Comment fixer le prix de votre ebook ?

Partager :

Voilà la question qui est arrivée dans ma boîte mail, il y a quelques jours. Il est vrai qu’avec les librairies en ligne, on est amené à se poser la question si on envisage d’y vendre son ebook.

 

 

 

 

La question est importante car elle conditionne vos chances de le vendre votre ebook. Son prix doit donc être fixé avec attention.

Alors, comment établir le  prix de vente de son ebook ?
Quels critères faut-il prendre en compte ?
Quelles astuces faut-il connaître pour le fixer plus justement ?

 

Avant toute chose, sachez que des études marketing ont montré que les prix de vente se terminant pas -,49 € ou -,99 € ont la faveur des acheteurs. Ne me demandez pas pourquoi, je me base uniquement sur les conclusions de ces études pour vous informer. Notons également que c’est assez souvent une exigence de certaines librairies en ligne.

Maintenant que vous connaissez la règle de base, allons plus loin.

Quelles stratégies s’offrent à vous pour fixer le prix de votre ebook  ?

 

Prix de 0,99 € à 5,99 € 

 

La première stratégie sera de fixer votre prix entre 0.99 et 5,99 €.

Pourquoi ?

Parce qu’avec ces prix relativement bas, vous encouragez l’achat des lecteurs. Et puis, inutile d’être un grand mathématicien pour comprendre qu’il est préférable de vendre 1000 exemplaires d’un ebook à 2,99 (soit un gain de 2990 €) que 100 exemplaires à 14,99 € (soit un gain de 1499 €).

Alors bien sûr, rien ne garantit que vous en vendiez 1000 exemplaires mais en matière de produits numériques la meilleure stratégie reste de viser de gros volumes à faible prix.

Pour information, le prix de 1,99 € génère moins de gain que les autres prix. Personne n’explique cet étrange phénomène, la seule cause valable resterait donc le seuil psychologique ! En tout cas, mieux vaut l’éviter, sauf dans des cas très exceptionnels de besoin marketing.

En outre, si le prix de votre livre est mis en vente dès le départ à un prix trop bas, vous n’aurez pas beaucoup de marge de manœuvre pour une baisse ponctuelle.

Exemple :

Noël arrive, et vous voulez faire une offre aux lecteurs. Passer de 1,49 € à 0,99 € n’a rien de très attractif, n’est-ce pas ? C’est pourquoi je vous conseille de fixer un prix de départ supérieur ou égal à 2,99 €.

En parlant de promotion de votre ebook, n’hésitez pas à dynamiser les ventes de vos livres.

Comment ?

En profitant par exemple des occasions du calendrier. J’ai évoqué Noël  mais le calendrier vous offrir une quantité d’occasion pour faire la promotion de votre ebook : baisser son prix, l’offrir gratuitement une journée en contrepartie d’un avis, par exemple. Si vous accompagnez cette promotion d’une bonne communication, vous pouvez augmenter vos ventes ou votre notoriété.

Ne vous contentez pas de proposer votre ebook à la vente et d’attendre qu’on vous l’achète. Soyez acteur de la promotion de votre ebook. Beaucoup d’auteurs négligent cette dimension commerciale. Malheureusement, vous n’êtes pas le seul à vendre un ebook. Et si vous n’agissez pas, d’autres le feront.

***

Très important à savoir :

Pour toute modification de prix, temporaire ou durable, veillez à respecter la loi Lang sur le prix unique du livre. Si votre ebook est en vente sur plusieurs librairies en ligne, il vous faudra opérer chaque changement de prix sur toutes les libraires à la fois.

***

L’autre intérêt du prix bas, c’est qu’il ne vous mettra pas en concurrence directe avec la plupart des éditeurs francophones qui continuent de fixer le prix de leurs ebooks 30 à 35 % de moins que le prix du livre papier qu’ils utilisent comme référence.

Enfin en tant qu’auteur indépendant, vous ne jouissez pas de la notoriété des éditeurs ni de leurs auteurs. Alors vous avez tout intérêt à fixer un prix bas pour inciter les lecteurs à vous découvrir en achetant votre ebook.

 

Et pourquoi pas gratuit ?

 

La deuxième stratégie demeure la gratuité qui garde un grand pouvoir d’attraction. Le lecteur ne prend aucun risque. Il télécharge… et s’il apprécie… il sera tenté de vous suivre et donc d’acheter votre prochain ebook.

Proposer son ebook gratuitement, c’est une manière comme une autre de construire son lectorat. Un lecteur satisfait parlera autour de lui et enclenchera le fameux bouche-à-oreille. Vous faites votre publicité !

Donc pourquoi pas la gratuité ! Mais vous pouvez la limiter, le temps pas exemple de lancer votre œuvre et d’amorcer la pompe, si je puis dire !

 

Existe-t-il un prix idéal ?

 

Non, il n’existe pas vraiment de prix idéal, mais la bonne fourchette pour une fiction se situe entre 2,99 € et 5,99 €.

Ne dépassez pas 5,99 € sauf si votre ebook est très volumineux (je vous dévoile plus loin la petite astuce à appliquer pour gagner plus de lecteurs et.. d’argent !), si son contenu est riche ou s’il n’a pas de forte concurrence (sujet original ou très expert, par exemple).

Pour information, mieux vaut ne pas dépasser 9,99 € qui constituent un autre seuil psychologique pour le lecteur. Mais, comme nous venons de le voir, tout est fonction de votre contenu. En effet, ce seuil de 9, 99 € s’appliquera plus à une fiction qu’à une non-fiction, car si votre ebook traite d’un sujet très particulier, les lecteurs seront plus enclins à mettre le prix si votre contenu peut leur apporter des choses et qu’ils veulent profiter de votre expertise.

