Sur les 408 articles que compte le blog, j’ai donné de nombreux conseils que des lecteurs ont commentés et relayés via les réseaux sociaux, car ils les trouvaient pertinents. Sauf que, les retours ont parfois donné lieu à des commentaires inattendus.

 

 

 

Si la plupart des commentaires restaient positifs et cordiaux du genre « Merci pour cet éclairage, cette question me turlupinait depuis quelques années. » « J’ai longtemps cherché une réponse à ma question, je l’ai trouvée aujourd’hui en tombant par hasard sur ce blog… Le hasard fait très bien les choses ! »

D’autres en revanche étaient très virulents.

« Ce genre d’article ne devrait même pas exister… »
et un autre si agressif que j’ai choisi de ne pas le faire paraître sur le blog. Je vous le fais court, la personne me traitait d’incompétente, juste capable d’écrire des articles clichés destinés à de nuls écrivaillons.

Je ne vous cache pas, j’ai peiné à comprendre quelle motivation animait l’auteur de ce commentaire irrespectueux pour les lecteurs du blog et ensuite pour moi.

Mais ce qui m’a le plus interpellée juste après, c’est comment des conseils pouvaient être bons pour certains et les pires pour d’autres ?

Tous les conseils d’écriture ne sont-ils pas libres d’interprétation et d’utilisation ?

Les conseils, les astuces, les techniques que je donne dans ce blog doivent vous permettre de faire un pas supplémentaire sur votre chemin d’écriture.

Pour ma part, j’ai toujours pensé que l’important pour progresser n’était pas ce que je savais mais ce que faisais de ce que je savais. Et si mon écriture n’était pas concluante c’est certainement que ma façon de faire était à améliorer. Qu’il y avait certainement moyen de faire différent et mieux.

Quand je découvre des nouveautés, je teste et je vois comment les intégrer dans mon apprentissage. Ce que je veux dire par là, c’est que les conseils, les astuces, les techniques doivent s’incarner. Mon intention au travers de ce blog est de vous dévoiler des techniques, des méthodes, des conseils et de vous laisser les rendre vivants et actifs.

Ça, c’est mon intention mais surtout, je veux partager avec vous cette fabuleuse passion de l’écriture. Un domaine dans lequel on ne cesse jamais d’apprendre… En effet, on n’écrit plus aujourd’hui comme il y a cinquante ans pour la simple et bonne raison que de nouveaux domaines ouvrent de nouvelles perspectives quand on les associe à l’écriture, que les lecteurs d’aujourd’hui ont de nouvelles attentes…

Ce que j’ai déjà donné dans ce blog (et ce qu’il me reste à vous transmettre !) représente des années de travail, de recherches, de tests…

Aujourd’hui, j’ai besoin de vous.

J’ai besoin d’un retour pratique à travers vos commentaires, les partages sur les réseaux sociaux et les recommandations que vous allez faire de cet article.

Ces retours seront autant d’encouragements qui vont me permettre de continuer à faire le maximum.

J’ai besoin de savoir si ce que je donne vous plaît et si ça vous permet de passer à un niveau supérieur d’écriture.

Autre chose, n’hésitez pas à utiliser ces commentaires pour faire un retour mais aussi pour me donner des idées de ce que vous souhaitez que je présente, que je travaille ou que j’aborde. C’est un bon moyen d’interaction entre nous.

Je ne sais pas comment vous êtes arrivé sur ce blog et peu importe si c’est le hasard. Einstein disait que ” le hasard, c’est Dieu qui passe incognito”. Alors soyez tous les bienvenus !

Je n’avais pas du tout prévu ce genre d’article. Mais ces commentaires virulents m’ont poussée à modifier ma publication. Ne pensez pas que je refuse les contestations ou les avis différents. Au contraire. La diversité fait la richesse. Mais les échanges doivent rester respectueux. Et si mes conseils, mes techniques ou autres ne plaisent pas… le net ne manque pas de diversité. Que ce soit clair, je n’oblige personne à lire mon blog ni à suivre mes conseils.

 

La zone commentaire est à vous… J’attends vos retours ! J’ai hâte de les lire

À vos succès d’écriture…

 

Share This