Restez à l’affût des succès de librairie

Partager :

Pourquoi rester à l’affût de ce qui s’écrit

 

Dans un article précédent, j’ai préconisé de lire ce qui s’écrivait de mieux. C’est même indispensable quand on veut devenir écrivain. Mais il faut également rester en état de veille permanente, surveiller les livres qui marchent et tenter de comprendre pourquoi.

Si vous envisagez d’écrire un roman, vous ne pouvez pas ignorer les auteurs à succès. Lisez-les, même en partie, examinez leur style, estimez la qualité de leurs intrigues. Regardez comment ils s’y prennent pour raconter, décrire, dialoguer, comment sont leurs personnages… Bref, cherchez les raisons pour lesquelles leurs livres plaisent à des millions de lecteurs.

Comment identifier ces succès de librairies ?

 

Il vous suffit d’aller dans une librairie et de regarder autour de vous. Les succès de librairie sont toujours mis en avant sur les étalages. Mais si vous voulez tout faire de votre fauteuil, allez par exemple sur le site Amazon.fr.

Cliquez sur Livres  puis Tous les livres. Descendez un peu sur la page d’accueil et sur la gauche, vous trouvez Meilleures ventes.

Parmi les meilleures ventes on trouve régulièrement : Marc Lévy,Guillaume Russo, Anna Gavalda, Éric Emmanuel-Schmidt, Douglas Kennedy, Colum Mc Cann, Mary Higgins Clark pour ne citer qu’eux…

Faites un tour dans cette rubrique et piochez allégrement parmi les livres vendus à plus de 20 000 exemplaires.

 

L’écriture… un long chemin !

 

Juste avant de vous laisser, précisons un petit point. Vous vous demandez  probablement pourquoi sur un blog d’écriture, nous n’avons pas encore vraiment aborder l’écriture : la création de personnages, l’élaboration d’une intrigue ou comment maintenir sa capacité d’écriture pendant des mois ou tant d’autres choses… J’y viendrai, pas d’inquiétude !

Mais tous les points que nous évoquons jusqu’ici sont essentiels pour travailler dans de bonnes conditions. Non, on ne se lève pas un matin avec l’ardent désir de se lancer dans l’écriture d’un roman. Il faut s’entrainer, s’entourer d’outils, s’échauffer, choisir son chemin d’écriture… il y a tant à faire !

Que pensez-vous des succès de librairies ? Lesquels avez-vous lu ?

Je vous dit à bientôt…

 

9 commentaires

  1. Un phoenix dit :

    Moui, la veille c’est important, mais dans le cas de littérature, les meilleurs ventes ne sont pas forcément le reflet d’un grand talent. Si le but est de vendre des livre et de se faire de l’argent d’accord, mais, et le goût du bon livre bien écrit ?
    Je suis peut être idéaliste mais ce que je veux c’est écrire un bon livre, qui exprime quelque chose, qui lorsque le lecteur le referme l’aura fait ressortir grandit; pas divertir les masses dans la facilité. Personnellement ça m’est égale de ne pas publier tout de suite. Les auteurs considéré comme de grand auteurs aujourd’hui on été reconnu souvent après leur mort. Je crois qu’il faut aussi se demandé si on veut être l’auteur d’une décennie, ou un grand auteur capable de parlé à travers les âges. Personnellement je suis sans prétention, mais je ne veut pas cédé à la facilité juste pour être lu de mon vivant. Je veux respecter mes valeur, parler avec mon coeur et toucher le coeur des gens sans cédé aux apparences.
    Après je ne sais pas, il y a peut être le moyen de rester soit même tout en adoptant une certaine patine imposé par notre temps. Mais j’ai l’intuition que si les bon auteurs se servent des lectures de leur temps pour innover, les auteurs de talents seront plutôt ceux qui sans s’imposer le filtre des auteurs de leur temps auront déjà atteint l’originalité qui déterminera les époques futures. Et je ne dit pas que je suis une auteur de talent, loin de là, mais juste je ne veut pas ressemblé aux textes des auteurs de mon temps ou des temps passé sous prétexte de pouvoir vendre. Qu’en pensez vous ?

