3 Conseils pour écrire un roman historique

Partager :

Cet été, j’ai reçu une question de la part d’un lecteur du blog. Il se lançait dans l’écriture d’un roman historique et me demandait quels conseils

 

 
Avant de donner des conseils, je dirai que le genre implique une très grande prudence. Et si vous souhaitez rester crédible, il nécessite une grande rigueur

Voyons maintenant quels conseils je peux vous donner.

1 / Documentez-vous

 

L’écriture de tout roman nécessite des recherches, mais surtout le genre historique. Vous devez connaître le mode de vie de vos personnages : leurs vêtements, leurs façons d’être. La vie et le quotidien de vos personnages ne doit avoir aucun secret pour vous. Vous devez « voir, sentir, entendre » ce que vos personnages perçoivent.

Si vous voulez faire vrai et rester crédible, plongez-vous dans le passé et ses différences avec notre monde contemporain. Quelles étaient les coutumes et croyances de l’époque que vous traitez ? C’est à cette seule condition que vous ferez vivre vos personnages sans commettre d’erreur.

2 / Ne négligez pas les détails

 

Ces détails sont le fruit de recherches. Ils sont la clé de votre roman. Ils donnent de la vérité et du crédit à votre travail et transportent les lecteurs dans votre monde.

 

3 / Trouvez le bon langage

 

Savoir comment parlaient les personnes de l’époque que vous abordez est complexe. Mais il est encore plus difficile de recréer leur langage de manière crédible et agréable à lire. Comment savoir comment les gens s’exprimaient au XVIIIe siècle peut s’avérer difficile surtout si vous souhaitez respecter un peu le vocabulaire de l’époque. Certains mots n’existaient pas. Il est donc préférable de ne pas les utiliser.

Mais comment connaître les mots préférés de vos ancêtres ?

Avec l’outil en ligne, Google nGrams vous pouvez vérifier l’utilisation d’un terme dans répertoire de mots issus de plus de 5 millions de livres publiés entre 1500 et 2008.

Une courbe vous montre l’évolution de l’emploi de ce mot au cours des années.
L’utilisation de cet outil est très simple : il vous suffit d’ajuster la période qui vous intéresse en entrant les dates dans les cases en haut à gauche.

Puis choisissez la langue « French ».

Lancez ensuite la recherche sur un mot ou sur plusieurs si vous souhaitez comparer leur utilisation. Vous pouvez resserrer la période pour obtenir un résultat plus intéressant.

Voici un exemple avec un mot ROSSE aujourd’hui peu usité, mais qui a eu son petit moment de gloire :
définition : rosse : nom féminin

  • Familier et vieux. Mauvais cheval, sans vigueur.
  • Familier. Personne qui aime à dire ou faire des méchancetés.

Autrement dit d’après l’outil, si j’écris un roman entre 1920 et 1925 : un de mes personnages peut très bien dire de sa jument ou de son épouse qu’elle est une vielle rosse ! Après les années 30, le terme est moins utilisé.

 

À vos succès d’écriture…

 

10 commentaires

  1. Johnathane Anger dit :

    Bonjour,

    Oui les romans historiques sont en pente glissante. Entre le langage, les croyances, les objets du quotidien… Il y a tellement de chose qui peuvent provoquer un faux pas.

    Intéressant le nGrams, je pense que ça aidera grandement plus d’une personne qui souhaite écrire dans ce genre.

  2. Virginie CARRE-LAPRESAD dit :

    Ooooooooooh !
    Magnifique outil. Merci pour le partage.
    Il m’aurait bien servi pour mon roman historico-fantastique qui se déroule en 1870.
    Mais je garde ce précieux lien, on ne sait jamais.

  3. BAILLS dit :

    Peut-être s’inspirer des tomes d’Outlander qui est un roman historique-fantastique qui se passe pendant la période Jacobite et l’indépendance des USA.

  4. Aimé dit :

    Vraiment intéressant cette étude statistique. Sinon, lire des auteurs de ces époques permet une certaine immersion.
    Cet article tombe à point, car je planche sur un roman dont une partie de l’histoire se passe dans les années 60.

    Merci Marie-Adrienne de nous en faire profiter.

  5. Hamid dit :

    Merci Marie pour cette précieuse leçon. j’ai écrit un roman historique il y a un an et demi, dont les événements remontent au début du 20è siècle. je suis entrain de le modifier. après, il me reste qu’à trouver une maison d’édition pour la publication et je sais que ce n’est pas facile.

  6. Balista dit :

    Bonjour,
    Ceci est très valable pour l’histoire contemporaine, mais si l’on veut faire un roman historique ( roman ne veut pas dire vérité historique), par exemple l’histoire des prémisses de l’histoire en Égypte, je me vois mal adopter le langage de l’époque. Il n’est pas certain qu’une suite de hiéroglyphes augmente l’intérêt à la lecture.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Certes roman historique ne veut pas dire vérité historique. Mais je ne suis pas convaincue qu’à l’époque des prémisses de l’histoire en Egypte, les gens échangeaient oralement en hieroglyples.
      Dans le roman La guerre du feu, les personnages ne grognent pas et pourtant les humains n’avaient pas un vocabulaire bien élaboré !
      Enfin, dans l’article, il est dit que Google nGrams vous permet de vérifier l’utilisation d’un terme dans un répertoire de mots issus de plus de 5 millions de livres publiés entre 1500 et 2008.Autrement dit, très loin des prémisses de l’histoire en Egypte.
      Bien à vous

  7. Georges dit :

    bonjour
    merci pour ces renseignements très utiles pour qui tente d’écrire par plaisir. Je m’interroge sur le temps à employer dans la narration. Raconter une histoire passée devrait logiquement imposer le passé (composé ou simple). Pourtant il me semble que le présent soit plutôt conseillé. Pourquoi précisément? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article