Le livre numérique ou ebook

Partager :

Le livre numérique prend une part de plus en plus importante dans le milieu de l’édition et plus particulièrement dans celui de l’auto-édition. Certains aspects juridiques diffèrent de ceux du livre papier et il est important de bien s’informer si l’on veut diffuser son manuscrit.

 

******************************************************************

Participez au 1er concours d’écriture du blog Aproposdecriture.
Pour en savoir davantage, cliquez ici

 

Information importante :

À la demande de plusieurs participants,

la clôture du concours est reportée au 30 août 2013 minuit !

Pourquoi ?

Parce cette période de vacances était propice à la lecture de nouvelles. Les participants apprécieront certainement ce délai supplémentaire.Et puis c’est le 1er concours organisé par le blog… soyons indulgents !

************************************************************************************************************************

L’un des lecteurs du blog m’a demandé des informations concernant l’ISBN d’un livre numérique. J’ai pensé que la réponse pouvait intéresser d’autres lecteurs et je réponds via cet article enrichi d’autres informations.

Un livre numérique ou un ebook est un livre électronique contenu dans un fichier PDF ou epub que l’on peut lire sur écran : une liseuse, une tablette, un ordinateur, un smartphone. Cependant la lecture sur liseuse est plus confortable, plus ergonomique car plus proche de celle du papier.

Le Cybook de la société Cytale fut le premier appareil à permettre de lire des livres numériques. Dix ans plus tard, en 2008, sont apparus de nouveaux modèles plus performants, plus élaborés et grand public. Cette nouvelle manière de lire a vite intéressé certains éditeurs qui voyaient là une possibilité de réduire considérablement les coûts de fabrication.

Mais ce nouvel outil a également intéressé certains auteurs, dont les manuscrits avaient été refusés par les maisons d’édition ou qui voulaient simplement se défaire de l’emprise de ces derniers. Ils ont pris en main leur édition et se sont auto-édités à moindre coût voire gratuitement sur internet. Ce fut le début de la révolution  pour les auteurs et dans le monde de l’autoédition.

Cette facilité ne doit pas occulter les aspects juridiques pour diffuser ses écrits en toute légalité.

1/ Le dépôt légal

 

Le dépôt légal est obligatoire pour les livres, quel que soit leur procédé technique de production, d’édition ou de diffusion, dès lors qu’ils sont mis à la disposition d’un public qui excède le cercle de famille, à titre gratuit ou onéreux.

De la même manière que l’on dépose les ouvrages papier destinés à la diffusion, il est impératif de déposer les livres numériques auprès de la Bibliothèque nationale de France. Et mieux vaut s’y plier si l’on veut éviter l’amende.

Le dépôt est gratuit.

2 / L’ISBN (International Standard Book Number)

 

Il est destiné à simplifier la gestion informatique pour tous les divers intervenants de la chaîne du livre : imprimeur, éditeur, libraire, bibliothèque…

Comme je l’ai dit précédemment, les livres papier, les livres numériques doivent avoir un ISBN. Un numéro propre à chaque format. C’est-à-dire qu’un ISBN est différent s’il s’agit d’un livre papier, d’un fichier epub, d’un fichier PDF ou MOBI…

Pour obtenir un ISBN, il vous suffit de vous rendre sur le site  http://www.afnil.org/ et remplissez un formulaire.

Renvoyez-le dûment complété à l’adresse  afnil@electre.com.

Conseil : précisez bien que vous souhaitez publier et vendre vous-même vos ouvrages sous forme numérique et donc que vous souhaiteriez recevoir une liste de numéros ISBN.

Une quinzaine de jours plus tard, vous recevrez une liste de plusieurs numéros d’ISBN que vous pourrez utiliser pour vos livres.

Remarque : Si le livre papier est soumis à des mentions obligatoires (date de dépôt légal, prix, adresse de l’éditeur et de l’imprimeur…), ce n’est pas le cas des ebooks ou des autres fichiers numériques.

3 / Les DRM (Digital Rights Management)

 

Plus explicitement, DRM signifie en français Gestion des droits numériques. Ils permettent de limiter l’utilisation d’un fichier que vous avez acquis. En gros, votre fichier est verrouillé et ne peut être dupliqué.

Les DRM ont été vus par l’industrie musicale comme LA SOLUTION pour empêcher le piratage avec le succès que l’on connaît.

Dans le monde de l’édition française, les DRM sont encore fortement utilisés par certaines maisons d’édition qui pensent que cette solution va protéger leurs intérêts et ceux des auteurs contre le piratage. Il suffit de fouiller sur le NET pour trouver différentes manières de supprimer ces DRM et d’échanger un ebook avec un ami. Ces protections se révèlent d’ailleurs si inutiles que de nombreux éditeurs ont décidé de vendre leurs ebooks sans DRM.

4 / Vendre son livre numérique

 

Vous pouvez vendre votre livre sur diverses plateformes :

comme Amazon en vous rendant ici.

Mais il existe de nombreuses autres plateformes, il suffit de fouiller un peu sur le net.

Remarque : si vous vendez votre livre sur plusieurs plateformes, veillez à le vendre au même prix partout !

Lisez-vous des livres numériques ? Avez-vous songé à les mettre en vente sur une plateforme ?
Votre expérience nous intéresse tous !

À bientôt…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article