Bonnes vacances !

Partager :

lesvacancesL’été s’installe un peu partout. Et si chez vous, le soleil prend ses quartiers, ici, il peine à trouver sa place…

 

 

 

 

L’absence du soleil ne me fait pas oublier que nous entrons dans une période de vacances. Certains d’entre vous sont partis, d’autres partiront ou pas. Mais peu importe, l’été, on lève tous un peu le pied. Je mets donc le blog au repos quelques semaines. Il compte à ce jour 216 articles et vous pourrez profiter de cette trêve pour vous les relire. Vous avez de quoi vous occuper !

Rassurez-vous, je ne vous quitte pas tout à fait :

1/ Je reste connectée au blog et répondrai aux commentaires et aux questions.

2 / J’attends les dernières nouvelles des participants :

 

RAPPEL  !
Le 2e concours de nouvelles organisé par Aproposdecriture ferme définitivement ses portes le :
15 juillet 2014 à minuit (heure de Paris)

 

Je remercie celles et ceux qui ont participé. Et ceux qui finissent de peaufiner leurs nouvelles avant la clôture. Je vais savourer.

Je dévoilerai les résultats fin août, quand le blog reprendra son rythme.

 

3 /S’octroyer une pause ne signifie pas ne rien faire. Au contraire ! Je vais même beaucoup penser à vous, chers lecteurs. Cet intermède va me permettre de travailler sur les contenus du blog, sur l’écriture et tellement d’autres choses.

De votre côté, dans quelques semaines, vous aurez certainement des tas de choses à me raconter à propos de vos dernières expériences d’écriture. En effet, l’été et les vacances sont propices à l’écriture. Et la zone des commentaires sera à vous. L’échange est source de richesse et de progrès, dommage d’ailleurs que vous ne l’utilisiez pas davantage. Le nombre d’abonnés au blog augmente chaque semaine et je reste étonnée de voir que des lecteurs ne commentent jamais.

 

4 / Maintenant, finissons en beauté.

Si vous suivez ce blog, vous savez que je suis une grande admiratrice de Stefan Zweig.

Alors voilà un beau cadeau ! Cliquez sur ce lien et télécharger la nouvelle :

 

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme (Pdf)

 

Je suis tellement heureuse de partager cette nouvelle avec vous.

Plus de 80 ans après sa publication,Vingt-quatre heures de la vie d’une femme continue d’exercer son attrait !

Jamais Stefan Zweig n’a été aussi clairvoyant, émouvant et troublant dans sa description des embrasements du cœur et de la chair. Il déroule l’histoire d’une passion foudroyante, sans lendemain, mais dont les 24 heures sont les plus importantes d’une existence.

Régalez-vous !

Je vous souhaite un bel été.

Lisez et écrivez !
À vos succès d’écriture… et à bientôt !

 

8 commentaires

  1. Isabelle dit :

    Bonjour,
    Je suis aussi une fan de S. Zweig. Je le lis, le relis sous toutes les coutures, j’essaie de décortiquer, de comprendre son style. Comme j’aimerais savoir écrire comme lui, avoir son talent, être aussi efficace. Du coup, je suis un de vos conseils que j’ai lu sur votre blog : avant de me mettre à écrire mes propres mots, je le copie. Je recopie une page de Zweig avant de me mettre à travailler ma propre histoire. Je m’échauffe quoi ! Je le fais moins en ce moment, car je suis en phase de réécriture. Ce que je dois me booster pour m’y mettre d’ailleurs. Mais ce que je suis contente après avoir réécrit mes 3 ou 4 pages dans la journée. En fait, cette phase est lente non ? Ou ça dépend ?

    Si Zweig est génial, vous n’êtes pas mal non plus chère Marie Adrienne, et je lis chacun de vos articles qui sont si utiles pour une débutante comme moi. Sans que vous le sachiez, vous m’avez guidée dans mon travail, encouragée à continuer, à aller jusqu’au bout de mon histoire, jusque dans le choix de la police mon texte. Merci donc.

