Affiner sa méthode d’écriture

Partager :

Permettez-moi de partager une vérité qui est à la fois d’une simplicité trompeuse et trop souvent négligée : tous les écrivains ne créent pas de la même façon.

 

 

 

En fait, chaque auteur est aussi unique que ses empreintes digitales. Tout comme nos histoires sont (nous l’espérons) distinctives, liées à notre personnalité, nos modes de vie et, par conséquent, à nos modes de travail.

Cependant, sachez rester ouverts aux nouveaux apprentissages, aux conseils, aux nouvelles techniques… Apprenez !

Un jour, j’ai demandé à mon prof de philo ce qui distinguait les meilleurs élèves des autres. Il m’a répondu : « ceux qui réussissent sont ceux qui sont avides de nouvelles connaissances. Les autres n’y arrivent pas parce qu’il est impossible d’enseigner quoi que ce soit à qui croit déjà tout savoir »

Belle leçon, non ? (Merci monsieur le professeur !)

Sur Aproposdecriture, je livre des conseils, des astuces et des techniques que j’ai testés, éprouvés. Mais si une méthode particulière ou une routine fonctionne pour un auteur, elle peut ne pas fonctionner pour tout le monde.

Aucun principe n’est universel. L’intérêt est juste de découvrir cette méthode, de la tester suffisamment pour constater qu’elle vous convient parfaitement ou pas du tout. Et si elle ne vous convient qu’à moitié, chercher peut-être à l’adapter pour mieux l’exploiter.

Quel genre d’écrivain êtes-vous ?

 

Il est essentiel que chaque auteur découvre par lui-même quel genre d’écrivain il est, quelles méthodes fonctionnent le mieux pour lui.
Il n’y a aucune raison de suivre aveuglément le mouvement. Alors, lisez beaucoup, prenez des conseils, appliquez-les, aménagez-les ou jetez-les s’ils ne vous conviennent pas ! L’essentiel est de trouver la méthode qui donnera le meilleur résultat et vous rendra plus productif.
Mon propre travail d’écriture est un processus en constante évolution. Ce qui a fonctionné pour moi il y a cinq ans ne fonctionne plus forcément aujourd’hui. Et ce qui fonctionne aujourd’hui n’est pas nécessairement ce qui fonctionnera encore pour moi dans cinq ans.

Chaque nouvelle expérience d’écriture permet d’apprendre un peu plus sur soi et sur les façons d’améliorer son écriture, de progresser. Je cherche toujours à affiner mes habitudes de travail. Je reste toujours à l’affût de nouveaux horizons qui s’ouvrent, à l’écoute de mes instincts surtout quand je sens qu’une méthode a fait son chemin et qu’elle n’est plus si efficace.
L’écrivain est le seul expert dans sa propre compétence. Restez ouverts à d’autres expériences et si votre façon de faire fonctionne mieux pour vous, qu’elle vous rend productif et vous donne de bons résultats, ne changez rien !

 

À vos succès d’écriture…

 

Donnez votre avis : Quels conseils, méthodes ou techniques ont fait évoluer votre écriture et votre façon d’écrire ?

Merci d’écrire un commentaire ou de partager cet article sur votre réseau social préféré.

 

4 commentaires

  1. Raphaël dit :

    Excellent conseil. Je suis tenté d’ajouter une chose : avant de se renseigner, il faut avoir expérimenté un minimum. Je trouve que se heurter aux difficultés rend plus attentif et aiguise le regard, ce qui permet d’améliorer l’apprentissage.

    Mais bon, ça marche pour moi…

  2. elfwood dit :

    Bonjour! Je voulais simplement vous poser la question Est-ce que 30 pages déjà d’écrites c bcp? C que j’écris un roman et j’ai 30 pages d’écrites jusqu’à maintenant et je me demande si c’est un bon travail jusqu’à maintenant? (j’ai l’intention d’écrire environ 200-300 pages)

  3. kerguelene dit :

    bonjour, je suis en parfaite osmose avec ce que je viens de lire sur le thème « affiner sa méthode d’écriture »….

    j’écris depuis fort longtemps et j’ai gardé traces de mes anciens textes justement. j’ai rejoint également des ateliers d’écriture, pour apprendre justement et avoir de nouvelles notions d’écriture. ça m’a beaucoup servi. celui qui ne cesse d’apprendre est sûr de réussir. ça rejoint l’avis du prof de philo, mais c’est aussi le mien. s’informer, se former et être à l’écoute. la perfection n’est pas de ce monde. il existe de génies dans tous les domaines, mais perso, je reste modeste quant à mes productions. ce sont les retours qui me donnent la tonalité et la couleur de mes textes. il m’arrive souvent de douter sur ce que j’écris, je demande conseil. à des publics opposés et qui ne se connaissent pas. et ça fonctionne. c’est ce qui me permet de continuer et de me dire que « oui ! j’ai le truc ! » et ça me donne envie de continuer dans cette discipline qui est comme le piano, demande que l’on fasse des gammes… une écriture, c’est comme une plume, elle s’affine avec le temps, et plus l’on s’en sert et plus elle permet de voler haut, car on en acquiert la maîtrise !

    donc : à vos plumes ! et au plaisir !!

    H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article