Écrire le premier jet d’un roman en 30 jours (5) -2-

Partager :

intrigueVoilà la suite de la 5e étape de la méthode Écrire un premier jet en 30 jours. Il s’agit cette fois de s’occuper des intrigues principale et secondaires et de vérifier leur solidité. Une étape cruciale avant de se lancer dans l’écriture

 

 

27e jour : Isoler les fils conducteurs de l’intrigue

 

Une fois que vous avez complètement balisé et tracé les fils conducteur des intrigues et le suspense dans votre plan, vous pourrez encore mieux vérifier sa cohérence. Voyez si vous vous sentez maintenant plus à l’aise pour juger de sa solidité. Pour cela, vérifiez que chaque intrigue reste cohérente du début à la fin.

Si vous n’en êtes toujours pas sûr et que vous voulez le contrôler, isolez les fils conducteurs de l’intrigue. En isolant un fil particulier de l’intrigue dans votre plan, vous serez capable d’identifier n’importe quelle faiblesse dans ces fils et mesurer ce qui est nécessaire à améliorer.

Isoler les fils d’une intrigue est aussi une façon idéale d’identifier et de se débarrasser d’un suspense qui s’épuise. L’essoufflement d’un suspense au beau milieu de votre livre ne se révèle pas naturellement. En isolant chaque fil d’une intrigue, vous pouvez découvrir exactement où se trouvent les problèmes et les corriger.

Avec un peu d’expérience, vous deviendrez un expert et dévoilerez vos fils d’intrigue lentement mais sûrement pour maximiser le potentiel du suspense de l’intrigue. Ce qui est dans votre plan devrait se retrouver dans le livre. Alors si le rythme est solide dans le plan, il le sera dans votre roman.

Commencez ce 27e jour en enregistrant une copie distincte de votre plan balisé et tracé. Vous isolerez vos fils d’intrigue sur ce deuxième document ainsi vous ne raturerez pas votre plan balisé. Créez un document distinct pour chaque fil isolé. Vous devez vous retrouver avec un document du genre « but d’histoire » et « intrigue secondaire 3 », par exemple.

Si vous cherchez à isoler l’intrigue secondaire 3, vous pouvez baliser entièrement l’intrigue secondaire 3 et la noter dans un nouveau document appelé« intrigue secondaire 3 ».

Faites la même chose pour chaque fil dans votre esquisse d’intrigue. Attendez-vous à ce que cette partie soit encore plus désordonnée que la phase de balisage initial, parce que vous déconstruisez complètement votre plan.

Une autre approche serait de vous pencher sur votre esquisse et de la revisiter scène par scène, en copiant-collant chaque fil d’intrigue dans un document à part. Cette méthode permet d’isoler tous les fils d’intrigue en même temps. Une fois que vous avez supprimé tous les fils d’intrigue de votre esquisse, relisez-la. Sans ce fil, manque-t-il quelque chose ?

Maintenant, essayez de mettre ce fil d’intrigue ailleurs dans le plan. Peut-il se mettre ailleurs ? Ça se pourrait. Si une partie de votre fil conducteur s’adapte ailleurs dans votre plan, il faudra décider du meilleur endroit. Chaque fil doit se dérouler logiquement et régulièrement, tout en maintenant le suspense au sein de l’histoire. Si vous doutez de la place de votre intrigue secondaire, essayez de la déplacer jusqu’à être sûr de sa place.

Quand vous isolez un fil particulier d’intrigue dans votre plan, vous êtes en mesure de voir tous les trous dans le déroulement. S’il manque du suspense, vous pourrez déterminer ce qu’il manque et où vous devez ajouter quelque chose dans l’intrigue. Et si vous ne parvenez pas à identifier ce qu’il manque, de faire quelques suppositions éclairées jusqu’à trouver ce qui fonctionnerait le mieux.

À la fin de la 27e journée, votre plan doit être extrêmement solide. Si ce n’est pas le cas, vous devrez peut-être revoir votre feuille d’évolution d’histoire afin de déterminer où votre histoire pêche. Intégrez de nouvelles idées et des scènes dans votre plan, puis recommencez le procédé de déconstruction pour vous assurer que les fils d’intrigue sont solides du début à la fin.

Il se peut qu’une fois votre plan terminé, balisé, vos fils d’intrigue isolés et votre feuille d’évolution d’histoire revisitée, vous découvrez que vous n’avez pas suffisamment d’intrigues secondaires dans votre livre. Ne soyez pas déçus ! C’est mieux de découvrir le problème avant d’avoir écrit 300 pages. Il n’est jamais trop tard pour enrichir votre histoire.

28e jour : Étayer les points faibles de votre plan

 

Le 28e jour, continuez d’étayer les points faibles de votre intrigue. Vous pouvez y réfléchir avec quelqu’un de confiance qui vous aidera à évaluer la force de votre plan. Le balisage, le traçage et l’isolement des fils d’intrigue constituent un énorme travail. La bonne nouvelle est que vous ne devrez pas le refaire pour chaque livre. Avec l’expérience vous pourrez accomplir ces étapes dans votre tête. Plus vous passerez de temps sur ces étapes, meilleur vous deviendrez. Vous atteindrez même un tel niveau que vous saurez instinctivement si votre plan est suffisamment solide.

 

C’est presque la fin de la méthode 30 jours. Vous avez déjà fourni un gros travail mais le passage à la rédaction sera d’autant plus facile.

La 6e étape et dernière étape de la méthode 30 jours est à découvrir dans un prochain article.

 

À vos succès d’écriture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article