2 astuces pour ne pas manquer d’idées, 1 pour les exploiter !

Partager :

Cet article participe à l’évènement interblogueurs 3 astuces pour gagner du temps (http://www.gagner-du-temps.com), organisé par Hélène du blog Coach Relax. (http://www.coachrelax.fr/blog).

Beaucoup veulent savoir comment viennent les idées…
C’est très simple : vous les trouverez partout et nulle part en même temps. Vous devez simplement faire attention à les reconnaître quand elles se présenteront à vous.

Capturer ces moments est devenu un rituel pour moi. J’en ai même créé deux outils pour m’inspirer et relancer ma créativité. Ces deux outils précieux sur lesquels je peux toujours compter sont : le carnet à phrases et le livre aux idées.

Première astuce : Le carnet à phrasesidées

Je suis toujours à la recherche d’une nouvelle façon de dire les choses, que ce soit pour décrire le ciel ou une émotion. Pour m’aider à trouver l’inspiration quand j’en ai vraiment besoin, j’ai commencé à noter les tournures de phrases sur lesquelles je tombais en lisant mes romans préférés.
C’est ainsi qu’est né mon carnet à phrases.

Autrefois, je l’emmenais partout et pouvais noter quelque chose n’importe où. Aujourd’hui, j’utilise mon téléphone. Comme il me suit partout,  il est facile d’y trouver une application ou un espace où noter une phrase intéressante.

Dès mon retour à la maison, je mets ma dernière trouvaille en lieux sûrs et note ma phrase dans mon carnet. Ce carnet contient également mes répliques préférées de films ou de téléfilms. D’une façon plus générale, j’y note toutes les phrases qui ont attiré mon œil ou mon oreille.

Au moment où je me trouve à la recherche d’une nouvelle façon de dire quelque chose dans une histoire, par exemple, décrire un jour naissant, j’ouvre mon carnet et je fouille. Je trouve forcément quelque chose de nouveau qui aidera mon imagination à cours d’idées.

Deuxième astuce : Le livre aux idées

Le livre aux idées, c’est une variante du carnet à phrases. Mais à la différence de ce dernier, le livre aux idées ne contient que des articles récoltés ça et là au hasard de mes lectures. La vraie vie est souvent plus étrange et incroyable que la fiction, alors, il serait vraiment dommage de ne pas en profiter.

Quand je lis un magazine ou un journal, je tombe parfois sur des histoires étranges ou fascinantes qui m’attirent forcément. Des vestiges d’un soldat australien de la guerre 14-18 retrouvés dans le jardin d’une maison, identifiés et remis aux descendants près d’un siècle plus tard ; ou les retrouvailles d’un frère et d’une sœur après des années de séparation et un concours de circonstances inattendues… L’étrange et l’incroyable font les meilleurs articles, mais aussi les meilleures histoires !

Ainsi, je garde mes articles très précieusement et parcours régulièrement ma « collection » pour voir si quelque chose déclenche un sujet à traiter ou une idée à utiliser. Parfois, c’est le cas et d’autres fois, je me demande ce que j’ai bien pu penser ou imaginer en archivant un article sur la disparition des plaques de rue dans un village de ma région !

Enfin, ces deux outils m’ont aidée d’innombrables fois quand j’étais enlisée et à court d’idées. Je les ai beaucoup utilisés quand je participais aux concours de nouvelles.

À une époque, je participais au moins à deux concours de nouvelles par mois. Pas pour gagner (mais je concourais quand même avec l’idée que le jury remarque mon texte !) mais pour participer et m’obliger à écrire. Un musicien répète inlassablement son morceau. Un sportif s’entraîne parfois quotidiennement… L’écrivain trouve, comme il peut, les moyens d’améliorer son écriture ! Et croyez-moi, on se prend vite au jeu. Si vous débutez en écriture, je vous recommande vivement ce genre d’entraînements. On apprend plus vite !

Le deuxième effet de cette rigueur de travail, c’est que j’ai pris l’habitude de faire attention et de regarder autour de moi, de capturer les idées étranges, inédites, merveilleuses ou terribles que je découvre et utiliserai plus tard pour booster mon imagination.

Ces deux outils ont complètement changé mon processus d’écriture. Non seulement je gagne du temps, mais surtout, au lieu d’attendre l’inspiration pour écrire… j’écris !

Là, vous pensez certainement que ça ne fait que 2 astuces pour gagner du temps.

