Analyse d’un roman (32e épisode)

Partager :

Dans ce nouvel épisode de la série « L’Alchimie du roman, Jean-Philippe Depotte analyse Dune, de Frank Herbert

 

 

 

 

 

Dune

 

9782266233200

 

À propos de Franck Herbert

 

Né le 8 octobre 1920 à Tacoma dans l’État de Washington, Frank Herbert, écrivain américain, auteur de romans de science-fiction, meurt le 11 février 1986 à Madison
( Wisconsin).

Herbert vend son premier récit de science-fiction en 1947.
En 1952, il publie sa première nouvelle de SF et devient la même année, psychanalyste jungien, lui-même étant analyste.

Il publie par la suite près de vingt nouvelles de SF mais sa carrière d’écrivain débute vraiment avec la publication du Dragon sous la mer en 1956.

En 1959, il se lance dans l’écriture de la saga de Dune, qu’il achève après six ans d’écriture et de recherche.

Dune est d’abord publié dans la revue Analog en deux parties, en 1963 et 1965, mais il est ensuite rejeté par près de vingt éditeurs.

Chilton, une petite maison d’édition de Philadelphie, finit par l’accepter et lui offre une avance de 7 500 dollars.

Dune reçoit les faveurs de la critique, puis remporte le prix Nebula en 1965 et le prix Hugo en 1966.

Herbert continuera d’enrichir sa saga Dune et écrira de nombreux autres livres dans lesquels il met en avant ses idées écologiques et philosophiques.

Herbert meurt à l’âge de 65 ans.

 

Dune, de Franck Herbert

 

Herbert doit principalement sa célébrité au roman Dune et à la série de 5 romans qui s’ensuivit :

Le cycle Dune :

• 1965 : Dune
• 1969 : Le Messie de Dune
• 1972 : Et l’homme créa un dieu
• 1976 : Les Enfants de Dune
• 1981 : L’Empereur-Dieu de Dune
• 1984 : Les Hérétiques de Dune
• 1985 : La Maison des mères

Considéré comme un grand classique, Dune le roman de science-fiction le plus vendu au monde.

L’œuvre a connu de nombreuses adaptations. Cinéma, jeux vidéo, série télé…

***

 

Comme à son habitude, Jean-Philippe Depotte analyse le roman selon quatre éléments :

• L’Eau, c’est le Style.
C’est la plume de l’écrivain, la poésie, la beauté du langage et le simple plaisir de lire de belles phrases.
• L’Air, c’est la Fiction.
C’est l’invention, qui prend deux formes, en général : l’intrigue (l’histoire que l’on raconte) et les personnages.
• La Terre, c’est le Milieu que décrit le roman.
C’est une époque ou c’est un lieu. C’est ce qu’apprend le lecteur sur la réalité que décrit le roman.
• Enfin le Feu, c’est le Message.
C’est la raison pour laquelle l’auteur a écrit son roman. C’est le message qu’il a voulu transmettre à son lecteur. Une philosophie, une morale ou, simplement, un sentiment, une impression.

***

Découvrez la vidéo (14’11) :

 

Merci à Jean-Philippe (Depotte) pour la qualité de son travail et ses fines analyses. Pour ma part, la SF n’est pas un genre que j’affectionne. Je n’ai jamais lu cette œuvre.

Et vous ?

À vos succès d’écriture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article