10 conseils pour maintenir votre motivation à écrire

Partager :

Écrire une page ne demande que quelques minutes, écrire un roman peut prendre des mois, plusieurs années, parfois une vie !

Se lancer dans l’écriture d’un roman, c’est partir pour une transat en solitaire. Nombreux sont ceux qui en rêvent, mais ils restent sur le quai en attendant le souffle de l’inspiration.
D’autres naviguent et écrivent quelques pages, mais cessent dès les premières tempêtes. La plupart se noient simplement parce qu’ils ont sous-estimé les efforts à déployer.

Si vous n’avez pas assez de motivation, jamais vous n’irez au bout de votre projet d’écriture. Mieux vaut le savoir, se préparer, et anticiper sur la baisse irrémédiable qui surviendra en cours d’écriture.

Vous manquez de motivation pour continuer votre roman… Comment faire ?

 

Voici 10 conseils pour maintenir ou rebooster votre motivation.

1. Lorsque vous ne pouvez pas écrire : pensez !

 

Ce soir, vous êtes devant votre écran, les mots peinent à venir et quand ils viennent, c’est assez mauvais. Un conseil : cessez d’écrire pour ce soir ! Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire et se caler devant la télévision dans un fauteuil.

Certainement pas, vous pouvez faire autre chose, entre autres, réfléchir. Revoyez vos idées. Peut-être que l’idée sur laquelle vous vous acharnez n’est tout simplement pas la bonne. D’ailleurs, toutes les idées que vous avez eues avant de vous lancer dans ce roman ne sont pas forcément bonnes à mettre dans votre histoire. Ce qui ne signifie pas qu’elles sont mauvaises, mais elles n’ont peut-être pas leur place ici pour que l’alchimie fonctionne. Si on compare à une recette de cuisine, ce n’est pas parce que l’on y mettra toutes les épices que le plat sera meilleur, au contraire.

2. Cessez de relire en permanence ce que vous avez écrit

 

Êtes-vous un de ces écrivains perfectionnistes qui relisent continuellement ce qu’ils ont écrit ? De toute façon, je vous le dis, vous aurez tout loisir de relire votre roman. L’étape de la relecture est même fondamentale. Et vous la ferez avec un peu de distance quand votre roman sera complètement écrit.

Le pire, c’est qu’en relisant chaque fois, vous vous ralentissez inutilement et vous perdez en motivation car le travail avance moins vite. Écrivez sans vérifier vos erreurs, vous aurez bien le temps de relire.

3. Trouvez votre lieu d’écriture, mais n’hésitez pas à en changer

 

Écrire chez soi n’est pas toujours facile. Il y a les enfants qui courent, la musique de l’aîné ou du voisin qui est à fond, peut-être même le volume de la télé que votre conjoint (e) regarde est un peu trop fort. Comment garder sa motivation dans ses conditions ?

Aménagez un petit endroit où vous isoler. Si ce n’est pas possible chez vous, travaillez dans une bibliothèque – en général, l’ambiance y est plutôt silencieuse – ou un café si vous ne craignez pas le bruit. Certains peuvent écrire dans le brouhaha, d’autres dans un silence monacal. Si le bruit vous gêne, investissez dans un casque anti-bruit.

Enfin, sachez aussi changer d’endroit de temps en temps. Il m’arrive de temps en temps de quitter mon bureau et de m’installer à la bibliothèque. En plein après-midi, elle est moins fréquentée et les tables de travail sont toutes disponibles.

4. Définissez vos objectifs

 

Pour définir vos objectifs, appliquez la méthode SMART :

  • S comme Spécifique

Vos objectifs doivent être clairs. Plus ils sont concrets, plus vous avez de chance de les atteindre. N’hésitez pas à découper un objectif en sous objectifs. Plus vos objectifs sont spécifiques, mieux c’est.

  • M comme Mesurable

Vous devez pouvoir mesurer clairement votre progression et savoir quand votre objectif est atteint. Cette mesure de vos progrès doit être objective.

