10 étapes pour trouver votre voix d’écriture

Partager :

Dans cet article, je veux partager une méthode pour trouver votre voix d’écriture. C’est une des grandes difficultés pour la plupart des écrivains mais aussi la clé pour débloquer votre potentiel créatif.

 

 

 

 

Se préoccuper de sa voix d’écriture mérite toute votre attention et votre concentration.

Que vous écriviez des romans, des poèmes, des chansons… il est essentiel que vous trouviez votre voix d’écriture.

Si ce n’est pas encore fait, il est temps de chercher et développer cette voix qui est la vôtre.

 

Comment trouver votre voix d’écriture ?

 

Vous ne savez pas par où commencer ?

Pas de problème. La plupart d’entre nous ont besoin d’aide pour comprendre comment trouver leur voix.

Voici un petit exercice qui peut vous aider, il suffit de suivre ces 10 étapes :

 

1 / Décrivez-vous en trois adjectifs.

Exemple : sarcastique, amusant et affectueux

2 / Posez-vous (et surtout répondez) à la question : « De quelle façon je parle ? »

3 / Imaginez votre lecteur idéal.

Décrivez-le en détail.

Puis, écrivez-le. Lui et seulement lui

Exemple : mon lecteur idéal est futé. Il a le sens de l’humour, une durée d’attention courte. Il est assez averti en matière de technologie et de culture pop. Il est sarcastique et amusant, mais n’aime pas perdre de temps. Et.. il aime la pizza.

4 / Notez au moins 5 livres que vous aimez lire.

Prenez un peu le temps de les examiner.

Qu’ont-ils en commun ?

Qu’ont-ils de différent ?

De quelle façon sont construites les intrigues ?

Rappelez-vous, ce que nous admirons est souvent ce que nous rêvons d’écrire !

Exemple : Je suis une fan absolue de Stefan Zweig. Ce qui me plaît chez cet auteur, c’est sa façon de décortiquer les personnages, d’analyser leurs sentiments, leur complexité, leur drame, leur lumière. Son écriture est fine, précise, épurée.

 Antoine de Saint-Exupéry disait :

La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer

Stefan Zweig a atteint la perfection ! J’aime le relire (et le relis souvent). Et j’en apprends chaque fois !

 

5 / Inscrivez vos influences artistiques et culturelles préférées.

Utilisez-vous ces références dans votre écriture, ou cherchez-vous à les éviter, parce que vous pensez que les lecteurs ne les comprendraient pas ?

 

Exemple : j’utilise des références à l’histoire dans mon écriture, car l’Histoire est une autre de mes passions.

 
6 / Demandez à d’autres personnes : « Quelle est ma voix ? À quoi ressemble-t-elle ?

Prenez des notes sur les réponses.

7 / Testez le freewriting

Écrivez ce qui vous passe par la tête, sans préparation. Lisez le texte et demandez-vous si vous écrivez toujours de cette façon.

8 / Lisez quelque chose que vous avez écrit récemment et demandez-vous honnêtement :

“Est-ce que j’aimerai lire ce genre de chose ?”

Si non, vous devez changer votre voix.

9 / Demandez-vous : “Est-ce que j’aime ce que j’écris, et la façon dont je l’écris ?”

10 / Essayez d’écrire quelque chose d’inhabituel pour vous, quelque chose de vraiment différent. La nouveauté et la difficulté peuvent être de bons révélateurs de votre véritable écriture.

 

Pourquoi avez-vous besoin d’une voix d’écriture ?

 

Trouver votre voix est la clé pour obtenir des adeptes et des fans de votre écriture. Écrire avec votre voix est le seul moyen d’écrire durablement. Si vous n’êtes pas être vous-même, vous finirez par vous égarer.

Une fois que vous avez trouvé votre voix, assurez-vous de continuer à la développer. C’est une discipline que vous ne pouvez pas négliger si vous voulez que vos mots aient l’impact qu’ils méritent.

L’essentiel à retenir, c’est qu’il y a beaucoup de voix dans le monde. Si vous voulez vous “faire entendre”, vous devez vous démarquer en montrant que vous avez quelque chose de spécial à dire, et que vous avez une façon unique de le dire.

À quoi ressemble votre voix d’écriture ? L’avez-vous trouvée, ou êtes-vous toujours à sa recherche ?

 

À  vos succès d’écriture…

 

Rappelez-vous, plus on est de fous, plus on lit ! Alors si cet article vous a plu, partagez-le via Facebook, Twitter et autre.
Je vous en serais reconnaissante.

