Une bonne nouvelle à partager !

Partager :

bouteille-champagneJe rédige cet article pour partager une bonne nouvelle avec vous…

 

 

 

 

 

Samedi, j’ai fêté la sortie prochaine du livre :

 

 

Le désamour – De la maltraitance à la résilience

Leïla Zaoui – sortie 3 mars (Michalon)

 

J’ai rencontré Leïla en juin 2014. Nous nous sommes retrouvées dans un café du centre-ville pour parler de son projet. Elle m’avait contactée quelques jours plus tôt et cherchait de l’aide pour écrire son histoire. Pour celles et ceux qui l’ignorent, je précise que j’exerce le métier d’écrivain biographe depuis onze ans. (Mon site http://www.lecrigraphe.com )
 

Nous avons longuement discuté. Leila a très vite évoqué l’édition. À l’époque, je lui ai répondu qu’en matière d’écriture, elle pouvait compter sur moi. Mais pour édition, rien ne dépendait de moi.

Tant pis, elle avait trop envie de raconter et nous nous sommes lancées dans l’aventure. Leïla m’a fait confiance. Nous avons fait un bon bout de chemin ensemble.

En mai 2015, j’ai mis le point final au manuscrit. Leiïla n’était jamais revenue sur son idée d’édition. Mais, après la relecture complète du livre et mûre réflexion, le sujet est réapparu. Nous y avons réfléchi. Et j’ai laissé Leila s’atteler à la recherche des éditeurs, mon planning tendu ne me laissait pas une minute. Je l’ai juste conseillée dans ses sélections (éditeurs, lettre d’accompagnement…).

Juin 2015… les manuscrits sont tous partis par la poste ou par mail. Il restait à patienter.

La suite, vous l’avez devinée !
Alors bien sûr, je suis ravie pour Leila qui a réalisé son rêve ! Mais aussi pour moi. En rentrant de son premier rendez-vous chez l’éditeur, Leila s’est empressée de m’appeler, trop heureuse de rapporter que mon écriture avait conquis l’éditeur. Et là, je dois l’avouer, j’ai éprouvé une grande fierté car l’écriture de l’autre reste un vrai « travail d’équilibriste ».

Samedi donc, Leila m’a invitée au restaurant pour fêter la sortie imminente de son livre. Elle était rentrée de sa dernière visite chez l’éditeur les bras chargés de plusieurs exemplaires. Elle m’avait promis le premier !
Nous avons passé une délicieuse soirée. Au cours du repas, Leila m’a offert son livre, dédicacé. C’était un moment très émouvant. Sa belle dédicace est partie enrichir mon jardin secret.

Mon nom de figure pas sur la couverture, pour la simple et bonne raison que je ne l’ai pas souhaité. J’ai préféré laisser Leila savourer son bonheur. Elle, en revanche, a tenu à ajouter des remerciements à mon égard à la fin du recueil. Car elle ne se prétend pas l’auteur du livre.

Voilà, je voulais partager ce petit moment de grâce avec vous.
J’ai la satisfaction d’une mission bien accomplie, de la reconnaissance de mon écriture et celle indéfectible de Leila… Quel beau métier j’ai !

 

À vos succès d’écriture…

 

 


La clôture du 4e CONCOURS DE NOUVELLES organisé par Aproposdecriture approche. Mais vous avez toujours le temps d’y participer.

Lisez le règlement du concours et participez !

 

Envoyez votre nouvelle à cette adresse aproposdecriture59@gmail.com
AVANT le 29 février 2016 minuit
.
Indiquez svp : 4e Concours de nouvelles, dans l’objet de votre mail.

PS : à ce jour, j’ai reçu 18 nouvelles. Merci aux participants.

19 commentaires

  1. Célyne dit :

    Félicitations à vous deux!

  2. Agnes Castera dit :

    Compliments à Leila et à Marie-Adrienne. Succès à « Le Désamour ». Et merci d’avoir partagé avec nous cette bonne nouvelle!

  3. Jean-Philippe dit :

    Bravo Marie-Adrienne ! Cela a dû être un réel et vrai plaisir que de découvrir le livre de Leïla. 🙂
    Le dernier article de Jean-Philippe : C’est qui ce Jean-Louis Aubert ?My Profile

  4. Lina dit :

    Voilà une excellent nouvelle en reconnaissance de ton talent d’écrivain Marie-Adrienne. A quand la sortie de TON livre attendu avec tant d’impatience ?
    Cordialement
    Lina

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Lina

      Merci pour ton commentaire.
      Pour l’instant, mon intérêt se porte sur mon métier de biographe que j’adore et sur ce blog car j’aime transmettre et j’ai des tas de projets pour lui.
      Ensuite, je rêve d’un destin à la Giuseppe Tomasi di Lampedusa, auteur d’un SEUL roman, Le Guépard ! Une œuvre magnifique
      Tous les rêves sont permis.

      Bien à toi

  5. Leclercq dit :

    Félicitations et beaucoup de succès pour ce livre.
    Cela doit être un grand bonheur.
    Bravo !

  6. Maeva dit :

    C’est une belle victoire ! Le titre me donne des frissons je dois l’avouer, on devine aisément la puissance du livre. J’irais volontiers le chercher !

    Bravo à vous deux !

  7. alilouch Hamid dit :

    je souhaite un succès éternel à Laïla. Bravo à vous deux. Moi-même, je viens de finir la rédaction d’une histoire de 130 pages (12X18) et je cherche quelqu’un pour y jeter un coup d’œil avant de l’envoyer à une maison d’éditions.

  8. Betty dit :

    Marie-Adrienne,

    Félicitations pour tout ce chemin parcouru avec Leïla 🙂
    Bravo à toutes les deux !
    J’ai bien envie de me procurer son livre !

    Betty.

  9. Ferhani dit :

    Je souhaite un long chemin à Léila dans le milieu littéraire et j’adresse toutes mes félicitations à Marie-Adrienne, pour sa gentillesse et sa grande générosité de cœur.

  10. Evelyne dit :

    Bravo pour ce beau résultat,vers lequel nous orientent tous vos conseils! Cela prouve aussi que la biographie n’est pas seulement un album de souvenirs, mais c’est une écriture en vue d’être lue et donc qui peut avoir un public.

  11. c’est un espoir et un bon point de départ pour elle, j’espère publier le mien dans quelques mois, mais ce qui est sûr trouvé un éditeur sera un handicap à la sortie de mon livre, faut il crier du secours?

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Crier au secours peut-être pas mais bien se renseigner sur la ligne éditoriale des éditeurs, leurs préférences en matière de présentation de manuscrit (manuscrit papier, police, marges, interlignage ou manuscrit fichier informatique avant d’envoyer vos manuscrits).

      Bien à vous

  12. Marité dit :

    Bonjour Marie-Adrienne

    Je ne suis pas partisane des biographies ou des témoignages mais je m’associe de tout cœur à votre joie et je vous souhaite beaucoup beaucoup de succès et BRAVO !!! Que vos rêves se réalisent !!! Et surtout croyez y de toutes vos forces. Il y a de la place pour d’autres Tomasi di Lampedusa. En tout cas, merci pour votre joie à transmettre.
    Affectueusement
    Marité

  13. Félicie dit :

    Félicitations! J’imagine votre joie à toutes les deux !! Cette histoire de vie ressemble justement à celle de la personne dont j’écris actuellement la biographie, ma première! Quel métier extraordinaire!! Encore Bravo à vous deux !!

  14. Sarah dit :

    Bonsoir,
    Très très heureux pour vous Marie-Adrienne, certes « être heureux c’est faire des heureux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article