La 3e astuce, la voilà, c’est la méthode « compte-mots »

Tous les jours, fixez-vous un nombre de mots à écrire. Débutez avec…500 mots !

Chaque jour, avant de commencer à écrire, vous connaissez votre quota de mots à écrire. Tant que vous ne l’avez pas atteint, vous ne quittez pas votre clavier.

En écrivant ainsi chaque jour pendant un mois, vous obtiendrez un document de 15 000 mots or une page contient environ 250 mots, vous aurez donc environ écrit 60 pages… de votre livre ! Vous voyez où je veux en venir ?

Ce que je veux dire par là, c’est que l’organisation est la vertu du temps gagné ou plutôt, du temps qu’on n’aura pas perdu !

Alors, à vos claviers et à bientôt

Quelles astuces utilisez-vous pour trouver des idées ?
Merci de les partager dans les commentaires.

 

22 commentaires

  1. Marie dit :

    Bonjour Marie-Adrienne ! Je pratique moi même ma version du carnet à phrase et c’est tellement vrai que c’est efficace ! Combien de fois en cours de lecture ne suis-je tombée sur ce genre de phrase tellement bien écrite que j’aurai souhaité l’avoir moi-même écrite ! Mon défi c’est de regrouper cela dans le même carnet car en ce moment, j’en ai cinq ou six qui trainent un peu partout 😉

    Merci pour les idées !

    Marie

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Salut Marie

      La technique du carnet à phrases est effectivement très très efficace.
      Moi j’organise en diverses parties. Il y a la « tournure de phrase », « excellente description »… histoire de classer un peu tout cela.

      Quand j’ai utilisé une phrase, une tournure ou autres, je la raye… histoire de libérer de la place dans le carnet, de ne pas avoir la tentation de la réutiliser de manière à me renouveler, et aussi de m’obliger à continuer de compléter mon carnet et donc de rester à l’affût.

      Le livre aux idées fonctionne aussi très bien. Je m’y plonge très souvent. Pas forcément longtemps mais j’ai toujours l’esprit et l’imagination en alerte.Ce sont de petites astuces mais elles facilitent grandement la vie d’écrivain !

      A bientôt

  2. Bonjour,

    Pour trouver des idées, je me plonge dans la thématique voulue pendant une journée et je fais tout sauf écrire.

    Mes idées viennent souvent quand je n’écris pas et que mon esprit est occupé à autre chose mais je garde au fond de ma tête la thématique du sujet.

    Chouette ce blog (que je viens de découvrir via un commentaire sur le blog de Cédric Vimeux)

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Geoffroy
      Bonjour et Bienvenue sur ce blog.
      Il m’arrive aussi d’écrire davantage quand je n’écris pas ! C’est paradoxal mais c’est vrai. Un peu comme toi, je me conditionne et m’occupe à autre chose. Mon cerveau mouline, turbine… après, il suffit de me trouver un clavier et hop… j’écris tout d’un coup.
      Là, c’est le bonheur, les mots viennent seuls !

      Reviens quand tu veux.
      Bien à toi

  3. Nadia dit :

    Bonjour,
    très bonne idée que ces carnets où l’on note ses phrases ou idées. Je l’ai fait quand j’étais jeune mais pas forcément avec une intention d’écriture. J’ai recommencé avec mon blog à noter les idées d’articles au gré de mes lectures ou autres.
    Ecrire 500 mots par jour ce serait bien; ça fait pratiquement un article. Je vais essayer.

  4. Phil-plume dit :

    Bonsoir,
    je découvre cette façon de travailler pour l’écriture et elle me parait très efficace. Je vais la mettre en pratique car venu au blogging il y a 4 mois seulement, j’ai envie également de commencer un bouquin.

    Merci beaucoup pour ce partage.
    J’ai participé aussi à l’evenement , vivement l’ebook.

    a bientôt
    Philippe

  5. charlesemmanuelpr dit :

    Je tiens a vous remercier pour cet article, je suis plutot scenariste et je voudrais savoir comment transformer un scenario en roman, ou peut-on le laisser tel qu.il est.

  6. charlesemmanuelpr dit :

    Pour les astuces c’est super, il y a vraiment des phrases pépites d’or si on les notes on pourrait soit les réutiliser soit en faire des variantes ou tout simplement s’en inspirer.