  • A comme Attractif

Bien sûr, votre objectif doit vous plaire. Autrement vous n’aurez pas la motivation nécessaire pour réussir.

  • R comme Réaliste

Un bon objectif est un objectif réaliste. Certes, pour vous motiver, l’objectif doit être suffisamment ambitieux. Mais s’il n’est pas réalisable, alors vous perdrez vitre votre énergie et surtout votre motivation.

  • T comme Temporellement défini

Pensez à toujours définir des limites à votre objectif. Des limites dans le contenu, mais également dans le temps.

Définissez toujours une durée, une échéance et des étapes. Si votre objectif est trop long à atteindre en une seule étape, vous pouvez toujours le découper en sous objectifs qui seront atteints progressivement. Vous garderez ainsi votre motivation et serez satisfaits à chaque sous-objectif réussi.

5. Reposez-vous lorsque vous devez

 

Ce conseil peut sembler contre-productif dans un article parlant de motivation, mais travailler quand vous êtes épuisé ne finit jamais bien. Vous n’éviterez pas une baisse de la qualité.

Lorsque vous travaillez sur un ordinateur, vous avez besoin de prendre de petites pauses toutes les deux heures. Profitez-en pour sortir et prendre l’air frais une minute. Ensuite, préparez-vous une tasse de thé ou de café et détendez vous. Vous retournez au travail frais et motivé !

6. Faites régulièrement de l’exercice

 

Après une longue journée de travail et les tourments du quotidien, il n’est pas forcément facile d’être prêt à se lancer dans une heure d’écriture. Pour remédier à cela, faites un peu d’exercice. Inutile de pratiquer intensément. Une marche à pied de 20 à 30 minutes sera suffisante.

7. Soyez responsable

 

Sachez confier votre démotivation à un ami ou un partenaire. Pas simplement pour soulager votre conscience, mais s’il est un vrai ami, il saura vous administrer le coup pied au derrière qu’il vous faut pour vous ressaisir !

8. Allez chercher de l’aide

 

Peut-être manquez-vous de motivation parce que vous doutez de votre capacité d’écriture. Un conseil… rendez-vous sur le blog Aproposdecriture ;-)… vous trouverez certainement une réponse à votre question.

Dans le cas contraire, posez-la, j’y répondrai directement ou par un article si la réponse peut intéresser tout le monde !

9. Trop de confort nuit à la productivité

 

Une chaise confortable est nécessaire lorsque vous écrivez de longues heures, mais ce confort peut aussi vous rendre improductif. Quand vous manquez de motivation pour écrire, un siège mou et très confortable est la dernière chose dont vous avez besoin.
Des études médicales ont montré que rester assis toute la journée est très mauvais pour la santé. Alors essayez d’écrire debout. Victor Hugo et Fernando Pessoa étaient connus pour écrire debout.

Écrire debout n’est pas facile, mais sortir de cette zone de confort vous fera gagner en motivation. Vous serez plus enclin à travailler qu’à perdre du temps.
Fixez-vous des objectifs : ex s’asseoir après 500 mots ou 30 minutes d’écriture.

10. Limitez votre temps d’écriture, mais travaillez concentré

 

Ne travaillez pas en gardant un œil sur votre page Facebook, ou sur votre messagerie. Si vous vous concentrez sur une seule tâche, vous serez infiniment plus productif. En faisant plusieurs choses à la fois, vous risquez de perdre le fil de vos idées et vous peinerez à vous reconcentrer. Le travail avancera moins vite et votre motivation en prendra un sacré coup. Mieux vaut travailler moins longtemps, mais efficacement.

Pour finir, bien que tous ces conseils ne fonctionnent pas pour tout le monde car nous sommes tous uniques, il est pratiquement certain que plusieurs d’entre eux vous seront utiles.

Garder sa motivation permet de produire un meilleur travail et une qualité constante. Croyez-moi, si vous vous imposez une discipline, les résultats et la satisfaction seront au rendez-vous.

Quel moyen vous aide à maintenir votre motivation ? Merci de la partager.

