Comment écrire sans se décourager ?

Partager :

découragementVous consacrez du temps à l’écriture, mais parfois, vous vous découragez. Rien ne va comme vous le voulez et vous n’avancez plus. Mais êtes-vous sûr de ne pas torpiller vous-même votre propre travail ? Repérez les comportements qui peuvent vous porter préjudice…

 

Bien entendu, l’objectif est de les identifier pour y remédier. Et surtout, de garder toute votre énergie pour faire aboutir votre projet d’écriture !

1 / Ne pas chercher « le secret »

 

Les personnes qui écrivent demandent souvent aux écrivains publiés quel est leur secret. Je suis au regret de vous dire qu’aucun n’a de secret ni de baguette magique. Non, sachez-le, le seul et unique secret des écrivains reconnus, c’est le travail et encore… le TRAVAIL !

2 / S’essouffler après les deux ou trois premiers chapitres

 

Certains écrivains s’appliquent à travailler et retravailler les premiers chapitres… mais ne finissent jamais leur livre. Gardez votre objectif à l’esprit. Votre projet est d’écrire un livre entier pas de se focaliser sur le début… au point d’en oublier la fin.

3 / Procrastiner par peur du succès

 

Les peurs qui empêchent d’écrire ont déjà fait l’objet d’un article entier. N’hésitez pas à lire ou le relire. Vous pourriez être tout à fait surpris.

En effet, l’être humain peut avoir peur de ce qui lui fait le plus envie. La raison ? C’est qu’une fois le but atteint, il lui faudra s’attaquer à d’autres challenges encore méconnus. Stagner peut ainsi offrir quelque chose de confortable et de rassurant… Pour éviter d’en arriver là, établissez un planning d’écriture et tenez-le pour finir votre livre.

4 / Être obsédé par un manuscrit

 

Votre travail d’écriture est terminé et vous croyez en votre manuscrit. C’est bien ! Cependant cette satisfaction ne doit pas vous aveugler et vous empêcher de travailler sur d’autres projets. Si l’un de vos manuscrits est rejeté par plusieurs maisons d’édition, n’attendez pas en espérant qu’un éditeur finisse par s’y intéresser. Consacrez-vous à l’écriture d’un autre livre…

5 / Ne pas faire de l’écriture une priorité

 

Si vous voulez qu’un jour votre livre soit publié, vous devez considérer l’écriture comme une activité à part entière. Cela veut dire que vous devez parfois privilégier l’écriture plutôt qu’une sortie entre amis… Ne vous mentez pas à vous-même. Sans travail pas de réussite !

Un jour, en feuilletant une anthologie de citations, je suis tombée sur celle de Thomas Edison :

« Le génie est fait de 1% d’inspiration et de 99% de transpiration. »

Je la trouve tellement vraiment que je l’ai écrite sur une feuille et imprimée. Elle s’affiche en grand dans mon espace de travail. Une belle façon de me rappeler que travailler est nécessaire pour faire aboutir un projet.

6 / Négliger une vie hors de l’écriture

 

Attention, que l’écriture soit votre priorité ne signifie pas non plus qu’il n’y a que l’écriture dans votre vie ! Vous ne devez pas vous couper du monde extérieur car vos nouvelles expériences seront aussi des sources d’inspiration qui enrichiront vos écrits.

 

Maintenant vous connaissez « l’écriture attitude » à avoir pour ne pas se décourager et aller au bout de son projet.

Bonne écriture !

 

Posez vos questions !
Vous avez besoin de conseils ou d’idées sur un thème bien précis ?Je vous propose de rédiger des articles sur demande, sur des thèmes qui vous intéressent et qui n’ont pas encore été abordés dans ce blog. Contactez-moi dès maintenant et expliquez-moi de la façon la plus claire possible ce que vous aimeriez lire prochainement. Cliquez ici pour vous rendre sur la page Contact

 

 

5 commentaires

  1. Michou King dit :

    Je viens de vous découvrir sur internet. Je vous remercie, vos conseils vont grandement m’aider à améliorer mon roman lequel est basé sur l’approche du dialogue. À ce stade-ci  »roman » est un mot que je ne devrais pas utiliser car, j’ai écrit au fil du temps beaucoup de textes qui sont éparpillés alors je dois tous les relire et les structurer pour finalement en présenter une histoire qui captivera les lecteurs.
    <>

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Contente de vous accueillir sur Aproposdecriture. Venez quand vous voulez, commentez les articles, évoquez vos réussites, vos doutes, vos progrès…
      A vos succès d’écriture.

  2. Katiamanga dit :

    Bonjour Madame. Je viens de tomber sur vos articles qui sont très utiles pour l’écriture.En fait j’ai une grosse histoire en tête (si l’histoire vous intéresse dites le moi et je vous la raconterez.) J’ai déjà beaucoup de personnages en tête (j’ai un cahier ou je les ai dessiner)ainsi que des petites idées de scénarios en tête et j’aimerais mettre mon histoire en écrit…Deux profs de français ainsi que mes parents m’ont dit que j’avais une bonne syntaxe, »un bon coup de plume »…J’aurais besoin d’aide pour tout,et en particulier sur les scénes dramatique,tristes,etc…Car j’aime énormément les histoires tristes,dramatiques etc…

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour
      Je vous engage à lire le blog. Vous devriez trouver de l’aide. Si vous patientez un peu, un programme d’accompagnement est en cours d’élaboration. J espère le mettre en ligne prochainement.
      Bien à vous

  3. Hélène dit :

    Je me suis enfin lancée véritablement dans ma passion d’écriture mais je me retrouve bien dans cet article et j’appréhende le moment où le soufflet retombera. Je sais désormais avoir la force de rebondir mais j’aime cette vague de créativité, et j’en profite à fond.Merci pour vos conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article