  7. Louise dit :

    Bonjour Marie-Adrienne,

    Votre article est très intéressant. Depuis toute jeune, j’ ai toujours utilisé le carnet à phrases, mais pas dans le but d’ écrire. A présent, je viens de débuter un roman historique et je vous assure que ce carnet m’ est utile !

    Merci à vous pour vos idées.

    Louise.

  8. Ferhani Jacqueline dit :

    J’utilise ce carnet depuis très longtemps et c’est vraiment génial ! Je le recommande à tous.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      bonjour Jacqueline et bienvenue sur Aproposdecriture

      Merci pour votre commentaire. Le fameux petit carnet… l’outil essentiel de l’écrivain !

      Cordialement

  9. Marie dit :

    Bonjour,

    je caresse depuis longtemps le rêve de devenir écrivain. J’adore flâner sur votre site qui est plein de bons conseils très utiles. Grâce à vous, pour la première fois, je suis occupée à planifier une idée de roman avant de me lancer à corps perdu dans l’écriture. Ce dont vous parlez dans cet article, je l’applique à ma façon grâce à l’application Evernote, qui permet de « clipper » à peu près tout et n’importe quoi (captures d’écran, notes manuscrites, enregistrements oraux type dictaphone, photos, pages web, pdf…) dans des « bloc-notes » que l’on peut créer par thématique, et en les enrichissant de tags pour faciliter leur recherche quand il commence à y en avoir beaucoup.
    Et c’est synchronisé entre mon ordi et mon iPhone ! Je le recommande vivement 🙂

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Marie

      Si grâce à moi et au blog, vous mettez en route en projet de roman alors je suis vraiment ravie.
      Evernote est un outil très pratique. Je l’utilise également.
      Merci pour votre contribution

      Bien à vous et bon courage pour votre projet d’écriture

  10. Gernina dit :

    Bonjour,
    je viens de découvrir ce blog et je ne le quitte pas des yeux une seconde. c’est tellement intéressant, j’ai déjà publié 2 livres et je trouve que je ne savais rien en écriture, je veux réparer mes erreurs en publiant un top roman. ensuite j’aimerais organiser des ateliers d’écriture quel conseils pourriez vous me donner.
    je vous remercie Marie-Adrienne,

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      D’abord, bonjour et bienvenue sur Aproposdecriture !

      Si le blog vous plait, tant mieux. Il y a beaucoup à apprendre dans le domaine de l’écriture alors votre remarque ne m’étonne pas. Et entre nous, heureusement. Ce blog est aussi là pour bousculer les certitudes. Si je n’avais plus rien à apprendre du tout, je crois que l’écriture ne m’intéresserait plus. Là nous avons de quoi nous satisfaire, le domaine est infini !

      Quant aux ateliers d’écriture, que pourrais-je vous dire sur le sujet ? Quels conseils vous donner ?

      J’ai participé et animé des ateliers. C’est une bonne façon d’apprendre à jouer avec les mots. Mais j’ai toujours regretté de ne pas recevoir ou transmettre de la technique littéraire. Je n’ai jamais appris à construire un personnage, une intrigue ou à créer du suspense dans un atelier. Et pourtant nous écrivions !

      Les ateliers d’écriture se limitent souvent à des jeux d’écriture, rien de plus. C’est déjà énorme me direz-vous, mais ce n’est pas ce qui aidera pour l’écriture d’un roman ! Enfin, c’est ma vision des choses mais jouer avec les mots, ce n’était pas précisément ce que je cherchais.

      Le seul atelier d’écriture qui m’a vraiment aidée à écrire une histoire, c’est un long week-end d’écriture destiné à l’écriture de livres pour enfants. Là, j’ai adoré car il a parfaitement répondu à mes attentes. Tous les participants écrivaient beaucoup. Nous assistions tous à cet atelier pour comprendre les spécificités de l’écriture jeunesse. D’ailleurs, une fois expliquées, le but de ce week-end était d’écrire un livre pour enfant. Génial !

      Bien à vous

  11. Jenny dit :

    Alors ça c’est une excellente idée! Le carnet à phrase, je n’y aurais jamais pensé.
    Grâce à toi j’ai déjà créée mon propre Thésaurus, et maintenant je pense faire mon carnet à phrase aussi. j’avais l’habitude de noter des phrases qui attirait mon regard sur des papier volant mais je les perdaient souvent.
    Merci pour ton blog, je l’adore. Il y a tellement d’astuce, d’inspiration… merci Marie-Adrienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article