Quels seront vos livres d’été ?

Partager :

Voilà l’été, les premiers départs et pour vous peut-être bientôt les vacances. Dans les bagages et les valises, entre la crème solaire, le maillot, la serviette de bain ou les chaussures de randonnée… certainement des livres !

 

 

 

Avant de découvrir la liste des livres que vous envisagez de lire cet été, je vous donne la mienne :

Il y a quelques jours, j’ai commandé un livre que je rêvais de lire depuis longtemps.

Il s’agit d’un livre de Pierre Rabhi :

Du Sahara aux Cévennes : Itinéraire d’un homme au service de la Terre-Mère

 

Connaissez-vous Pierre Rabhi ?

Si oui. Alors vous êtes chanceux. Car c’est un homme fascinant.

Si non, je vous laisse découvrir son portrait dans cette vidéo (durée 20’10) :

 

 

Depuis 1981, Pierre Rabhi transmet son savoir-faire dans les pays arides d’Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd’hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Il est l’initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme et aussi l’auteur de nombreux ouvrages :

Entre autres

Manifeste pour la terre et l’humanisme : Pour une insurrection des consciences

(Babel 2011)

Une des citations du livre :

On voit s’ériger des générations d’enfants qui, faute d’un éveil à la vie, sont réduits à n’être que des consommateurs insatiables, blasés et tristes.

De quoi méditer !

Et le plus récent :

Vers la sobriété heureuse

(Babel, septembre 2013) que je lirai très vite.

 

Le second livre de ma liste :

 

La Vie contrariée de Louise Corinne Royer

Le mot de l’éditeur :

Lorsque James Nicholson apprend l’existence d’une grand-mère qui vit en France, au Chambon-sur-Lignon, il est trop tard. Comme seul testament, Louise laisse à son petit-fils venu des États-Unis un cahier rouge, journal intime de sa jeunesse. Au fil des pages lues par Nina, serveuse dans le petit hôtel où il séjourne, l’Américain découvre que le village protégea des milliers de réfugiés sous l’Occupation.

Pourtant, même les plus belles histoires recèlent leur part d’ombre et de mystère. De la liaison de Louise avec Franz jusqu’au terrible secret des enfants cachés, James plonge dans un passé familial où la barbarie bouscule l’innocence et l’amour. Nul ne peut tout à fait se soustraire à son destin, mais il appartiendra à Nina, la lectrice, de décider si toute vérité est, ou non, bonne à dire.

Ma meilleure amie l’a lu. Elle a adoré. Je lui fais confiance.

 

Le 3e livre de ma liste sera :

 

La robe de Hannah : Berlin 1904 – 2014 de Pascale Hugues

Ce qui m’a attirée dans ce livre c’est que l’héroïne est une rue berlinoise, ni grande ni belle ni célèbre, une rue d’autant plus anonyme que son nom n’est jamais cité.

Lorsque la Française Pascale Hugues s’installe en Allemagne il y a vingt ans, elle prend le premier appartement qu’elle trouve. En flânant dans sa rue, construite en 1904 et détruite à 80 % pendant la guerre, lui vient une idée de journaliste : raconter, à travers le destin des gens qui ont habité là, l’histoire de l’Allemagne. L’auteur pensait que personne ne répondrait à ses petites annonces. À tort. Du bout du monde, des survivants de la Shoah la contactent, elle retrouve des témoins des laborieuses années de l’après-guerre, des décennies contestataires (70-80) et, enfin, de ces familles réunies après la chute du Mur.

 

Je compte aussi me plonger dans :

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlauren
Ainsi que dans le Journal d’un écrivain en pyjama de Dany Laferrière

Voilà, je lirai peut-être d’autres livres mais ceux-ci seront prioritaires.

L’idée de cet article est d’élargir nos horizons.

N’hésitez pas à partager vos lectures d’été dans les commentaires. Merci pour nous tous.

 

À vos succès d’écriture…

 

AVERTISSEMENT !
Certains lecteurs ont demandé une rallonge pour participer au concours de nouvelles et peaufiner leur texte. Les demandes ont été formulées si gentiment qu’il m’a été difficile de refuser. Cette décision permettra aussi aux derniers abonnés de participer. Le 2e concours de nouvelles fermera donc ses portes le :

15 juillet 2014 à minuit (heure de Paris)
PS : Merci aux participants ayant déjà envoyé leur nouvelle. Bon courage à ceux qui écrivent encore !

 

 

8 commentaires

  1. marie dit :

    Je ne sais pas pour les premiers livres de ta liste mais je viens tout juste de terminer Le liseur du 6h27 et c’est vraiment un coup de coeur pour moi. Je ne doute pas que tu aimeras aussi. Le journal d’un écrivain en pyjama de Laferrière est très bien aussi.

    Pour ma part, de retour de vacances, j’ai fait une razzia à la librairie. Je suis a lire Le bon fils de Pascal Bruckner. Ensuite, ce sera Au revoir lå-haut de Pierre Lemaître. La beauté des lectures est que l’une entraîne la suivante. Une longue liste de titres se trouve dans mon sac encore!!! Mon budget me crie de me tenir éloignée des librairies 🙂

    Marie

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Salut Marie

      Je crois en effet que Le liseur de 6h27 va beaucoup me plaire.
      Comme tu dis avec la lecture, on n’a jamais fini de découvrir !

      Bonne reprise et bon courage

  2. Jean-Patrick dit :

    Pour ma part, j’ai commencé mes vacances en lisant Raphaël Confiant « le bataillon créole », puis Patrick Chamoiseau « Texaco ».
    Après avoir pris l’avion, j’ai retrouvé Raphaël Confiant « le nègre et l’amiral » et j’ai glissé vers Maryse Condé « Victoire, les saveurs et les mots ».
    Mon épouse me réserve sa lecture actuelle : « la rue Case-Nègres » de Joseph Zobel.

    Quand on est en Martinique, on s’y plonge à 100%, n’est-ce pas ?

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Jean-Patrick

      Vous avez raison, les livres sont aussi une façon de découvrir un lieu.
      Je vous souhaite de bonnes vacances… N’abusez pas du Ti punch. Il deviendra alors plus difficile de distinguer les lignes !

      Bien à vous

  3. CHATELIN-RECH dit :

    Bonjour, « le liseur du 6h27 » est un excellent livre dont le héros est le Livre, la culture dans la société de consommationd’aujourd’hui.

    C’est une véritable épopée, l’histoire d’un partage, d’un don de soi, qui vous tient en haleine jusqu’à la fin.

    Bonne lecture.

  4. LOPEZ dit :

    Mes livres sont des outils sur l’apprentissage du « bien écrire ».
    Tels que :
    L’Art de ponctuer. Bernard Tanguay
    Lexique des règles typographiques – Imprimerie Nationale
    La ponctuation maîtrisée – Raymond Jacquenod
    Dictionnaire de l’orthographe – André Jouette
    Les plaisirs savoureux de romans seront à déguster plus tard…
    PS/ Je termine la correction de mon roman policier… Un vrai délice, ou supplice : c’est selon… Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article