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Je pense qu’il est préférable de rester en accord avec soi-même. C’est la seule façon de rester vrai et de donner le meilleur.

  2. kuchiki dit :

    Là par contre je ne suis pas vraiment d’accord avec vous…
    Ce n’est pas parce que l’on met un livre en tête d’affiche qu’il est forcément bon.
    Faut pas oublier que certains ont les moyens de faire une sacré pub pour nous faire passer un livre médiocre en best seller…
    Et certains ont décidé que ce livre serait le best seller…

    J’ai eu le trône de fer en main pour citer un exemple où a la lecture de certains passages j’ai sauté au plafond ! Phrases incompréhensibles, voir certains sans verbes et j’en passe… Et on va nous dire à nous d’écrire sans fautes…

    Pour mois, Tolkien est un excellent auteur, Robin Hobb et d’autres aussi qui malheureusement faute de pub ou de démarchage l’on connaitra sans doute jamais.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Je n’ai pas dit que les succès de librairie étaient les meilleurs livres ! J’ai dit qu’il fallait rester à l’affût. Autrement dit exercer une veille permanente sur les tendances. Le lecteur d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier. L’auteur d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier !

      Si certains décident de faire la pluie et le beau temps dans l’édition, les lecteurs s’en chargent aussi. Il n’y a qu’à voir les succès de Musso et de Lévy. Moi je me rappelle du livre « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » d’Anna Gavalda. Un succès de lecteurs retentissant. D’ailleurs qui n’avait pas lu ce bouquin passait presque pour un naze. Moi, j’ai commencé et ce livre m’a saoulée. Restait à comprendre pourquoi il a tant plu.

      Bien à vous

  3. franck dit :

    Votre blog est dramatique… Il n’y a pas un post pour rattraper l’autre… Tant d’amateurisme, d’idées reçues, de questionnements absurdes, visiblement vous n’avez jamais rencontré un seul écrivain… Etre à l’affut de ce qui sort, pourquoi faire exactement, se tenir au courant de quoi, ce qui plaît aux éditeurs ou au public ? Quelle idée bizarre. Je ne sais pas si vous êtes publié(e) mais si oui vous êtes visiblement tout sauf un réel écrivain…

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Si mon blog d’amateur plein d’idées reçues ne vous convient pas…
      Ne le lisez pas ! Les autres blogs d’écriture ne manquent pas sur le net.

  4. Varlet dit :

    Encore un message de Franck… Décidément Aproposdecriture l’intéresse à ce point ?
    Qu’il fasse un blog aussi généreux que celui qu’il décrie avec tant de mépris.

    A vos succès d’écriture Franck, laissez les ´incultes’ que nous sommes apprécier ce blog comme il se doit

  5. Victor dit :

    Bonjour Marie, c’est encore moi.

    Je suis d’accord avec la plupart des éléments de ton article, mais je ne pense pas qu’estimer la qualité d’une autre œuvre soit une bonne idée. Communément avec le travail d’analyse, nos propre sentiment entre en compte, et ce qui nous plaît à nous ne plaît pas forcement aux autres…
    En revanche, je pense que lire les commentaires où les postes sur les avis de ventes pourrait-être une bonne idée.

    Répond moi vite.

    Victor

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonsoir Victor

      Quand je disais d’analyser… aimer ou non l’oeuvre n’a pas d’importance. Je me dis juste que si un auteur a des millions de lecteurs, c’est certainement pour une raison. Je ne peux me résoudre à penser que les lecteurs des auteurs populaires soient tous des incultes, des niais, des nuls en littérature. Ma démarche d’analyse va au-delà. Pourquoi certains livres plaisent plus que d’autres ? Quels dénominateurs communs ont-ils ? Et peut-être peut-on apprendre d’eux. Quand je parle d’analyse, je parle uniquement technique. Personnages, intrigues, style, suspense…

      On pourrait faire la même démarche avec les films. Alors certes, certains films plaisent à des personnes. D’autres films à d’autres personnes. Mais parfois, des films plaisent à beaucoup beaucoup de personnes… Et l’analyse doit permettre de comprendre pourquoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article