Archive for janvier 2013

Les 8 points essentiels de la nouvelle littéraire

ECRITUREJ’avais prévu un article mais une question déposée dans ma boîte mail me fait changer de sujet. Et comme souvent, je réponds par un article afin que chacun profite de la réponse.

 

Cette question était la suivante :

Quelles sont les caractéristiques d’une nouvelle littéraire ?

J’ai identifié 8 points essentiels :

1) La nouvelle littéraire est un récit. Elle représente donc un texte narratif, une histoire que l’on raconte.

2) Elle est une œuvre de l’imagination. Elle n’est pas la narration fidèle d’un événement comme pourrait l’être un reportage. Lorsque les nouvellistes s’inspirent d’un fait réel, ils reconstruisent toujours l’histoire à leur manière. Elle devient alors fiction.

3) La nouvelle est littéraire. On emploie des figures de style, on choisit une formule narrative, on exploite les ressources de la langue pour créer des effets, captiver le lecteur, susciter en lui des émotions et des réflexions.

4) Elle est brève et peut généralement être lue en une seule séance de lecture. Le lecteur n’a pas à s’interrompre comme avec un roman. Tout est saisi dans un temps limité et l’univers présenté est extrêmement concentré.

La nouvelle se fonde sur la concision : peu de personnages, d’événements et de lieux. Tout doit être ramassé et réduit.

5) À l’opposé du roman, la nouvelle se concentre sur une action unique. Les nouvellistes ne cherchent donc pas à multiplier les intrigues ou les péripéties, au contraire.

L’action est souvent réduite à un seul événement. Il se passe donc peu de choses entre la situation initiale et la situation finale. Attention, cela ne signifie pas que ce qui se passe n’a pas d’importance, loin de là.

Lire plus

La Modification – Michel Butor

Voilà, le nouveau livre de la rubrique Conseils de Lecture dont j’expliquais la vocation dans l’article Lire pour bien écrire.

Lire plus

Comment trouver les meilleurs noms des personnages de roman

nom et prenomDans l’article Comment construire ses personnages de roman, je vous ai proposé une fiche très détaillée pour construire vos personnages. Mais j’ajoute une précision au sujet du choix des nom et prénom des personnages.

Dans un roman, le nom d’un personnage est souvent la première chose que l’on apprend de lui. Il ne faut donc pas les choisir à la légère.

Voici donc 5 conseils pour vous aider à choisir les noms et prénoms de vos personnages de roman :

1 / Inventez d’abord une vie au personnage et définissez son profil 

Avant de donner un nom à votre personnage, inventez-lui une vie. Sexe, personnalité, lieu de naissance, emploi, habitudes, traits de caractère, etc.

Puis donnez-lui un nom et un prénom. Dans vos choix, gardez bien à l’esprit l’époque à laquelle vous situerez l’action de votre roman. Prénommer une jeune fille Adélaïde pourrait paraître étrange dans un roman contemporain.

Évitez les noms mixtes (Dominique, Camille, Claude) sauf si cela sert dans votre roman, car ils peuvent prêter à confusion.

2 / Évitez les noms trop semblables 

Établissez la liste des personnages de votre roman et veillez à ne pas choisir des prénoms commençant tous par la même lettre, ce n’est pas très heureux.

Évitez également les prénoms qui riment.

N’hésitez pas à faire varier le nombre de syllabes.

Lire plus

À la découverte des écrivains américains contemporains

Je démarre aujourd’hui une série de vidéo dédiées aux auteurs américains contemporains. Cette vidéo est issue des Carnets de route de François Busnel.

Ces Carnets de route ont été diffusés d’octobre 2011 à mai 2012 , au cours de l’émission La Grande Librairie, l’émission littéraire. Ils sont constitués de 8 documentaires retraçant le voyage de François Busnel parti à la rencontre des écrivains américains, chez eux.

Quelques mots sur François Busnel

François Busnel est actuellement directeur de la rédaction du magazine Lire (depuis 2004), éditorialiste à L’Express (depuis 2008). Il est animateur et producteur de l’émission de télévision hebdomadaire La Grande Librairie sur France 5 (depuis 2008) et producteur de l’émission quotidienne Le Grand Entretien sur France Inter (depuis 2010).

Présentés sous forme de road movie, ces films documentaires démarrent à New York. François Busnel y rencontre les auteurs new-yorkais d’origine ou de coeur, qui puisent dans l’âme de la métropole la matière de leurs romans.

Paul Auster est le premier qu’il rencontre.

Quelques mots à propos sur Paul Auster

Paul Auster est né le 3 février 1947 à Newark, New Jersey, aux États-Unis. D’abord traducteur de poètes français, il écrit des poésies avant de se tourner vers le roman.Il travaille également pour le cinéma. Une partie de son œuvre évoque New York.

Paul Auster est l’écrivain du hasard et de la contingence par excellence. Son style, en apparence très dépouillé, cache une architecture narrative complexe, faite de digressions exagérées mais toujours pertinentes, d’histoires dans l’histoire et de trompe-l’œil.

Dans cette vidéo (durée 13 : 57), il évoque New York et ses romans.

Quelques livres de Paul Auster à découvrir :


J’espère que vous avez apprécié.

Avant de finir… Merci à François Busnel et Adrien Soland pour ces Carnets de Route. vraiment passionnants. Une excellente façon de découvrir la littérature américaine contemporaine.

À bientôt…

Les personnages de roman

personnages de romanLes personnages font l’histoire 

Le souvenir que l’on retire de la lecture d’un bon roman tourne principalement autour des personnages. C’est humain, mettez des visages sur une catastrophe et vous toucherez davantage les gens.

La règle est valable dans le réel, dans la fiction et aussi dans tous les grands livres. C’est ainsi que les noms de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants demeurent dans les esprits autant que les histoires où ils se sont illustrés. Je pense à Gavroche, Javert ou Jean Valjean du roman Les Misérables de Victor Hugo ; à Elizabeth Bennet et M. Darcy, les héros de Orgueil et Préjugés de Jane Austen ; à David Copperfield de Charles Dickens ; à Lantier de Germinal ; à Hercule Poirot personnage d’Agatha Christie ; au commissaire Maigret de Simenon

La liste serait interminable. Pas un seul de ces personnages n’a vraiment existé. Et pourtant tous sont réels grâce aux auteurs qui leur ont donné une existence.

Si on poursuit la lecture d’un roman, c’est en grande partie parce que l’on s’intéresse à ce qui arrive aux personnages. Et pour cela, il faut qu’ils deviennent réels pour les lecteurs. Un événement ne peut à lui seul faire une histoire. Même pas une suite d’événements. Seuls les protagonistes de ces événements et les événements qui les affectent peuvent y parvenir.

Lire plus