Archive for novembre 2012

8 étapes essentielles pour construire une bonne intrigue

Comment construire une intrigue ?

Le secret d’une intrigue bien menée repose sur 8 éléments de base. Avant de vous lancer dans la rédaction de votre roman, vous devez déterminer ces huit éléments. Ce sera la seule garantie d’offrir une intrigue bien ficelée à vos lecteurs.

Ce qui est plus surprenant, c’est que ces choix et le plan qui en découlera peuvent s’établir en moins d’une heure

Lire plus

Jules Verne 1828 -1905

Jules Verne, pionnier du roman de science fiction

C’est un grand bond que je fais en arrière et je suis tellement heureuse de vous parler de celui qui m’a valu des heures délicieuses de lecture. Après avoir dévoré la série des Oui-Oui, celle du Club des Cinq, du Clan des Sept et d’Alice détective, je me suis directement lancée dans la lecture des œuvres de Jules Verne, pionnier des romans de science-fiction (ou d’anticipation).

Biographie de Jules Verne

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France.

L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier. Avec un total de 4 223 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie. Il est ainsi en 2011 l’auteur de langue française le plus traduit dans le monde. L’année 2005 a été déclarée « année Jules Verne », à l’occasion du centenaire de la mort de l’auteur.

En 1863 paraît chez l’éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) son premier roman Cinq semaines en ballon qui connaît un immense succès, au-delà des frontières françaises. Lié à l’éditeur par un contrat de vingt ans, Jules Verne travaillera en fait pendant quarante ans à ses Voyages extraordinaires qui compteront 68 volumes et paraîtront pour une partie d’entre eux dans le Magasin d’éducation et de récréation destiné à la jeunesse.

Richement documentés, les romans de Jules Verne mêlent habilement sa passion de la littérature à celle des découvertes scientifiques : Les Enfants du capitaine Grant (1868), Le Tour du monde en quatre-vingts jours (1873), Michel Strogoff (1876), L’Étoile du sud (1884), etc.) ou à celle d’un monde imaginaire De la Terre à la Lune (1865), Vingt mille lieues sous les mers (1870), Robur le conquérant (1886)…et tellement d’autres.

Un régal !

« Deux ans de vacances » : mon roman préféré 

Paru en 1888, ce roman fut publié en feuilleton dans le Magasin d’Éducation et de Récréation du 1er janvier au 15 décembre, puis en volume, dès le 19 novembre.

Résumé : Quinze garçons âgés de 8 à 14 ans, tous pensionnaires d’un collège nommé « Chairman » de Nouvelle-Zélande, se retrouvent sur le Sloughi qui dérive et fait rapidement naufrage sur une île déserte du Pacifique. Peu à peu, en compagnie du mousse, seul survivant de l’équipage du navire, leur vie s’organise et s’améliore, mais des rivalités se font de plus en plus sentir. Une scission est sur le point d’avoir lieu quand des bandits débarquent sur l’île, obligeant les jeunes garçons à utiliser toute leur force de cohésion pour les affronter. Le navire « Grafton » passant au large de l’île les repère et les embarque à son bord. Arrivés sur l’île le 10 mars 1860, ils la quittent le 5 février 1862, d’où le titre de Deux ans de vacances. Quelques jours plus tard, ils atteignent enfin Auckland, accueillis chaleureusement par leurs familles et par tout le monde pour leurs exploits.

C’est drôle, en écrivant ce résumé, je me revois savourer ce roman d’aventures calée dans le lit. Je vous dois une confidence : je ne compte plus les fois où j’ai rêvé de vivre… Deux ans de vacances ! Merci Monsieur Verne.

Voilà une courte video évoquant Jules Verne et la maison musée d’Amiens

Merci à l’auteur de cette superbe video qui nous emporte dans le monde merveilleux de Jules Verne

À bientôt

L’urgence et la patience, de Jean-Philippe Toussaint

Si vous vous intéressez à l’écriture (et j’en suis sûre si vous venez sur ce blog) voici un livre qui va vous passionner.

Ce livre, c’est L’urgence et la patience, de Jean-Philippe Toussaint.

  • 106 pagesLes Éditions de Minuit (1 mars 2012)

Table

Le jour où j’ai commencé à écrire
Mes bureaux
L’urgence et la patience
Comment j’ai construit certains de mes hôtels
Littérature et cinéma
Lire Proust
Moi, Rodion Romanovitch Raskalnikov
Le jour où j’ai rencontré Jérôme Lindon
Pour Samuel Beckett
Le Ravanastron
Dans le bus 63

Lire plus

Georges Simenon, un romancier fascinant

Quelques mots sur Georges Simenon

Georges Simenon est né à Liège (Belgique) le 12 février 1903 et mort à Lausanne (Suisse) le 4 septembre 1989.

D’abord journaliste, auteur sous différents pseudonymes de romans populaires, il créa en 1931 le personnage de Maigret qui le rendit universellement célèbre. Il publia sous son nom plus de 200 romans, 155 nouvelles et 25 textes autobiographiques.

Les romans durs

Si les « Maigret » ont davantage marqué, je dois avouer que ce sont les « romans durs » de l’auteur que j’apprécie tout particulièrement.

Il en paraît 117 entre 1931 et 1972, date à laquelle Simenon met fin à sa carrière romanesque. Difficile, bien sûr, de passer tous ces romans en revue. Mais, en égrenant quelques titres, on s’apercevra qu’en explorant d’autres intrigues et d’autres personnages Simenon réinvente son style, ou l’affirme, et brise le cliché, encore persistant aujourd’hui, d’un écrivain talentueux mais de ligne droite, sujet-verbe-complément, allant d’un pas simple et lent d’un point A à un point B.

Simenon est, au contraire, un romancier qui sait inventer des formes de récits en fonction de ses nouveaux héros, là où Maigret l’obligeait à suivre des chemins plus balisés.

Quelques romans durs à découvrir ou redécouvrir  :

 

Vous l’avez compris… j’adore Simenon ! 

Allez, je ne vous fais pas patienter plus longtemps.Voici une nouvelle vidéo.

Interviewé le 6 mars 1960 par Gérard Pelletier à l’émission Premier Plan, Georges Simenon raconte la façon dont il a créé son célèbre commissaire Maigret. Il explique également les raisons de son succès auprès des lecteurs et son style d’écriture qui lui est propre. Un pur régal !

À bientôt…

 

10 conseils pour maintenir votre motivation à écrire

Écrire une page ne demande que quelques minutes, écrire un roman peut prendre des mois, plusieurs années, parfois une vie !

Se lancer dans l’écriture d’un roman, c’est partir pour une transat en solitaire. Nombreux sont ceux qui en rêvent, mais ils restent sur le quai en attendant le souffle de l’inspiration.
D’autres naviguent et écrivent quelques pages, mais cessent dès les premières tempêtes. La plupart se noient simplement parce qu’ils ont sous-estimé les efforts à déployer.

Si vous n’avez pas assez de motivation, jamais vous n’irez au bout de votre projet d’écriture. Mieux vaut le savoir, se préparer, et anticiper sur la baisse irrémédiable qui surviendra en cours d’écriture.

Vous manquez de motivation pour continuer votre roman… Comment faire ?

 

Lire plus