Deux infos à partager

Partager :

guide-facebookDe nombreux mails en lien avec écriture atterrissent régulièrement dans ma boîte mail. Dans cet article, je partage deux informations intéressantes…

 

1 / Préambule, nouvelle plateforme d’écriture collaborative

 

Nassim Baghery et Cassandra Beaulieu ont lancé Préambule, une nouvelle plateforme d’écriture collaborative.

Cliquez sur le lien pour visiter la plateforme : http://www.preambule.cc/

Quelques informations à propos de Préambule

 

L’utilisation de la plateforme est gratuite.

La plateforme Préambule permet à ses utilisateurs de partager leurs « préambules » c’est-à-dire leur début d’histoire  (de 1 à 3 pages), de continuer celles des autres et/ou de lire et de voter pour les préambules et les histoires terminées qu’ils auront aimés.

N’importe quel utilisateur peut partager un préambule. Ce début d’histoire se classera parmi les autres préambules qui constitueront une sorte de bibliothèque de premiers chapitres. Les utilisateurs pourront parcourir ces préambules et voter pour ceux qu’ils apprécient.

Chaque auteur-utilisateur est libre de choisir un préambule ou plusieurs et d’écrire une suite d’environ 10 à 20 pages. Plus explicitement, plusieurs utilisateurs différents peuvent poursuivre plusieurs préambules. Il peut donc y avoir plusieurs histoires dans la bibliothèque ayant le même préambule de départ.

Chaque histoire terminée se retrouvera dans la bibliothèque avec les noms des deux auteurs.

Intéressant, non ?

Grâce au net, Préambule réinvente le « cadavre exquis ». Il fallait y penser !

Bonne continuation aux créateurs de Préambule et bon amusement aux utilisateurs. Écrire des débuts d’histoires ou en continuer d’autres sont une façon comme une autre de travailler son écriture. L’idée de continuer l’histoire d’un autre peut être très stimulante pour l’inspiration.

 

2 / Concours d’écriture : Prix Hervé Bazin de la microfiction

 

La Ville de Trélazé, plus particulièrement la Médiathèque Hervé-Bazin et l’Association Présence Hervé Bazin lancent l’édition 2016 du concours d’écriture Prix Hervé Bazin de la microfiction.

Parrainé par l’Académie Goncourt, ce prix s’adresse à tous, à partir de 14 ans.

Les participants sont invités à rédiger un récit court et inédit (une microfiction de 1000 mots) sur le thème :

« La nature, moi, vous, nous ! Toute une histoire ! »

 

Tous les genres de fiction sont acceptés (fantastique, policier, etc.).

Les informations pratiques et le règlement complet sont disponibles ici

À noter : la date de clôture est fixée au 10 juin 2016 minuit.

Alors, tous à vos plumes !

 

À vos succès d’écriture…
 

 

8 commentaires

  1. Jean-Patrick dit :

    En bon Normand : peut-être bien que oui, peut-être bien que non !

    Le jeu du cadavre exquis était un jeu ; Préambule est une plate-forme où compte autant l’avis des spectateurs que l’imagination de l’écrivain… Où est la création ? Je me le demande. Et quel est l’inventeur du récit après Préambule ?

    Le concours Hervé Bazin est intéressant… mais il a plusieurs défauts : il faut écrire (c’est bien), payer (10 euros), imprimer (5 exemplaires), se déplacer (article 11) et abandonner ses droits (article 14). Autrement dit, se décarcasser pour la gloriole.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      La création ? Elle est partout. Les avis ne sélectionnent pas un préambule mais plusieurs. Libre à chacun de créer selon son affinité avec un préambule.

      Je ne comprends pas bien votre question Et quel est l’inventeur du récit après Préambule ?

      Quant au concours Hervé Bazin mais il a plusieurs défauts :
      il faut écrire (c’est bien),
      payer (10 euros) – C’est assez fréquent dans les concours de nouvelles. je le précisais dans les articles du blog sur le sujet. Je précisais aussi qu’il ne fallait jamais payer davantage. Ces frais sont souvent destinés à des frais d’organisation,
      imprimer (5 exemplaires) – ben oui c’est qu’il y aura 5 lecteurs
      ,
      se déplacer (article 11) – Ça, c’est uniquement si votre nouvelle est retenue !

      et abandonner ses droits (article 14). C’est le cas dans tous les concours de nouvelles ! je le précisais dans un des commentaires des articles traitant des concours de nouvelles.
      se décarcasser pour la gloriole. Eh oui ! Mais ce n’est pas plus le cas pour ce concours que pour les autres !

      Autrement dit, se décarcasser pour la gloriole. C’est vrai… mais c’est aussi le cas quand on envoie son manuscrit aux éditeurs !

      Oui Jean-Patrick, il faut être un peu fou pour écrire encore et toujours pour si peu de reconnaissance et de retour.

      Bonne journée

  2. Jean-Patrick dit :

    Je ne comprends pas bien votre question : Et quel est l’inventeur du récit après Préambule ?
    Si je débute et que vous continuiez : est-ce honnête de signer JPB, MAC ou JPB et MAC ? Et si avec Préambule, X participent aux idées et à l’écriture, à des degrés divers, quel casse-tête !

    Pour les concours, je participe (et gagne parfois) aux gratuits, avec envoi par messagerie, sans obligation de se déplacer (oui, oui, ça existe) … et là, j’abandonne volontiers mes droits pour la gloriole. Mais demander aux auteurs d’écrire, dupliquer, expédier, payer, se montrer, très peu pour moi.
    Chacun son choix, du moment qu’on y trouve satisfaction.

  3. Célyne dit :

    Merci à toi Marie-Adrienne de partager

  4. Eric dit :

    Bonjour à tous. Je ne comprends pas ce que vous dites lorsque vous parlez de ce concours car je ne lis pas qu’il faut payer 10 € (mais qu’il est gratuit) , ni qu’il leur faut 5 exemplaires (mais 3). Je sais aussi qu’il y a beaucoup de choses qui m’échappent dans la vie, comme le temps qui passe ou les nuages dans le ciel… mais là pour ce concours j’aimerais mieux pas. Amitiés et longue route aux jolis textes et à ceux qui les écrivent.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Eric

      Excusez ma réponse tardive, un problème d’ordinateur et de connexion a compliqué la fin de ma semaine.

      Quand je parlais de 10 euros… et de 5 exemplaires… Je ne faisais que répondre au commentaire précédent. Moi j’ai lu comme vous !
      Le règlement indique bien que la participation au concours est gratuite et réclame uniquement 3 exemplaires.

      Dans un article du blog à propos des concours de nouvelles, j’avais précisé que certains étaient payants mais qu’il fallait rester vigilant. 10 euros doit être le maximum à régler. Au delà mieux vaut ne pas participer.

      Les concours sont souvent gratuits. Certains plus réputés réclament parfois des frais d’inscription. Mais cela ne me choque pas. Quand il faut lire 250 nouvelles, se charger de répondre aux uns et aux autres, récupérer les nouvelles qui arrivent… Autrement dit, cela nécessite du temps, de l’organisation… Et donc réclamer une participation ne me parait pas excessif.

      Il est aussi assez fréquent que le règlement réclame plusieurs exemplaires au participant. Ils sont destinés aux lecteurs jury. Là encore rien de bien choquant.

      Avant de s’engager dans un concours, il est toujours conseillé de prendre le temps de bien lire le règlement.

      Bonne journée.
      À vos succès d’écriture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article