    Je vous souhaite de bonnes vacances, en attendant votre retour sur ce blog. Ne nous oubliez pas.
    A bientôt.

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour Isabelle

      Votre commentaire me touche vraiment. Si j’ai pu être votre guide d’écriture, j’en suis heureuse. C’est que ce blog atteint son objectif. Personnellement j’aurais vraiment aimé avoir ce genre de soutien quand je me suis lancée dans l’écriture. Combien de fois me suis-je égarée, essoufflée à fouiller dans ce monde énorme qu’est l’écriture ? J’ai parfois perdu courage en me disant que l’écriture n’était finalement pas pour moi. Mais j’y suis revenue, poussée par la passion des mots et l’admiration pour certains auteurs (Zweig en autres !). J’ai des tiroirs pleins de textes, de nouvelles, de notes, de références, de romans… J’ai beaucoup travaillé. J’ai fouillé partout, lu beaucoup, testé des méthodes, utilisé des techniques différentes. Ce cheminement parfois plein de réussites mais aussi d’échecs me permet aujourd’hui d’alimenter ce blog. Car je sais très bien tout ce qui se passe dans la tête d’un écrivain et quels écueils jonchent son parcours. Débutant ou non ! J’ai vécu tout cela et je sais de quoi je parle ! J’écris depuis des années et depuis 10 ans, j’ai la chance de vivre de mon écriture.

      Mais revenons maintenant à la réécriture. C’est long ? Oui, ça peut l’être mais c’est tellement important !
      S’il l’on veut réduire ce travail fastidieux. Il faut un meilleur premier jet. Et pour cela mieux préparer son travail. Je continue de croire que l’essentiel est là. Je défends l’idée qu’un plan étoffé et bien travaillé, fera un meilleur premier jet et donc une réécriture mon lourde.

      Quant à Zweig, chaque lecture me laisse toujours plus admirative. Un MAITRE. D’ailleurs, c’est le seul que je relis. Car j’ai tellement à lire que je n’ai guère le temps de relire, sauf Zweig !

      Vous oublier ? Certainement pas. Ce blog est une si belle aventure… J’ai même des tas de projets !

      Bon courage, Isabelle ! Foncez sans vous décourager. Si vous en êtes à la réécriture, le plus gros a quand même été fait.

      À vos succès d’écriture

  2. VARLET dit :

    Bonnes vacances Marie-Adrienne. Profitez bien pour nous revenir avec des projets et des conseils toujours aussi intéressants
    Cordialement
    Lina

  3. Guylaine dit :

    Bonjour Marie-Adrienne, Comment vas-tu ? C’est toujours une joie de lire ton blog et je te suis très fidèle ! Sais-tu que je te fais largement de la pub ? Il y a un certain temps, tu nous a parlé des correcteurs dont les maisons d’édition se passent désormais. Tu avais même mis un lien pour en savoir plus sur la question. Je recherche l’article sur ton blog sans le trouver. Pourrais-tu me le redonner ? J’aimerais le relire. J’avoue que ce sujet me sidère. Merci d’avance. Je t’embrasse.

  4. Jean-Patrick dit :

    Bonjour Marie-Adrienne,
    j’espère que les vacances ont été profitables au moral, au physique et à la plume.
    Voilà maintenant six pleines semaines que nous sommes en deuil de bonnes idées et de bonnes pratiques.
    « Dis, quand reviendras-tu ? Dis au moins le sais-tu ? »
    C’est ce que chantait Barbara, ce sont les questions qu’on se pose.
    A bientôt

    • Marie-Adrienne Carrara dit :

      Bonjour

      C’est touchant d’apprendre que je vous manque ! Le prochain article arrivera jeudi 28 dans votre boîte mail.
      Bien à vous et à très vite

      PS : pour répondre à votre question, j’ai passé de bonnes vacances, bien méritées. Je reviens pleine d’idées, de projets et de grandes ambitions pour le blog.

      PS 2 : De votre côté, avez-vous passé de bonnes vacances ? Avez-vous lu ? Écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article