Marcel Proust : une vie d’écrivain (4)

Partager :

C’est un peu nostalgique que je clos cette série dédiée à Marcel Proust. Vous avez été nombreux à apprécier. Merci pour vos témoignages. J’espère vous avoir transmis un peu de ma passion pour l’auteur. Mais je parle, je parle… et vous fais attendre. Voilà donc cette 4e et dernière vidéo :

L’œuvre de Marcel Proust :

• Les Plaisirs et les Jours (1896).
• Traduction : La Bible d’Amiens de John Ruskin ((1904).
• Traduction : Sésame et les lys de John Ruskin (1906).
Du côté de chez Swann (1913).
À l’ombre des jeunes filles en fleurs (1918).
• Pastiches et Mélanges (1919).
Le Côté de Guermantes I et II (1920 -1921).
Sodome et Gomorrhe I et II (1921- 1922).
La Prisonnière [ou La Fugitive] (posthume, 1923).
Albertine disparue (posthume, 1925).
Le Temps retrouvé (posthume, 1927).
• Jean Santeuil (posthume, 1952).
• Contre Sainte-Beuve (posthume, 1954).

 

Le questionnaire de Proust

Vous avez probablement entendu parler du fameux « questionnaire de Proust ».
En connaissez-vous l’histoire ?

Proust découvre ce questionnaire alors qu’il est encore adolescent. Ce jeu anglais datant au moins des années 1860 était nommé Confessions. Il figure dans un album en anglais de sa camarade Antoinette, fille du futur président Félix Faure, dont le titre original est « An Album to Record Thoughts, Feelings, &c » (un album pour garder pensées, sentiments, etc.). À cette époque, ce genre de jeu est en vogue. La mode en vient d’Angleterre : les questionnés peuvent y dévoiler leurs goûts et leurs aspirations.

Proust s’y essaye à plusieurs reprises, toujours avec esprit. Le manuscrit original de ses réponses de 1890 et intitulé « Marcel Proust par lui-même », est retrouvé en 1924 et vendu aux enchères le 27 mai 2003 pour la somme de 102 000 euros.

Proust n’a pas repris exactement le questionnaire anglais original. Outre la traduction, il a séparé des questions, en a ignoré certaines et en a ajouté d’autres.

Questions originales Version de Proust Réponses de Proust vers 1890
Your favourite virtue. Ma vertu préférée. Le besoin d’être aimé et, pour préciser, le besoin d’être caressé et gâté bien plus que le besoin d’être admiré.
Your favourite qualities in a man. La qualité que je préfère chez un homme. Des charmes féminins.
Your favourite qualities in a woman. La qualité que je préfère chez une femme. Des vertus d’homme et la franchise dans la camaraderie.
Your chief characteristic.
What you appreciate the most in your friends Ce que j’apprécie le plus chez mes amis. D’être tendre pour moi, si leur personne est assez exquise pour donner un grand prix à leur tendresse.
Your main fault Mon principal défaut. Ne pas savoir, ne pas pouvoir « vouloir ».
Your favourite occupation. Mon occupation préférée. Aimer.
Your idea of happiness. Mon rêve de bonheur. J’ai peur qu’il ne soit pas assez élevé, je n’ose pas le dire, j’ai peur de le détruire en le disant.
Your idea of misery. Quel serait mon plus grand malheur ? Ne pas avoir connu ma mère ni ma grand-mère.
If not yourself, who would you be? Ce que je voudrais être. Moi, comme les gens que j’admire me voudraient.
Where would you like to live? Le pays où je désirerais vivre. Celui où certaines choses que je voudrais se réaliseraient comme par un enchantement et où les tendresses seraient toujours partagées.
Your favourite colour and flower. La couleur que je préfère. La beauté n’est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie.
La fleur que j’aime. La sienne- et après, toutes.
Your favorite bird. L’oiseau que je préfère. L’hirondelle.
Your favourite prose authors. Mes auteurs favoris en prose. Aujourd’hui Anatole France et Pierre Loti.
Your favourite poets. Mes poètes préférés. Baudelaire et Alfred de Vigny.
Your favourite heroes in fiction. Mes héros dans la fiction. Hamlet.
Your favourite heroines in fiction. Mes héroïnes favorites dans la fiction. Bérénice.
Your favourite painters and composers. Mes compositeurs préférés. Beethoven, Wagner, Schumann.
Mes peintres favoris. Léonard de Vinci, Rembrandt.
Your favourite heroes in real life. Mes héros dans la vie réelle. M. Darlu, M. Boutroux.
Your favourite heroines in real life.
What characters in history do you most dislike.
Your heroines in World history Mes héroïnes dans l’histoire. Cléopâtre.
Your favourite food and drink.
Your favourite names. Mes noms favoris. Je n’en ai qu’un à la fois.
What I hate the most Ce que je déteste par-dessus tout. Ce qu’il y a de mal en moi.
World history characters I hate the most Personnages historiques que je méprise le plus. Je ne suis pas assez instruit.
The military event I admire the most Le fait militaire que j’admire le plus. Mon volontariat !
The reform I admire the most La réforme que j’estime le plus.
The natural talent I’d like to be gifted with Le don de la nature que je voudrais avoir. La volonté, et des séductions.
How I wish to die Comment j’aimerais mourir. Meilleur – et aimé.
What is your present state of mind. État d’esprit actuel. L’ennui d’avoir pensé à moi pour répondre à toutes ces questions.
For what fault have you most toleration? Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence. Celles que je comprends.
Your favourite motto. Ma devise. J’aurais trop peur qu’elle ne me porte malheur.

Que répondrez-vous à ce questionnaire ?

À très bientôt pour une autre vie d’écrivain…

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter et à le partager sur Facebook ou Twitter en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Merci d’avance

 

2 commentaires

  1. LINA VARLET dit :

    Bonjour Marie-Adrienne,

    Voilà la série PROUST est terminée, ce fut un émerveillement d’entendre raconter la vie de ce grand HOMME. J’attends avec impatience le prochain auteur.
    Merci de m’avoir fait partager ce bon moment !!! Cela ajouté aux tics et manies des auteurs……on en découvre des choses !!!!

    Amicalement.
    Lina

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Merci Lina, ton enthousiasme fait chaud au coeur.
      Tu devrais apprécier le programme à venir de cette rubrique.
      C’est vrai qu’on y apprend beaucoup de choses. C’est aussi l’occasion de découvrir un auteur, de vouloir le lire ou le relire.

      À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article