Comment lisez-vous ?

Partager :

En voiture, dans son lit ou aux toilettes, le dos bien calé ou le coussin sur le ventre, il existe autant de manières de lire que de lecteurs. Debout dans le métro, confortablement assis dans un fauteuil, le lecteur s’entoure de ri­tuels…

 

 

 

Comment lisez-vous ?

 

Remontons le temps… Les premières lectures ne sont-elles pas liées à des gestes et des posi­tions, à des lieux et des odeurs ?

Chacun dénichera sa madeleine dans le souvenir des premières lectures. Le livre du soir ouvert bien au chaud sous la couette avec la veilleuse encore allumée, ou la lampe de poche dissimulée sous l’oreiller. Qu’il s’agisse de l’aventure terrifiante autant que palpitante de Alice au Pays des merveilles  ou de Oliver Twist, on gardera au fond de soi cette part de rêve qui accompagne irrémédiablement l’instant d’ouvrir un livre…

 

Poser la question : « Comment lisez-vous ? », c’est découvrir que chacun possède son rituel et ses raisons : lire en mangeant, lire pour rêver, lire pour oublier ou ignorer les autres… Lire dans les transports en com­mun, n’est-ce pas s’épargner les yeux hagards des usagés indifférents,  ou l’odeur souterraine insupportable de la concentration humaine.

Quand lisez-vous ?

 

Certains attendent la nuit et le silence parfait pour ouvrir leur livre. Tandis que d’autres préfèrent attendre les vacances, un moment propice où, étalés sur la serviette de bain en plein soleil, ils avaleront les pavés de l’été

Mais il y bien d’autres moments pour lire. Si l’une ne lit que le matin, faisant sonner son réveil une heure plus tôt pour profiter de ces soixante minutes de calme avant le tourbillon de sa journée. Un autre ne lit que dans les bibliothèques, dans un coin et ne lit jamais chez lui.

 

Où  lisez-vous ?

 

Pour le plus grand nombre, la lecture est pratiquée dans les transports en commun. Quand le livre est réellement passionnant, il n’est même pas rare d’entendre certains expliquer qu’ils ont raté leur station, leur train, ou poursuivi leur lecture dans les couloirs puis dans la rue, avant d’être interrompus par un poteau !

Certains ne lisent qu’au lit, bien installés, d’autres apprécient mieux les toilettes, un lieu où personne ne les dérangera. Le bain a ses adeptes. Personnellement j’ai tenté d’y lire une fois. Il n’a pas fallu pas d’une minute pour que mon livre finisse dans l’eau. Ce fut ma seule et unique tentative.

Sinon cette année sur la plage, j’ai vu ce que je n’avais encore jamais vu : une jeune femme est entrée dans l’eau avec son bouquin et a continué sa lecture tout en se rafraîchissant. Je me suis demandé quel livre si passionnant la captivait tant pour ne l’abandonner sur le sable le temps d’une baignade.  Malheureusement,  et malgré tous mes efforts, je n’ai jamais réussi à repérer le titre !

 

Ces trois questions me font penser à un livre que j’avais lu il y a quelques années.

 

 

Si vous ne connaissez-pas, lisez-le, c’est un vrai bonheur. C’est court et rafraîchissant. En 50 petits chapitres, l’auteur vous poussera à vous interroger sur vos propres manies de lecteur.

 

Mes manies de lectrice

 

J’aime lire plusieurs livres à la fois. Et je choisis chaque fois celui dans lequel je vais me plonger en fonction de mon état. Si je suis fatiguée, j’opte pour un livre qui ne m’oblige pas à réfléchir

Je n’aime pas annoter un livre, je déteste casser le dos ou corner une page.

Je n’aime pas prêter mes livres, car les fois où je l’ai fait, j’ai retrouvé mes livres en piteux état.

Je possède des quantités de marque-pages, mais j’utilise la première chose qui me tombe sous la main : une carte postale, un ticket de caisse, un prospectus…

Quand j’arrive chez quelqu’un, je ne peux résister à l’envie de jeter un œil à sa bibliothèque.

J’aime les livres papier mais ne déteste pas les livres numériques. Je suis une grande adepte des livres audio que j’écoute en voiture ou allongée sur le canapé le casque sur les oreilles.

J’affectionne le format poche, pratique et facile à transporter (mais aussi à caser dans une bibliothèque).

Quand je pars en vacances, j’emporte une série de livres soigneusement mis de côté les mois précédant mon départ.

Je lis en général au lit, et l’été sur la plage. Je préfère lire au calme, car je peux vite être distraite.

Je suis incapable de lire en voiture. J’ai très vite des nausées. D’ailleurs, je remercie là l’inventeur du GPS  car lire une carte et donner des indications au conducteur me mettaient en vrac en deux minutes !

 

Je vous ai livré mes petites manies de lectrice,  maintenant, c’est à vous…

Où, quand et comment lisez-vous ?
Livrez-vous dans les commentaires !

 

À vos succès d’écriture…

 

 

10 commentaires

  1. Eric dit :

    Bonjour Marie-Adrienne et tout le monde,
    pour ma part j’aime « disperser mes lectures » . Le livre facile et rapide à lire (genre chroniques ou petits textes qui s’enchainent), bourré d’humour ou de réflexion, m’attend aux toilettes. Celui qui m’emporte dans de longues aventures aux rebondissements multiples est dans mon sac, m’accompagne partout et je le lis autant de façon irrégulière que n’importe où (dans une aire de jeu avec mes filles, dans ma voiture sur une place de parking… ). Ça peut durer longtemps avant de le terminer (quelques mois parfois) mais c’est mon rythme, j’aime savourer et prendre mon temps lorsque ça m’emporte. Enfin sur ma table de chevet trône mes lectures les plus importantes, celles dont j’ai envie de m’imprégner et de garder en tête en m’endormant, des auteurs avec des univers que j’aime, et très souvent liés à mon humeur et à mon écriture du jour.
    Il faut dire que, sans bagage culturel ni bibliothèque dans ma tète, je suis dans ma « période de découverte » (passant de Zola jusqu’à Gavalda) … mais qui ne l’est pas ^^ !

