À la découverte des écrivains américains contemporains (11)

Partager :

Nous rejoignons Memphis dans le Tennessee. François Busnel nous emmène à la rencontre d’Ace Atkins, auteur de polars…

Quelques mots à propos d’Ace Atkins

 

Ace Atkins est né le 28 Juin 1970 à Troy en Alabama. Durant ses études à Auburn High School, Atkins lit peu et découvre la joie de l’écriture grâce à ses enseignants qui ne cessent de l’encourager à lire à et écrire. Il joue au football américain dans l’équipe de son université. Une série de victoires au championnat de 1993 vaut à l’équipe de faire la couverture du magazine Sports Illustrated. Mais Atkins se passionne pour l’écriture et se spécialise peu à peu dans l’écriture de scénario.

À l’issue de ses études, il exerce le métier de journaliste, un bon apprentissage pour l’écriture de ses futurs romans. Il acquiert une notoriété en couvrant les crimes pour le Tampa Tribune de 1996 à 2001. Il obtient d’ailleurs le Prix Pulitzer en 2000 et le Prix de Livingston, la même année. Ces reconnaissances décident Atkins à se consacrer à temps plein à l’écriture de romans policiers.

Les livres d’Ace Atkins

 

Atkins a écrit les deux premiers Crossroad (1998), Blues et Leavin ‘Trunk Blues (2000) alors qu’il travaillait encore comme journaliste

Le troisième Dark End of the Street sort en 2002. Le livre est publié en français en 2005 sous le titre Blues Bar (Éditions du Masque) puis réédité dans la collection Rivages/Noir en 2008

Dirty South en 2004, publié en français sous le titre Dirty South Rap aux Éditions du Masque, en 2006.

White Shadow en 2006, publié en français sous le titre Tampa Confidential, aux Éditions du Masque, en 2008.

Devil’s Garden en 2009, publié en français sous le titre Le Jardin du diable aux Éditions du Masque, en 2011.

Atkins ne tarde pas à attirer l’attention des milieux littéraires. Dans Le Jardin du diable, le héros est l’écrivain Dashiell Hammett (écrivain américain, considéré comme le fondateur du roman noir) à l’époque où il devient agent pour la Pinkerton National Detective Agency.

Plusieurs romans de Ace Atkins ont pour héros Nick Travers, un ancien joueur professionnel de football américain – comme le père de l’auteur – devenu détective amateur, ou encore le garde forestier Quinn Colson.

Ace Atkins vit aujourd’hui à Oxford (Mississippi). Quand il n’enseigne pas le journalisme à l’Université du Mississippi, Atkins se consacre à l’écriture dans sa ferme.

Il a écrit d’autres livres mais ils restent non traduits à ce jour :

  • Wicked City (2008)
  • Infamous (2010)
  • The Ranger (2011)
  • The Lost Ones (2012)
  • Robert B. Parker’s Lullaby (2012)

Je vous laisse en compagnie d’Ace Atkins et de François Busnel (6’48). Bonne vidéo

 

Je n’ai jamais lu aucun livre d’Ace Atkins. Je connais cet auteur de nom uniquement.  Connaissez-vous cet auteur américain ? Quel livre avez-vous lu ? Merci de partager vos expériences de lectures de cet auteur en commentaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article