À la découverte des écrivains américains contemporains (10)

Partager :

Nous reprenons la route et quittons le Connecticut. François Busnel nous emmène dans le Sud des États-Unis qui fut celui de l’esclavage et des grandes plantations, du Ku Klux Klan et des chrétiens fondamentalistes. Mais il est aussi le berceau du jazz et du blues. Nous prenons la direction de Fripp Island, en Caroline du Sud, pour y rencontrer Pat Conroy.

Quelques mots à propos de Pat Conroy

 

Pat Conroy est né le 26 octobre 1945, à Atlanta, en Géorgie. Il est l’aîné de sept enfants. Son père était militaire. Pat Conroy entre à l’Académie militaire de Charleston (Caroline du Sud) et tandis qu’il étudie, il écrit son premier livre, The Boo, (non traduit, recueil de nouvelles et de textes divers) .

Conroy devient professeur et enseigne dans une école à classe unique. Le  racisme est tel qu’en 1972,  Conroy en fait le sujet de son ouvrage The Water is Wide (non traduit, et purement autobiographie). Le livre obtient des critiques élogieuses,

Dans le livre suivant, The Great Santini, Conroy règle des comptes avec son père. Le roman paraît chez Belfond en 2008, sous le titre Le Grand Santini. Il est également édité en version poche chez Pocket

En quelques mots, voici un résumé de l’histoire :

Au coeur de l’Amérique puritaine sudiste des années 1960, le roman offre une chronique flamboyante et impitoyable d’une famille soumise à l’autorité démentielle de son chef, une mise en scène magistrale des drames familiaux dans toute leur complexité et leur violence. Lecture recommandée !

Pat Conroy continue d’écrire en exploitant son passé. The Lords of Discipline paraît en 1980 et relate ses années à l’Académie militaire. Le livre n’est pas traduit à ce jour.

Mais c’est son roman Le Prince des Marées qui va offrir une notoriété internationale à Pat Conroy. Son livre se vend à plus cinq millions d’exemplaires. Un roman d’une beauté troublante, tour à tour sombre et lumineux, où l’on retrouve les influences de Faulkner et de Tennessee Williams, ses maîtres d’écriture.

Barbra Streisand en réalise un film. « Le Prince des marées » qui obtient une nomination aux Oscars pour sa performance en 1991.

Que vous dire de ce livre… simplement, lisez-le, c’est un régal !

 

D’autres best-sellers suivent :

  • 1995 : Beach Music
  • 2002 : Saison noire (My Losing Season)
  • 2009 : Charleston Sud (South of Broad)

Je vous laisse maintenant en compagnie de Pat Conroy. Écoutez bien cette vidéo (11′ 26). J’adore sa vision du rôle de l’écrivain. C’est bon de penser qu’un écrivain possède un rôle de messager et de transmetteur… Enfin, personnellement, ça me convient !

 

 

Connaissez-vous cet auteur américain ? Quel livre vous a plu ?
N’hésitez pas à commenter cette vidéo et ce que dit Pat Conroy.

À bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez pour afficher un lien vers votre dernier article