Deux charades littéraires et une énigme

Partager :

L’arrivée soudaine du soleil est propice à la détente… Aussi, faisons une pause dans notre travail d’écriture et amusons-nous un peu.

 

 

 

 

Je vous propose deux charades littéraires et une énigme à résoudre.

Charade n° 1

 

« Je suis première en rang et dernière à la cour,
Je suis double au trictrac et double à l’écriture;
Et sans quitter la mer j’entre dans la structure,
Je cours avec le cerf, je vole avec l’autour.
J’accompagne l’aurore et termine le jour,
Au milieu de Paris on me voit enfermée;
Sans perdre d’un moment ni le roi ni l’armée,
En robe je préside et j’entre au Parlement.
J’ai dans tous les arrêts une double séance,
je suis toujours présente à la moindre ordonnance,
Et je ne suis jamais trouvée en jugement. »

Qui suis-je ?

***

Charade n° 2

 

«Nous sommes deux aimables sœurs,
Qui portons la même livrée
Et brillons des mêmes couleurs.
Sans le secours de l’art l’une et l’autre est parée.
La fraîcheur est dans nous ce qu’on aime le plus.
Sans marquer entre nous la moindre jalousie,
L’une de nous sans cesse a le dessous,
Et plus souvent encor l’une à l’autre est unie.
Nous nous donnons toujours, dans ces heureux instants,
De doux baisers très innocents,
Jusqu’au moment qui nous sépare.
Alors, et cela n’est pas rare,
On voit, pour un oui, pour un non,
Se détruire notre union ;
Mais l’instant qui suit la répare. »

Qui suis-je ?

 ***

Saurez-vous trouver ce qui rend ce texte particulier ?

 

Jusqu’au conflit, Gontran avait toujours voulu garantir la paix. Mais la domination du tyran sur la population contraignit l’ami du roi à agir. Son discours attrista son cousin, baron vil autant qu’abruti, mais plut aux campagnards aux abois, croulant sous l’impôt royal. Il promit qu’au mois d’avril, ayant anobli vingt compagnons, il partirait voir l’affolant tyran. L’ayant vaincu, il paraîtrait alors au palais, non sans avoir fait abolir la loi sur la taxation du mouton, qui accablait maint paysan.

***

 

J’espère que vous avez apprécié cette détente littéraire. Donnez vos réponses en commentaire.

À bientôt… Bonne lecture et bonne écriture !

 

14 commentaires

  1. isabelle dit :

    Coucou Marie-Adrienne

    Sympa tes énigmes, pour faire grésiller un peu nos neurones… il y a comme un petit peu de Fort Boyard dans l’air, les escaliers de la tour en moins, ouf !

    Charade 1 : la lettre « r »
    Charade 2 : je tourne autour du pot, mais je la trouverai, je la trouverai…
    La troisième énigme : pas de lettre « e » du tout, rare !

    @plus
    Isabelle

  2. N° 1 c’est la lettre « R »

    N°2 ce sont les lèvres.

    La particularité du texte est d’avoir été écrit sans la lettre « E ».

    Ai-je bon?

  3. Jean-Patrick dit :

    En ce qui concerne les charades, je donne ma langue au chat (qui doit en être gavé, le pauvre !)
    Pour le troisième texte, ma pensée va vers Perec avec « la disparition ». Brûlè-je ?

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonsoir Jean-Patrick

      En effet, le texte est un lipogramme. Autrement dit, il répond à une contrainte stylistique que l’auteur s’est imposée. Ce texte en effet ne comporte aucun « e ».

      Essayez et vous verrez que ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Pour la simple et bonne raison que la lettre « e » est la plus fréquente de la langue française.

      En 1969, Georges Perec réussit cette prouesse. Il écrit La Disparition , un roman en lipogramme qui ne comporte pas une seule fois la lettre e. Mais n’est pas Perec qui veut !

      Cordialement

  4. MarieBo dit :

    Charade 1 : la lettre « R »
    Charade 2 : aucune idée

    Cette petite histoire est écrite sans la lettre « E »
    Le dernier article de MarieBo : Principe de l’attraction et journal personnelMy Profile

  5. Cristy dit :

    Pour les charades, je donne ma langue au chat. Mais j’ai pu voir les réponses des autres et c’est vraiment très bien fait, bravo à ceux qui ont trouvé 🙂

    J’ai mis un bout de temps à me rendre compte qu’il n’y avait pas de « e » dans le texte, mais j’ai trouvé 😀

    Merci pour cet article qui m’a fait passé le temps agréablement !

  6. Amandine dit :

    Bonjour!
    La réponse à la première charade est la lettre « r », celle de la deuxième est les « : » et enfin le texte ne comporte aucun « e ».
    Voila! 🙂

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      C’était pas mal les réponses mais la réponse à la 2e charade ce sont les lèvres.

      Mais c’est bien d’avoir tenté !

  7. Jean-Patrick dit :

    Vous nous avez enduits avec de l’erreur : les deux premières épreuves ne sont pas des charades mais des devinettes.
    Selon le Larousse : « Charade = énigme où l’on doit deviner un mot de plusieurs syllabes décomposé en parties formant elles-mêmes un mot, d’après la définition des parties et du tout. (La charade se présente ainsi : Mon premier est…, mon second est…, etc., et mon tout est…) »

    Voilà pourquoi j’étais bloqué !
    [Faut bien que je me trouve une excuse.]

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Ok Jean-Patrick, disons devinettes au lieu de charades !

      Un aveu… je ne suis pas une spécialiste de ce genre de jeu de mots.
      En revanche, certains sont excellents et les bonnes réponses, au fond, sont arrivées très vite. Nous avons tous nos points faibles.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article