Homophones grammaticaux

Cet article répond à la question laissée dans un commentaire et un mail directement arrivé dans ma boîte mail.

 

 

 

 

 

Que sont les homophones ?

 

Ce sont des mots qui se prononcent de la même façon mais qui ont une orthographe différente. Quand ces mots n’appartiennent pas à la même catégorie grammaticale, on les appelle des homophones grammaticaux.

Dans cet article, nous allons évoquer : « leur » ou « leur(s) » ?

1 / leur(s) : déterminant possessif.

Il fait partie d’un GN dont le noyau est un nom masculin ou féminin, singulier ou pluriel.
Il s’accordera en genre et en nombre avec le nom qu’il précède :

exemple : Je ne comprends pas leurs scrupules.

Petite astuce : pour ne pas se tromper,

on écrit LEURS (avec un S) lorsqu’on peut le remplacer par SES,
on écrit LEUR (sans S) lorsqu’on peut le remplacer par SON.

Remarque :

Un adjectif peut s’intercaler entre le déterminant et le nom. Les règles habituelles d’accord restent valables.

exemple : Les clientes ont dépensé leurs dernières pièces

le leur – la leur – les leurs (ce sont des pronoms possessifs).

On écrit le leur ou la leur si la personne ou la chose dont on parle est au singulier :

exemple : Prenons ma voiture, la leur est en panne.

On écrit les leurs si la personne ou la chose dont on parle est au pluriel :

exemple : Je préfère mes méthodes, les leurs sont trop compliquées.

Petite astuce : pour ne pas se tromper, on peut remplacer le leur par  le sien, la leur par la sienne et les leurs par les siens ou les siennes :

La leur est meilleure que la mienne.
La sienne est meilleure que la mienne.

 

2 / leur : pronom personnel avec antécédent, à la 3e personne du pluriel.

Il ne prend jamais de s. Il est placé devant un verbe :

exemple :

Quand nos invités arriveront, tu leur offriras l’apéritif.

Remarque :

Dans les phrases de type impératif, il est placé après le verbe et on met un trait d’union entre le verbe et leur :

exemple : Les voilà,  prépare-leur un verre !

Il signifie « à eux » et il est complément indirect du verbe.

Petite astuce : pour ne pas se tromper, on remplace par lui.

exemple :

Tu ne leur diras pas la vérité.
Tu ne lui diras pas dit la vérité.

 

Voilà… après cette petite mise au point, leur et leurs ne viendront plus semer le moindre doute.

 

À vos succès d’écriture…

 

 

Ouverture du 6e concours de nouvelles !

Vous êtes très nombreux à le réclamer, je déclare donc ouvert le 6e concours de nouvelles du blog Aproposdecriture.

Lire plus

Analyse d’un roman (37e épisode)

Dans ce nouvel épisode de la série « L’Alchimie du roman » , Jean-Philippe Depotte analyse « Le Pendule de Foucault », d’Umberto Eco

Lire plus

Ne explétif, qu’est-ce que c’est ?

Il y a peu une question est arrivée dans ma boite mail. J’ai répondu et j’ai finalement pensé que la question et sa réponse méritaient bien d’être partagées

Lire plus

Le Maroc, invité d’honneur à Livre Paris

Livre Paris s’est terminé (24 au 27 mars) il y a peu et je souhaitais partager quelques informations…

Lire plus