Cet article fait écho au précédent Comment écrire un roman et répond à une autre question qu’un lecteur m’a posé arrivée par mail le surlendemain.

Il est aussi ma participation au festival « À la croisée des blogs» proposé par le site de la communauté de développement personnel. Ce mois-ci, l’organisateur est Mathieu, du blog Penser et Agir qui propose le thème suivant: Penser et Agir, à quel moment devez-vous passer à l’action ?

Les idées se bousculent dans votre tête. Les mots arrivent à foison. Vous y pensez depuis longtemps… Écrire un roman… vous en rêvez mais vous restez bloqué, pétrifié à l’idée de vous lancer.

“Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas,

c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.”

Sénèque

Quand commencer à écrire ?

La seule vraie façon d’écrire un livre, c’est de commencer à écrire MAINTENANT !

Un livre de 200 pages commence par un seul mot. Certes il ne vous mènera peut-être pas à l’édition, mais ce premier mot peut vous conduire à une idée, qui devient un paragraphe, qui devient un chapitre…

  • JRR Tolkien a commencé avec une seule phrase, griffonnée au dos d’une feuille d’examen ; nous connaissons son succès !
  • JK Rowling a commencé avec une idée qui lui est venue dans un train, une idée qu’elle a refusée d’abandonner. Et c’est ainsi que naquit Harry Potter, une histoire en 7 volumes !

Comment commencer à écrire ?

Si vous voulez vraiment apprendre à écrire un livre, commencez aujourd’hui avec un simple geste. Par exemple, piochez sans modération dans cet ouvrage original
et savoureux 350 propositions d’écriture et échauffez-vous avec un exercice d’écriture.

Ce sera bonne façon de jeter l’encre et de prendre confiance. Étonnantes et insolites, ces propositions d’écriture – pour la plupart inédites – seront autant de pistes à explorer, à vivre et à renouveler selon votre créativité et votre plume. Partez à la rencontre de votre imaginaire, apprivoisez les mots qui vous habitent, améliorez vos écrits, affirmez votre style, structurez votre pensée et découvrez l’écrivain que vous n’osiez devenir !

Ça y est ! Vous voyez bien, ce n’était pas si terrible.

La peur de se lancer frappe autant les débutants que les écrivains plus expérimentés et pour des raisons différentes. J’ai évoqué ces peurs dans un autre article (ici).

Les débutants y sont cependant plus enclins que la moyenne et c’est la raison pour laquelle la plupart, même en ayant profondément envie d’écrire leur premier roman, ne se lancent jamais.

Enfin, vous voilà débarrassé de cette peur panique et rassuré. Après de multiples échauffements, vous vous sentez prêt à écrire l’histoire qui vous hante depuis une éternité.

Le moment venu, vous calez devant le clavier et commencez à taper fiévreusement. Vous versez votre passion dans le premier chapitre et tout se passe bien. Les mots viennent facilement. Les phrases s’enchaînent. Vous en êtes convaincu, ce roman sera un succès ! Vous riez de vos appréhensions ridicules de débutant.

Mais le deuxième chapitre s’écrit déjà moins facilement. Vous perdez un peu de votre confiance. Devant la difficulté, votre passion s’émousse peu à peu. Vous n’êtes pas tout à fait certain de la direction à donner à vos personnages. Néanmoins, vous tapez sur les touches, laissant l’écriture vous emmener là où elle voudra.

Vers le milieu du chapitre 3, vous réalisez soudainement que vous n’avez pas la moindre idée de l’endroit où va votre roman. Au lieu du grand frisson émotionnel attendu, votre histoire semble faite de méandres sans but. Vous ne savez pas pourquoi vos personnages agissent comme ils le font et vous n’arrivez plus à y voir clair. En outre, cet embryon de roman semble n’avoir aucun lien avec votre idée originale. Vous êtes complètement perdu.

La raison ? Une autre forme courante de blocage d’écrivains. L’erreur a été de ne pas planifier votre roman correctement avant de commencer à écrire. Pire, d’ignorer l’existence de techniques. Encore et toujours.

Arrêter et réfléchir

Reconsidérez votre histoire, étudiez les personnages, constituez des scènes, créez des décors. Fouillez votre idée et travaillez votre histoire jusqu’à ce qu’elle prenne un sens quitte à ce que le roman qui émerge s’éloigne de votre idée de départ. Tant que c’est une belle histoire, qui s’en souciera ?

L’écriture est comme d’autres domaines. Comment imaginer qu’un coureur se lance dans un marathon sans préparation ? Comment négliger les techniques qui permettront de passer les différentes étapes plus aisément ?

Se lancer sans réfléchir ? C’est l’échec assuré. Ne pas agir pour éviter d’échouer ? La belle affaire… mais qu’en sera-t-il de votre rêve ? Évaporé avant même d’être né !

Alors lancez-vous, vous apprendrez de vos erreurs. Agissez, travaillez… Cherchez vos mentors, trouvez vos auteurs maîtres, restez ouverts et ne négligez pas l’aide que vous pourrez trouver, vous gagnerez du temps.

Share This