L’urgence et la patience, de Jean-Philippe Toussaint

Si vous vous intéressez à l’écriture (et j’en suis sûre si vous venez sur ce blog) voici un livre qui va vous passionner.

Ce livre, c’est L’urgence et la patience, de Jean-Philippe Toussaint.

  • 106 pagesLes Éditions de Minuit (1 mars 2012)

Table

Le jour où j’ai commencé à écrire
Mes bureaux
L’urgence et la patience
Comment j’ai construit certains de mes hôtels
Littérature et cinéma
Lire Proust
Moi, Rodion Romanovitch Raskalnikov
Le jour où j’ai rencontré Jérôme Lindon
Pour Samuel Beckett
Le Ravanastron
Dans le bus 63

Lire plus

Georges Simenon, un romancier fascinant

Quelques mots sur Georges Simenon

Georges Simenon est né à Liège (Belgique) le 12 février 1903 et mort à Lausanne (Suisse) le 4 septembre 1989.

D’abord journaliste, auteur sous différents pseudonymes de romans populaires, il créa en 1931 le personnage de Maigret qui le rendit universellement célèbre. Il publia sous son nom plus de 200 romans, 155 nouvelles et 25 textes autobiographiques.

Les romans durs

Si les « Maigret » ont davantage marqué, je dois avouer que ce sont les « romans durs » de l’auteur que j’apprécie tout particulièrement.

Il en paraît 117 entre 1931 et 1972, date à laquelle Simenon met fin à sa carrière romanesque. Difficile, bien sûr, de passer tous ces romans en revue. Mais, en égrenant quelques titres, on s’apercevra qu’en explorant d’autres intrigues et d’autres personnages Simenon réinvente son style, ou l’affirme, et brise le cliché, encore persistant aujourd’hui, d’un écrivain talentueux mais de ligne droite, sujet-verbe-complément, allant d’un pas simple et lent d’un point A à un point B.

Simenon est, au contraire, un romancier qui sait inventer des formes de récits en fonction de ses nouveaux héros, là où Maigret l’obligeait à suivre des chemins plus balisés.

Quelques romans durs à découvrir ou redécouvrir  :

 

Vous l’avez compris… j’adore Simenon ! 

Allez, je ne vous fais pas patienter plus longtemps.Voici une nouvelle vidéo.

Interviewé le 6 mars 1960 par Gérard Pelletier à l’émission Premier Plan, Georges Simenon raconte la façon dont il a créé son célèbre commissaire Maigret. Il explique également les raisons de son succès auprès des lecteurs et son style d’écriture qui lui est propre. Un pur régal !

À bientôt…

 

10 conseils pour maintenir votre motivation à écrire

Écrire une page ne demande que quelques minutes, écrire un roman peut prendre des mois, plusieurs années, parfois une vie !

Se lancer dans l’écriture d’un roman, c’est partir pour une transat en solitaire. Nombreux sont ceux qui en rêvent, mais ils restent sur le quai en attendant le souffle de l’inspiration.
D’autres naviguent et écrivent quelques pages, mais cessent dès les premières tempêtes. La plupart se noient simplement parce qu’ils ont sous-estimé les efforts à déployer.

Si vous n’avez pas assez de motivation, jamais vous n’irez au bout de votre projet d’écriture. Mieux vaut le savoir, se préparer, et anticiper sur la baisse irrémédiable qui surviendra en cours d’écriture.

Vous manquez de motivation pour continuer votre roman… Comment faire ?

 

Lire plus

Albert Camus 1913-1960 (5 & 6)

Voilà déjà les deux derniers volets consacrés à la vie d’Albert Camus.

Je garde un grand souvenir de ces cours de français ou de philosophie pendant lesquelles on étudiait La Peste, Caligula, Le mythe de Sisyphe. C’est vrai bonheur pour moi de redécouvrir ces auteurs avec vous.

Si vous souhaitez lire une biographie de Camus, je vous conseille celle-ci :

Mais en attendant, je vous laisse découvrir les dernières vidéo

La vie de Camus s’est achevée…le 4 Janvier 1960 dans un accident de voiture. La route était déserte, sèche, droite… le destin !

À bientôt, pour une autre vie d’écrivain.

Comment construire ses personnages de roman

1/ Personnages : les éléments essentiels d’un roman

Il y a peu, j’ai reçu un mail me demandant quelle méthode appliquer pour construire les personnages d’un roman. À ce propos, continuez de me poser vos questions, j’y répondrai au fur et à mesure par des articles plutôt que par mails car les réponses concernent et intéressent tous les lecteurs de ce blog. D’ailleurs, j’en profite pour remercier ceux qui m’en posent. Je vous demande juste d’être patients. Je répondrai à toutes les questions. Promis !

Avant de poursuivre, je dis et redis, chaque auteur doit mettre au point sa propre méthode, c’est-à-dire ce qui marche pour lui. Ne pas avoir de méthode, c’est risquer de connaître l’angoisse de la page blanche. Pire, c’est se mettre en danger et risquer de transformer le plaisir de l’écriture en calvaire.

Sans méthode, je serai paralysée et je préfère de loin approcher l’écriture avec impatience et m’en faire une joie à l’avance. Seulement, je ne veux pas vous imposer ma méthode. Je vais me contenter de vous la livrer, de donner mes convictions et comment elle fonctionne pour moi. À vous de découvrir votre propre méthode par approches successives,  en essayant différentes choses jusqu’à ce que vous sentiez ce qui vous convient.

Lire plus