 façons d’affiner le choix des mots.

Et vous, quelle méthode utilisez-vous ?

 

À vos succès d’écriture…

 

7 commentaires

  1. MALICK Michel dit :

    Trouver le mot ou l’expression juste :
    J’utilise beaucoup le dictionnaire des synonymes de Word.
    Une autre source d’inspiration sont les générateurs de texte aléatoire. Je me suis beaucoup amusé avec charabia.net
    cordiales salutations, au plaisir de vous lire.

  2. Lucienne dit :

    Bonjour Marie-Adrienne,

    Vous allez bien ?

    Lorsqu’une phrase me semble vide ou que je veux y mettre de l’intensité, je la relis à voix haute et j’essaye de l’inverser en mettant d’abord le complément d’objet direct.

    Exemple : Elle dévora une orange pour son petit-déjeuner …
    J’ai préféré : Après une orange vite avalée en guise de petit déjeuner…
    Et je fais attention de pas trop emberlificoter les phrases bien sûr pour éviter les lourdeurs.
    Bonne fin de semaine

    Lucienne

  3. Bonjour Marie-Adrienne,

    Je me demande s’il existe un site internet « Thésaurus »? Personnellement je n’en ai pas trouvé.
    Cordialement et merci pour ce site que je découvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article