Posez vos questions !
Vous avez besoin de conseils ou d’idées sur un thème bien précis ?Je vous propose de rédiger des articles sur demande, sur des thèmes qui vous intéressent et qui n’ont pas encore été abordés dans ce blog. Contactez-moi dès maintenant et expliquez-moi de la façon la plus claire possible ce que vous aimeriez lire prochainement.
Cliquez ici pour vous rendre sur la page Contact

Cet article vous a plu ?
Merci de le partager sur Facebook ou Twitter en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ou autour de vous. Merci d’avance

 

9 commentaires

  1. Marie dit :

    Bonjour Marie ! J’avoue que je mets personnellement en pratique le conseil numéro 1 ! Partout, dans le train, lorsque je me couche le soir, lorsque j’attends dans une file, j’ai l’impression d’être en train d’écrire mon livre. Et bien souvent, je n’hésites pas à noter les idées dans un carnet que j’apporte toujours avec moi. La chose évite que les idées ne disparaissent comme elles étaient venues. Pour moi, ça fonctionne. Et je pense que peut importe que ce soit bon ou moins bon, il faut se donner du temps pour écrire, au quotidien.

    D’ailleurs, j’a lu une citation de l’auteure Maya Angelou que j’ai beaucoup aimée, concernant justement l’inspiration… «Il se peut que j’écrive, deux semaines de suite « le chat s’est assis sur le tapis, c’est comme ça, c’est pas un rat ». Et il se pourrait bien qu’il s’agisse des mots les plus ennuyeux et les plus laids qui soient. Mais j’essaie. Quand je suis dans une période d’écriture, j’écris quoi qu’il arrive. Et à la fin, c’est comme si une muse quelconque était convaincue de mon sérieux, et disait « D’accord, d’accord. Je viens. »

    Merci pour cet excellent billet !!

    Marie

  2. Olivier dit :

    Je ne sais pas comment vous remercier Marie-Adrienne mais votre article m’a bien aidé pour me lancer enfin dans un article que je comptais écrire il y a une semaine. Vos conseils sont efficaces et ca ne m’étonne pas puisqu’on vous retrouve dans le premier résultat de recherche google lorsqu’on cherche des conseils pour se motiver à écrire.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Olivier

      Ravie d’apprendre que mes conseils ont servi.
      Abonnez-vous au blog, vous recevrez chaque nouvelle publication directement dans votre boîte mail… Et des conseils… il y en aura d’autres !

      Bien à vous

  3. En ce qui concerne le confort d’écriture, F.Lux est un petit logiciel qui, réglé sur la bonne zone géographique, adoucit la luminosité de l’écran après le coucher du soleil: depuis que je l’ai installé, plus mal aux yeux quand j’écris le soir! Une trouvaille…(téléchargeable gratuitement https://justgetflux.com/)
    Je ne sais si cela est considéré comme de la publicité, je vous laisse juge…

  4. Aurore dit :

    Bonjour,
    merci beaucoup pour ces conseils que je vais mettre en pratique ! Cela fait 5 ans maintenant que je suis dans un travail de longue haleine : ma thèse de doctorat ! J’en suis à la dernière ligne droite c’est à dire la rédaction, l’écriture et je peine régulièrement… je doute en permanence, les délais que je me fixe sont toujours dépassés…bref je finis par me retrouver dans un cercle infernal et dans une sensation de doute permanente. Toutefois, j’ai un objectif : terminer.
    Je vais donc suivre vos conseils et m’y tenir afin de finir ma thèse dans de bonnes conditions !
    Bien à vous

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Allez, ce n’est pas le moment de flancher ! Si c’est une thèse, le sujet vous le connaissez.
      Cessez de douter et faites-vous confiance. Après, ça devrait aller beaucoup mieux.

      Bon courage !

  5. RUSSO dit :

    Salut,
    J’ai définitivement abandonné l’idée d’écrire un cinquième roman.
    Sans plus aucun moyen financier, je me suis résigné à ne plus écrire et à laisser ma démotivation croître.
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article