  2. Jean-Patrick dit :

    Bonsoir,
    quand et où lis-je ? n’importe quand ou presque. Souvent seul, en déplacement, je lis dans le train, le métro, les bus, à l’hôtel, à table, en attendant, etc.
    Comment lis-je ? Sur la liseuse, pratique pour avoir un choix de titres sans les kilos à déménager ; les livres papier empruntés à la bibliothèque. Père Noël apportera comme chaque année des livres « personnels » à lire en priorité ; l’anniversaire et la fête des pères sont d’autres périodes de priorité. Enfin, je suis aussi gourmand de magazines, le gratuit en quelques minutes ou la revue spécialisée parcourue de la première à la dernière page.
    Mais à côté de la lecture, il reste l’écriture et mon principal problème est de choisir : ce soir, je voulais écrire une nouvelle à déposer avant la semaine prochaine et j’ai ouvert Internet, les messages et ce site amical… mais infernal ! Car le temps s’y écoule avec plaisir.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Jean-Patrick

      Merci pour ce long commentaire qui me permet là encore de faire un peu plus connaissance avec vous.

      Désolée d’avoir empêché l’écriture de votre nouvelle mais tellement ravie d’apprendre que vous lisez Aproposdecriture avec plaisir.

      Bien à vous

      PS : moi aussi je reçois souvent des livres pour Noël ou autres. Comme les gens étaient toujours inquiets de savoir si leur choix me plairait, je laisse trainer une liste. Ça va du librio au très beau livre car le plaisir n’est pas une question de prix. Non seulement les livres offerts me font forcément plaisir mais en plus il reste l’effet surprise car je ne sais jamais quel livre les gens auront choisi de m’offrir.

      PS 2 : j’adore offrir des livres. Pour moi, c’est le plus beau des cadeaux.
      Je me souviens d’une phrase de Bernard Giraudeau :
      « Mes plus beaux voyages, je les ai faits dans les livres. N’offrez des livres qu’à ceux que vous aimez. C’est un acte d’amour. L’amour est un voyage et quoi de plus magnifique que d’offrir le monde ? »

      C’est beau, non ? Et c’est tout cela quand j’offre un livre !

  3. Helena dit :

    Bonjour tout le monde,
    En ce qui me concerne, avec mes quatre heures de transports quotidiens, le lieu s’impose de lui-même car je n’ai pas le temps. Si j’avais le choix, je lirais dans un bureau bibliothèque verdoyant, confortablement installée dans une méridienne avec un de mes chats sur moi.
    J’aime les romans historiques, les aventures, les mystères, l’ésotérisme et les romances. Je suis aussi une férue de nouvelles qui, en quelques pages, me mettent dans tous les états émotionnels.
    J’ai beaucoup de mal à lire un livre d’occasion alors que j’aime les objets qui ont un vécu. Est-ce parce qu’un livre a quelque chose de très personnel ? Pas question d’abîmer mon livre en cornant les pages ! J’ai horreur de ça !
    J’adore les beaux marque-pages qui sont pour moi l’accessoire de mode -tel un bijou- du livre. Actuellement en Irlande, je viens de trouver un calendrier 2014 en forme de marque-pages avec les écrivains irlandais (Samuel Beckett, W.B Yeats, James Joyce, Oscar Wilde…)
    Enfin, il m’est difficile de lire plusieurs livres en même temps car si l’un me plaît plus que l’autre, je vais en abandonner un. Alors c’est un livre à la fois. En revanche, lorsqu’un livre m’a beaucoup plu, j’ai tendance à en faire la promo comme si je voulais le vendre ! J’en parle partout !

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Helena

      Merci pour ce long commentaire.

      Puisque vous aimez les nouvelles et que vous évoquez l’Irlande… Connaissez-vous « Mauvaises nouvelles » de William Trevor ?
      Le titre n’est pas très engageant c’est vrai, mais l’écriture de Trevor est un délice. Moi aussi je parle partout des livres que j’ai aimés !

      A bientôt

  4. VARLET-ZANNI LINA dit :

    Bonsoir à tous,

    Pour ma part, je lis le soir au lit car c’est un moment de calme après la journée. J’avoue que bien souvent le lendemain je dois reprendre un peu les quelques dernières pages lues la veille afin de me « re-transporter » dans l’histoire. Je confesse que lorsque le livre me passionne je l’emporte ……aux toilettes!!! endroit bien tranquille!!!
    L’été est propice à une bonne dose de lecture en attendant l’heure de la plage. Par contre,impossible de lire autre chose que des revues sur la plage.

  5. Christian dit :

    Bonsoir,
    Maintenant que j’ai passé le cap de la retraite bien mérité je le pense, j’aime beaucoup lire et j’essaye d’écrire également, mais j’avoue que ce n’est pas facile pour moi, j’ai un handicap des deux mains, avec une tablette, c’est génial pour moi, je lis et j’écris. Le matin ou la nuit c’est la lecture et la méditation de mon livre préfère la Bible, les après-midi d’autres livres que je découvre fur et à mesure sur mon canapé. Le soir je lis les nouvelles avant de m’endormir.
    Merci pour tous les bon conseils qui m’aide dans le domaine de l’écriture.
    Christian

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Merci Christian pour ce commentaire.

      Je constate que vos journées sont pleines de lecture.
      Bon courage pour l’écriture.

      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article