 

Posez vos questions !
Vous avez besoin de conseils ou d’idées sur un thème bien précis ?Je vous propose de rédiger des articles sur demande, sur des thèmes qui vous intéressent et qui n’ont pas encore été abordés dans ce blog. Contactez-moi dès maintenant et expliquez-moi de la façon la plus claire possible ce que vous aimeriez lire prochainement. Cliquez ici pour vous rendre sur la page Contact

 

6 commentaires

  1. Evelyne dit :

    Ma réaction provoquée par le thème du « bréviaire » de la semaine est d’abord mon admiration pour votre énergie offerte si régulièrement en partage. Ensuite j’aurais écrit « voie » ainsi, mais peut-être faut-il entendre « voix » autrement. Est-ce que la voix n’est pas à chercher d’abord à l’intérieur de soi ? Dans une écriture spontanée qui varie selon les sujets, l’humeur, l’interlocuteur imaginaire ou le parler à soi-même, écriture de soi? Pour suivre le mouvement de son écriture propre, en fonction cette fois d’un public et d’une attente réelle ou supposée, d’une écoute des autres à un titre ou à un autre, je peux comprendre que l’on suive la voie que vous proposez d’explorer. Mais c’est plutôt des conseils pour saisir cette voix intime que je solliciterais pour répondre précisément à votre question.
    Bonne semaine Marie-Adrienne et merci de vos pensées bien utiles

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Non, c’est bien VOIX. Il y a style d’écriture, voix d’écriture et voie d’écriture.

      Le style de l’auteur et la voix de l’auteur sont parfois confondus, mais en réalité, ce sont deux concepts distincts. Le style est la manière particulière qu’un auteur à d’écrire. Sa façon unique de mettre en mots.

      Un auteur peut avoir des personnages à différentes voix dans ses livres, mais son style d’écriture peut être le même.

      Prenez Hemingway, par exemple. Son style d’écriture est toujours le même minimaliste, simple, sans fioritures, mais chacun de ses personnages ont des voix différentes dans ses livres.

      Prenons un autre exemple: Anne Rice, auteur de romans fantastiques.Son style est riche et embelli. Elle va utiliser 50 adjectifs pour arriver à ses fins. Elle aime aller à l’excès. Cependant, la voix de ses personnages est différente dans chacun de ses livres.
      Dans Entretien avec un vampire, son personnage principal Louis est sombre et déprimant. Sa voix imprègne tout le livre et affecte le ton de l’histoire.

      Dans Lestat, le vampire, la voix de Lestat est volontairement provocatrice et le ton du livre en est totalement imprégné. La voix de Lestat donne au texte une énergie particulière.

      Dans les deux livres, la voix est forte, mais d’une manière différente parce que les deux personnages ont différentes façons de regarder eux-mêmes le monde autour d’eux.

      La voix d’écriture d’Anne est indépendante de son style d’écriture et de la voix de ses personnages. Elle a une façon unique de voir le monde. Sa vision est totalement romantique. Je n’utilise pas « romantique » dans le sens d’une « histoire d’amour ou sentimentale » mais plus comme on dirait de Beethoven qu’il était un romantique, parce qu’il exprimait une profonde émotion.

      Dans ses livres, Anne Rice va dans la profondeur de la douleur ou du plaisir. Elle a un immense respect pour l’art, l’histoire, la musique, la philosophie et la théologie. Elle a un amour presque obsessionnel de la beauté et de l’apprentissage, une obsession presque maladive de la mort, et tout cela transparaît dans ses livres d’une manière ou d’une autre. Je ne suis pas adepte de ce genre de lecture mais c’est un très bel exemple qui montre la différente entre voix et style d’un auteur.

      Bonne journée et merci pour vos encouragements. Ça fait chaud au coeur

  2. Magali dit :

    Chère Marie-Adrienne,
    Merci…tu explores toujours les labyrinthes de nos doutes en tant qu’écrivain, poète, auteur, parolier…amoureux des mots écrits…Merci d’éclairer les lanternes qui s’éteignent sous l’action du vents de nos craintes.
    Merci, je vais appliquer ta méthode si précieuse et qui mérite qu’on y consacre du temps…je n’ai malheureusement pas la plume d’un écrivain pour écrire un roman, mais je suis parolière et poète dans l’âme et le coeur , alors aiguiser ma plume, ses mots et arpenter les chemins pous y parvenir…me dit plus que jamais. Merci.
    A te lire plus longuement.
    Belle journée inspirée…
    M

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Romans,poésies,chansons… tous ces textes naissent dans nos têtes et font appel à nos émotions. Alors ils faut souvent s’interroger sur soi pour retranscrire le meilleur et être en harmonie avec soi même.

      A bientôt

  3. J’aime beaucoup ton blog ! Je peux y rester des heures

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Eh bien tant mieux si mon blog te plait, tu es la bienvenue.
      Reviens-y quand tu veux. Commente si tu le veux. Le partage est source de richesse.

      À très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article