 

Petite astuce dans le cas d’un ebook très volumineux

Si votre ebook est très volumineux, au lieu de le vendre à 9,99 €, vendez-le en deux ebooks à 5, 99 €.

Primo, les lecteurs achèteront plus facilement un ebook à petit prix et s’ils apprécient le premier tome, ils achèteront le deuxième tome, surtout si c’est une suite !

Secundo, deux ebooks à lancer, c’est communiquer deux fois plus autour de votre travail d’écriture. Et donc activer tous vos réseaux pour annoncer l’arrivée du premier puis du deuxième tome avec une belle campagne de promotion !

Quand on vise l’autoédition, il faut aussi s’occuper de la promotion de son livre (numérique ou papier) et tous les moyens sont bons pour faire parler de votre travail d’écriture.

 

Enfin sans faire d’excès de « calculite »…

> 250 ebooks – tome 1 – à 5,99 €, c’est un gain de 1497, 50 €,

> 125 ebooks tome 2 à 5,99 € c’est un gain de 748,75 €

soit un gain global de 2246, 25 €

Et c’est toujours mieux que 125 ebooks à 9,99 € qui donne un gain global de 1248,75 €

 

Alors bien entendu, vous allez me dire, ce ne sont que des estimations et des chiffres. Certes ! Mais à vous de séduire vos lecteurs et d’en faire des fans de votre écriture.

Vous voilà informés sur le prix à donner à votre ebook… reste à l’écrire et si c’est déjà fait, à vous lancer dans sa promotion.

 

À vos succès d’écriture…

 

11 commentaires

  1. Leclercq dit :

    Bonjour Marie-Adrienne,

    Il faut prendre aussi en compte la politique commerciale du distributeur.
    Il n’hésitera pas à vous ristourné un plus grand pourcentage des ventes si vous choisissez le prix qu’il souhaite imposer aux acheteurs.

    Chez Amazon Kindle, la commission peut varier du simple au double. Et il apparaît clairement que la firme préfère que vous vendiez votre eBook au prix minimum de € 2.99, vous ristournant 70% au lieu de 35%.
    Cependant, il est possible d’adhérer à un programme promotionnel (KDP Select) permettant de réduire le prix de l’eBook de manière significative (voir gratuité) pendant 90 jours. Dans ce cas, Amazon réclame l’exclusivité sur la version digitale.

    Sources:
    https://kdp.amazon.com/help?topicId=A301WJ6XCJ8KW0
    https://kdp.amazon.com/

    Désolé, c’est en anglais.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Aimé

      Merci pour votre contribution. Je n’ai pas évoqué la politique commerciale du distributeur pour la simple et bonne raison qu’elles peuvent être différentes. L’objectif de l’article était d’aider à fixer un prix. Il y a la règle de base puis les petites astuces à connaitre. Ensuite il faut adapter tout cela par rapport aux distributeurs. Et là je vous l’accorde, ça se complique encore !
      Cordialement

      PS : sinon, pour la page KDP.amazon.com… si je me souviens bien une fois sur la page en haut à droite un petit menu déroulant vous permet d’avoir le texte en français. Et si vous voulez en espagnol, en allemand…

  2. Elisa Tixen dit :

    Merci pour cet article très éclairant. En revanche, je vous mets en garde contre la gratuité qui attire des lecteurs certes, mais pas forcément ceux qui auraient acheté et qui ne se gênent pas pour faire des commentaires désagréables… en oubliant que l’ebook était gratuit !
    Le dernier article de Elisa Tixen : Dernier jourMy Profile

  3. squarciafico dit :

    Marie-Adrienne, vos conseils sont si prestigieux que j’ai envie de vous demander « comment éditer son livre » ? Qu’il soit en papier ou numérique, comment s’y prendre pour le faire connaître ?
    J’ai écrit des contes qui sont si beaux à lire, mais qui se vendent mal. Ou bien je ne sais pas les mettre en valeur ou alors personne n’est intéressé par ce genre de lecture parce que les enfants lisent de moins en moins. Il est vrai que dans la catégorie jeunesse c’est bien compliqué pour se faire remarquer.
    Avez-vous un secret ?
    Merci de me répondre et bien à vous.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Désolée, je n’ai ni secret ni baguette magique !
      En revanche, vous trouvez quelques conseils dans les divers articles du blog. Dans la partie droite, vous disposez d’une zone de recherche.
      Tapez un mot clé, du genre éditeur, manuscrit lettre d’accompagnement… Les articles comportant ces mots clés apparaîtront à l’écran. Vous y découvrirez quelques astuces, des conseils et quelques pistes pour faire la promotion de de vos ouvrages.
      A vos succès d’écriture

  4. Mimi dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet intéressant article! Une question: y a-t-il moyen de protéger le livre contre le piratage ou la revente ou simplement le forwarding?
    Merci d’avance pour votre réponse!

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      Si vous parlez des ebooks, il y a bien les DRM qui imposent des restrictions d’usages aux utilisateurs et donc empêchent le piratage. Mais ces protections sont facilement contournables. Et puis, est-ce la bonne solution pour lutter contre les copies illégales ?
      Non franchement je ne vous pas de solution imparable.
      Bien à vous

  5. Agnes Castera dit :

    Marie Adrienne,
    Vos articles sont toujours très informatifs et je vous en suis reconnaissante. Ma question: Pourriez vous me citer des librairies en ligne. Il ne me vient en tête que amazon. Merci d’avance pour votre réponse.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Agnès

      Non, Amazon n’est pas la seule librairie en ligne
      Il y a bookelis, Monbestseller, Lemanuscrit, The bookedition, Edilivre… et certainement d’autres !
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article